Aller directement à la navigation

Vatican et l'image

Portrait de Evangéline
Exprimer une révolte: 

Je suis catholique pratiquante et j'ai du mal avec le Vatican, cette richesse qui nous est montrée.

Il est vrai que lorsque nous voyons l'intérieur du Vatican, les bâtiment pontificaux, ça donne à réfléchir. La basilique St Pierre, les Musées et les palais, on peut se dire que l'Etat propriétaire de telles splendeurs doit être bien riche.

Et puis, je comprends pas pourquoi, nos Papes sont tjs habillés avec des vêtements qui coûtent très chers. Ils sont habillés par des grands couturiers. Est-ce normal ? Pour des personnes athés, je trouve que ça ne montre pas nos beaux évangiles.

Mgr Marini et Jean Paul II avaient leur maison de couture préférée:

Les deux couturiers-designers de la firme de X Regio dont Stefano Zanella qui est prêtre et un couturier qui travaille avec lui qui s'appelle Gianluca Scattolin étaient ceux qui recevaient le plus de suffrages de la part du pontife, parce que justement leurs vêtements étaient très construits, très pensés, très réfléchis, avec ces deux côtés vraiment très nets, de tradition et de modernité.

Si Jean Paul II a rénové l'image de l'Eglise, c'est qu'il était un produit de son temps:

Ce travail sur l'image n'était pas bien vu par tout le monde.

Quand on voit ces tableaux couverts d'or, etc...moi, ça me fait irriser le poil, je l'avoue.

Et pourquoi, le Vatican, n'aide pas nos prêtres à vivre un peu mieux dans leur presbytère, car parfois, c'est limite...

Voilà des questions que je me pose, encore et encore.

Je trouve finalement que nos cardinaux devraient être moins pompeux quand on les voit à la TV lors des cérémonies, car j'avoue que je ne sais pas comment ils sont habillés en dehors...puis notre futur Pape, devrait nous montrer une image du Vatican, un peu plus simple.

Quand on lit, nos évangiles, quand on voit Notre Seigneur Jésus dans sa grande simplicité, humble, etc...qu'il allait vers les pauvres, je ne vois pas la même image avec le Vatican qui nous montre une image bien riche.

Je suis pas mignonne, hein, mais c'est finalement des choses qui me révoltent un peu.

Bon, je ne dis pas que je rejette le Pape, loin de là.


Les réponses sont dans les commentaires

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Filippo-modérateur

"Il est vrai que lorsque nous voyons l'intérieur du Vatican, les bâtiment pontificaux, ça donne à réfléchir. La basilique St Pierre, les Musées et les palais, on peut se dire que l'Etat propriétaire de telles splendeurs doit être bien riche."

Écrivant cela, je ne sais pas bien si tu as vu tout cela à la télé, ou bien si tu as été à Rome pour le constater de tes yeux.

Il se trouve que je me suis retrouvé un petit peu dans les milieux romains, et voici ce que j'ai vu et entendu.

Tous ces palais et musées et églises sont là depuis des siècles, et ont été construits à une époque où le pape dirigeait un État de taille respectable. Il était à l'époque inimaginable qu'un chef d'État ne fasse pas assaut de prestige pour sa gloire personnelle, et disons-le sans ambage aussi pour la gloire de Dieu.

Donc pas d'anachronisme : ce ne sont pas les papes du XXème siècle qui ont fait construire tout ça, et même on a un témoignage direct qui va plutôt dans le sens de ce que tu dis. Jean-Paul II aurait dit à Mère Teresa pendant sa visite en Inde : "Si je le pouvais, je dirigerais l'Église d'ici."

Il est facile de comprendre que le pape et tout le gouvernement de l'Église aient d'autres priorités que de détruire pierre par pierre tout ce qui a été construit depuis 20 siècles pour faire plus humble.

Autre chose : tous ceux qui étaient au contact le plus proche avec Jean-Paul II, ceux qui lui préparaient ses repas et s'occupaient de sa chambre sont formels. Le pape n'avais pratiquement aucun objet personnel. Peut-être une photo de ses parents et une ou deux bricoles, c'est tout.

Un point que tu soulèves : on imagine mal le pape d'un milliard de catholiques vêtu comme Gandhi. La tenue qu'il porte est traditionnelle. Au XVIème siècle, le pape Pie V, dominicain, donc habillé en blanc, décide de garder son habit lorsqu'il est élu pape. Tous les papes suivants gardent cette tradition. Alors est-ce qu'il faut supprimer toutes les traditions pour "faire pauvre" ? Tu parles de "plus de suffrage", veux-tu dire : "plus d'argent" ? Je ne comprends pas ton expression.

Pour les cardinaux, c'est un peu pareil, c'est comme un uniforme. Cela permet de savoir quel est leur fonction au premier coup d'œil. J'ai eu le privilège d'être invité dans l'hôtel particulier de l'archevêque de Paris, au temps du cardinal Lustiger. Quand il a été nommé, il ne voulait pas y habiter ! Il aurait voulu vivre dans un immeuble quelconque du diocèse, au milieu de prêtres, pour former une sorte de communauté sacerdotale. Est-ce ça, la vanité des cardinaux ?

Tu parles de la richesse de l'Église : mais ça fait au moins 2 fois en 20 ans que le Vatican a été ruiné par de mauvais gestionnaires, et même par des malversations!

Très franchement, je suis fier de l'héritage de l'Église. Nous catholique n'avons pas à rougir de ces merveilleuses réalisations artistiques pour la gloire de Dieu. Je suis heureux que la Sixtine attire des visiteurs du monde entier pour qu'ils contemplent le chef d'œuvre de Michel-Ange. Je suis heureux que les Musées du Vatican figurent parmi les plus importants du monde aux côtés du Louvre, de l'Ermitage et du Metropolitan Museum de New-York. Je suis heureux que le Seigneur soit glorifié par de splendides ornements liturgiques, chasubles, chapes et étoles, sans oublier les calices et ciboires étincelants.

Les antiquaires du début du XIXème dans la région de Lyon disaient entre eux : "Il y a un petit curé avec une vieille soutane trouée, mais pour la liturgie il lui faut tout ce qu'il y a de mieux." Ce petit curé, c'était le saint Curé d'Ars, qui savait que rien n'était trop beau pour la gloire de Dieu.

Donc toutes ses richesses sont plutôt des poids financiers, puisqu'un État de 44 hectares et de moins de 2000 habitants doit entretenir des palais réellement extraordinaires, comme tu le dis toi-même. Je suis fier que mes dons pour l'Église servent entre autres à mettre en valeur ces merveilles, c'est cela aussi l'évangélisation par la beauté dont parlait Paul VI.

Je suis aussi fier de suivre le Seigneur Jésus qui vivait pauvrement de manière visible, que de suivre les papes actuels qui vivent pauvrement de manière invisible. Certes ils ne manquent de rien, mais ils ont la mission écrasante de conduire vers Dieu un milliard de catholiques et d'évangéliser les 6 milliards d'autres. Le pape sait très bien qu'il devra rendre compte devant Dieu de la manière dont il aura accompli sa mission.

Voilà ce que m'inspire ta révolte, j'espère que ça t'encouragera à être fière d'être catholique, y compris sur cet aspect qui est souvent mal compris tant par beaucoup de catholiques que par beaucoup de gens extérieurs à l'Église. Il est compréhensible que la question soit posée, il est bon de donner des éléments pour comprendre que nous sommes très loin d'appartenir à une Église "riche". 2000 ans après Jésus, l'Église est redevenue beaucoup plus pauvre qu'il y a quatre ou cinq siècles.

Portrait de Cat-modératrice

Les richesses du Vatican (églises, bâtiments, tableaux...) sont des trésors qui appartiennent à tous. Le Vatican en a hérité et c'est sa mission de préserver ce patrimoine de l'humanité. Cela ne lui rapporte pas d'argent, mais cela lui en coûte, d'entretenir tous ces trésors.

Ce n'est pas un affront envers les pauvres de préserver ces trésors de beauté. Les personnes pauvres sont souvent encore plus sensibles que les riches à la beauté, et le monde serait bien triste si l'Église avait renoncé à bâtir des cathédrales et à commander des œuvres d'art qui rendent gloire à Dieu, afin d'être matériellement plus pauvre. Dans l'ancien testament, on décrit tous les matériaux précieux que Salomon importe pour bâtir le temple, et Dieu bénit cette démarche.

Le fait que les papes s'habillent de façon très coûteuse est une autre question, et je comprends que beaucoup de gens ne le comprennent pas et en soient choqués. Je reprendrai à ce sujet l'exemple du saint curé d'Ars, qui vivait dans une pauvreté extrême mais dépensait des fortunes pour les objets liturgique, car rien n'est trop beau pour louer Dieu. 

Bien sûr, l'Église n'est pas parfaite, en tous cas les membres de l'Église ne le sont pas, même si l'Église elle-même est sainte. Cette imperfection a commencé avec les 12 apôtres, dont Judas faisait partie, mais aussi des lâches, des ambitieux... qui (à part Judas) ont été purifiés par la suite et ont tous donné leur vie pour Jésus.

Alors au Vatican, il y a sûrement des cardinaux un peu trop attachés aux richesses, il y a des intrigues, peut-être... Comme nous savons que dans le monde il y a un certain nombre de personnes consacrées à Dieu qui ont pu commettre de graves péchés. C'est la nature humaine qui est comme ça, pas la nature de l'Église. Même si ça fait beaucoup plus mal quand cela se produit au sein de l'Église. Mais l'Église c'est nous aussi, et Jésus nous invite à compenser ces péchés par notre amour.

Merci Catherine et Philippo, mais il me faudra bcp de temps pour accepter cela. Je pense que si cela leur coûte si cher, pourquoi ne vendent ils pas tout cela pour ensuite, distribuer cela aux pauvres....???? Moi, ça me choque, j'en suis là.

Les cardinaux, les Papes, ne peuvent ils pas avoir une tenue plus humble, moins honéreuse...pourquoi des chaussures rouges et après des chaussures marrons...ce n'est que vanité pour moi. On sait qu'il y a eu des marthyrs qui ont versé leur sang...pas besoin, d'avoir des chaussures rouges pour nous le montrer. Je pense que l'humanité n'a pas besoin de cela pour voir qu'il y a eu et encore des martyrs qui ont versé leur sang à cause de Dieu.

Bien sûr, que j'aime aussi le beau dans l'Eglise, mais pas au point de ce que l'on peut voir au Vatican. Oui, j'aime bien voir les chasubles des prêtres, les étoles, etc...mais au fond, faut il vraiment tout cela pour faire connaître Dieu !

Je m'excuse auprès de filippo, j'ai cru que vous me preniez de haut, en m'écrivant : vous connaissez le Vatican ????

Il est vrai qu'internet n'est pas le meilleur pour se faire comprendre.

Oui, je suis blessée par certains messieurs qui travaillent au sein du Vatican et j'en connais les noms, malheureusement pour moi, je crois que si je ne savais pas les noms, ça m'aurait moins blessé !

Et oui, l'Eglise qui est nous en premier, m'a fait bcp de mal comme elle a fait bcp de mal à certaines personnes. Je sais que je suis pêcheresse aussi mais pas méchante et on a su me faire du mal, comme on a fait du mal à cet ex-prêtre du Vatican. Jamais je ne pourrais oublier. Et malheureusement, j'avoue que j'en suis arrivée à être moins Amour envers les autres, depuis que j'ai mis mes pas dans l'Eglise. C'est dur d'écrire cela, vraiment difficile. Et pourtant, je l'aime cette Eglise, mais ...mais il y a un mais !

 

 

Portrait de Cat-modératrice

Tu sais Evelyne, tous ceux qui s'engagent de tout leur cœur dans l'Église sont victimes à un moment ou à un autre de blessures de la part de membres de l'Église. Regarde la vie des saints, en particulier des fondateurs : combien ont été rejetés, exclus par les membres de leur propre communauté ? Saint Damien de Molokaï, qui donnait sa vie parmis les lépreux, était victime de la jalousie de ses supérieurs, à cause de la célébrité qu'il avait dans le monde. Alors que le père Damien, sacrifiant sa vie au milieu des lépreux, n'était même pas conscient de cette célébrité, et souffrait terriblement de solitude en se sentant rejeté et mal-aimé de ses supérieurs. 

Ceci est inévitable, et un homme est saint quand il garde le même amour pour l'Église malgré les persécutions. L'autre réaction possible face aux scandales est de faire un schisme, et on peut voir les conséquences des différents schismes dans l'histoire de l'Église... Pourtant, la dernière prière que Jésus a prononcé avant de quitter ses apôtre est : « Qu'ils soient un comme Toi et Moi nous sommes un ».

En ce qui concerne les richesses du Vatican, à toi cela ne te parle pas de Dieu, mais il ne faut pas oublier que Dieu a un nombre infini de facettes, et nous ne pouvons être sensibles à toutes les facettes. Tu es plus sensible à la pauvreté du Christ, mais certaines personnes se sont converties devant un tableau.

C'est Dieu qui a créé la beauté, et c'est Lui qui est à l'origine du talent des artistes. Il me semble que ce serait une profanation de la part du Vatican de tout vendre. Judas a reproché à Marie-Madeleine d'avoir versé un parfum de grand prix sur les pieds de Jésus, il disait qu'on aurait pu vendre ce parfum pour aider les pauvres, que c'était du gaspillage. Mais Jésus a pris la défense de Marie. Il considérait que cela valait la peine de "gaspiller" de grandes richesses pour l'honorer.

Il est vrai que de nos jours en tant que catho on doit très régulièrement se justifier sur le Vatican et ses richesses. Laisse moi te dire que notre principale richesse c'est bien cette merveille qui est l Vatican, car il résume en quelque sorte notre histoire, nos heures de gloire comme les heures les plus sombres. Il faut que tu saches que beaucoup de ses trésors sont des offrandes, des cadeaux fait par de très nombreux catholique durant des siècles, qui sans aucun doute étaient à l'aise économiquement. A titre d'exemple, le plafond de la Chapelle Sixtine peinte par Michelangelo est le résultat d'années d'efforts et de dévotion du peintre lui-même . Il n'a reçu de l'église aucun bien matériel.
Dans ton récit tu évoques qu'il faudrait peut être vendre tous ses bien pour redistribuer aux pauvres. Est ce que tu te rends compte que le Vatican est le dénominateur commun de presque 2 milliards de personnes? C'est notre centre de gravité, notre fierté, notre maison et bien sur celle de Dieu. Qui ou quel Etat pourrait nous garantir notre liberté de croyants? Comment ne pas craindre d'n Etat qui part soucis de Marketing et de compétitivité ne transforme pas notre trésor en un lieu voué uniquement au commerce et au profit du capital?
Pour reprendre les paroles de Benoit XVI, le problème de la pauvreté ne se résout pas uniquement grâce à l’argent (l’argent corrompt les esprits les plus bons). La pauvreté se combat surtout et avant tout par l’éducation, une meilleure redistribution, une relation entre les pays plus juste et équitable à niveau mondial.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting