Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

comment se fait il que des évêques acceptent la légion d’honneur ?

Il ne semble pas imaginable que saint Jean Paul II quand il était archevêque de Cracovie, aurait accepté une médaille du général Jaruleski ! il est choquant que des évêques ne refusent pas la légion d’honneur car une reconnaissance mondaine n’est pas compatible avec l’esprit de ll’Evangile. Jesus dit : “ce qui est bien vu des hommes est en abomination aux yeux de Dieu “… et semble bien loin de ce que le Pape François demande aux évêques, comme fuir la mondanité etc…

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Précédent

Prier les saints est-ce vraiment dans le plan de DIEU?

Suivant

Commettre un péché grave sans le savoir et je n’ai pas reçu l’absolution

  1. Filippo-modérateur

    Les décorations: une forme de reconnaissance sociale de l’Église

    De tout temps, l’Église catholique a recherché, autant que sa nature et sa mission le lui permettent, la bonne entente et la collaboration fructueuse avec les pouvoirs civils.

    Saint Paul invite d’ailleurs les chrétiens à prier pour ces pouvoirs, afin qu’ils assurent à tous une vie paisible (1 Timothée, 2, 2).

    Les documents officiels de l’Église ont souligné de nombreuses fois combien il est bon que l’Église soit reconnue par l’État comme ayant un rôle social positif.

    Je pense que l’acceptation de décorations civiles par des ecclésiastiques entre dans ce cadre.

    Dans le cas de la Légion d’honneur, cette acceptation me semble d’autant plus opportune qu’il y a longtemps eu une tradition d’opposition entre la République française et l’Église catholique.

    Le fait que la République française décore de la Légion d’honneur les dirigeants locaux de l’Église catholique peut être vu comme une forme de reconnaissance pour services rendus que d’autres pays ne voudraient surtout pas lui donner.

    Notons d’ailleurs que ces décorations n’empêchent en rien l’opposition des évêques à l’action de l’État quand celui-ci va à l’encontre de la morale enseignée par l’Église.

    Un exemple pour finir : je connais personnellement Mgr d’Ornellas, archevêque de Rennes, qui fait partie de la promotion de Pâques 2016 de la Légion d’honneur. Mgr d’Ornellas est un religieux issu de l’institut Notre-Dame de Vie, un fin théologien et un grand spirituel. Il est à mes yeux inconcevable qu’une quelconque mondanité puisse entrer en ligne de compte dans son acceptation de cette décoration.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén