Aller directement à la navigation

3 sources de tristesses et de honte

Exprimer une révolte: 

Bonjour Le mot révolte est fort, ce sont 3 choses qui me gênent et qui font que j'ai honte de me dire catholique.

1. L’exemplarité. Je pense que les prêtres sont en règle générale de bonnes personnes au service et à l’écoute des gens. Mais on ne peut pas dire autant du Vatican. Jésus qui voulait une église pauvre, voir autant de richesse là bas alors que nous avons des églises qu’on n’ouvre même plus faute de moyen, quand on voit toute cette pauvreté dans le monde...

2. La compassion. Où se trouve la compassion de l’église quand on n’est même pas capable d’ouvrir des églises pour sauver des SDF et donc sauver des vies ? Certes dans tous ce ne serait certainement pas possible, mais il ne faut pas déconner, même la nuit de Noel, les églises ont portes closes. Imaginez Marie à notre époque et en france, elle aurait des chances d’accoucher dehors comme il arrive malheureusement même en France à certaines SDF.

3. La droiture. Je passe en ce moment ma confirmation et on a appris dans les sacrements au service de la communion, dans les ordres, nous avons les évêques, les prêtres et les diacres. Mais pourquoi on ne reconnait pas les sœurs et les moines ? Ce sont des personnes qui ont dédiés leurs vies à la prière, qui ont renoncées au monde en s’isolant totalement par générosité pour nous. Pas certaine que certains évêques, prêtres ou diacres en seraient capable...

Merci

Les réponses sont dans les commentaires

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Petite Ombre,

Je n'ai pas beaucoup de temps pour vous répondre tout de suite, mais concernant votre premier point, des personnes ont déjà exprimé leur révolte sur notre site, et vous pouvez lire les réponses que nous leur avons donné :

Sur la révolte « Richesse de l'Église », vous pouvez lire le commentaire de réponse suivant, rédigé par mon mari : www.annoncescatho.com/comment/1704#comment-1704 (je précise juste ce commentaire, car la révolte portait sur plusieurs choses, et c'est ce commentaire qui répond au sujet du Vatican)

Et une autre révolte, dont vous pouvez lire les réponses :

www.annoncescatho.com/revoltes/vatican-et-limage

Je reviendrai répondre à ce que vous avez écrit un peu plus tard.

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Petite Ombre,

Vous avez raison, la compassion est fondamentale dans l'Église, si nous voulons être des représentants de Jésus sur terre...

Je pense que les églises ne sont pas les meilleurs endroits pour accueillir des personnes sans abri. Il y fait froid et ce n'est pas confortable. Il y a de très nombreux endroits où les paroisses ou bien des associations catholiques, liées ou non à la paroisse, proposent des services d'aide aux pauvres. Quand on peut leur offrir un lieu d'accueil confortable, c'est mieux qu'une église.

Mais vous avez raison, ce n'est pas assez. C'est toujours pareil, si tous les chrétiens étaient des saints, le Royaume de Dieu serait déjà sur terre...

Alors effectivement, on peut se poser la question : là où aucune proposition n'est faite pour l'accueil des sans abri, ne faudrait-il pas ouvrir les églises pour qu'ils puissent au moins être protégés des intempéries ?

Si les églises sont fermées, c'est pour empêcher les profanations du Saint Sacrement (des hosties consacrées), empêcher les vols dans les troncs (les offrandes déposées par les personnes dans des boîtes prévues à cet effet, par exemple quand quelqu'un dépose un cierge et met un pièce pour le payer), et empêcher les vols d'objets de valeurs quand il y en a.

C'est vrai, on pourrait se dire : pourquoi ne pas vider les troncs tous les soirs ? Pourquoi le prêtre ne prendrait-il pas la réserve eucharistique dans son logement le soir pour éviter les profanations, pourquoi ne pas plutôt renoncer à exposer des tableaux de valeur dans l'église, et ainsi pouvoir la laisser ouverte sans arrière pensée pour qu'elle soit un abri ?

Ce serait intéressant d'avoir les avis de prêtres confrontés à cette question.

Portrait de Cat-modératrice

Sur cette question, vous vous trompez, le service des sacrements n'est pas une dignité mais une mission.

Cette mission est réservée à ceux qui sont ordonnés : diacres et prêtres, les évêques étant aussi des prêtres.

De nombreux moines sont à la fois moines et prêtres. Ceux qui ne sont « que » moines ont généralement fait le choix eux-mêmes de ne pas devenir prêtre. Soit parce qu'ils ne se sentent pas faits pour cela (il faut être capable de prêcher, et bien d'autres choses), soit parce qu'ils veulent être libres pour se consacrer à la prière ou à d'autres missions. Car c'est en effet une liberté de ne pas être prêtre ou diacre. Les besoins sont tellement grands que ceux qui sont prêtres sont souvent submergés de travail et de demandes de toutes sortes.

L'autre question est celle du fait de réserver le sacerdoce exclusivement aux hommes. St Jean-Paul II affirme bien que les femmes et les hommes qui ne sont pas prêtres n'ont pas une moins grande dignité et ne sont pas appelés à une moins grande sainteté que les prêtres.
Il dit qu'il est important que ce soient des hommes qui soient prêtres et qui donnent l'Eucharistie pour le symbolisme nuptial. Jésus est l'Époux, qui se donne à son Épouse. Ce rôle d'Époux de Jésus est si important qu'Il a choisi de ne confier le sacerdoce qu'à des hommes, pour aider les chrétiens à vois l'Époux en eux.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting