Aller directement à la navigation

Sister Joan Evans, une « Mère Teresa » venue d’Australie

Portrait de Cat-modératrice
Article du blog: 

Temps de lecture estimé : 3 min.

Lorsque je suis arrivée pour la première fois à Bangkok en 1995, cela faisait déjà quatre ans qu’elle vivait dans l’un des quartiers les plus pauvres de cette mégapole.
Pleine d’énergie pour aider et aimer les plus démunis, elle l’était quand elle a démarré sa mission à 58 ans, et elle l’était tout autant, à 82 ans, lorsque je l’ai revue au mois de juillet dernier et qu’elle m’a traînée au petit matin pour distribuer du lait à 160 mamans…

Sister Joan Evans est une religieuse australienne de la congrégation des Sœurs de la Présentation. Avant de prendre sa retraite, elle était enseignante en Australie. En 1991, à l’occasion d’un rassemblement de sa congrégation en Thaïlande, elle a découvert le quartier très pauvre de Khlong Toey et elle a été saisie par un appel à servir ces personnes dont beaucoup sont dans une grande détresse matérielle et morale.

Pour avoir eu de nombreuses occasions de côtoyer Sister Joan, je peux témoigner qu’elle ne distribue pas seulement du lait, des uniformes d’écolier, des frais d’hôpitaux et de médicaments, elle distribue aussi largement son propre cœur, et aimer des personnes pauvres et blessées n’est jamais de tout repos.

Le repos, intérieur et extérieur, elle y a renoncé en s’installant au cœur de ce quartier, dans une petite maison toute simple où les habitants du quartier la sollicitent à toute heure du jour et de la nuit.

Elle aide les familles pauvres du quartier dans différents domaines, tout particulièrement par la distribution de lait infantile (les Thaïlandaises des quartiers pauvres sont incitées à ne pas nourrir leurs enfants avec leur propre lait, du fait du grand nombre d’infections sexuellement transmissibles qui sévissent et pourraient se transmettre aux enfants par l’allaitement), et par le financement de la scolarité des enfants et des jeunes.

L’aide à la scolarité tient particulièrement à cœur à Sister Joan, car c’est la seule voie par laquelle les enfants peuvent espérer avoir un meilleur destin que celui de leurs parents, et surtout éviter de s’impliquer dans des trafics illégaux ou de se prostituer, comme le font un très grand nombre de jeunes filles thaïlandaises.

Vous pouvez découvrir les différentes activités de la sœur australienne sur son site anglophone.

Chaque année, Sister Joan retourne trois mois en Australie pour essayer de trouver des donateurs qui puissent lui permettre de financer tous ces projets. Depuis de nombreuses années, elle bénéficiait de l’aide d’un donateur qui finançait une grande partie de ses activités. Cette personne lui donnait 7500 € par mois, ce qui permettait de payer, entre autres, les frais de scolarité des jeunes du quartier. Du jour au lendemain cette personne, maintenant très âgée, a cessé ces dons. Si Sister Joan ne retrouve pas d’autres donateurs réguliers, un grand nombre d'enfants aujourd’hui scolarisés grâce à elle devront quitter l’école.

Les dépenses de Sister Joan au service des habitants Khlong Toey se répartissent ainsi (calculé au cours du baht du 7 août 2015 : 1€ = 38.48 bahts) :

- Distribution de lait : 1000 € par mois.
- Distribution de riz : 1000 € par mois.
- Frais de transport et de repas pour les écoliers : 5000 € par mois (3€ par enfant et par semaine).
- Uniformes et frais de scolarité : 1300 € par mois (en moyenne 120 € par enfant et par an).

Sans compter les frais pour transporter les personnes malades à l’hôpital avec sa voiture, les dépenses médicales et autres formes d’aide qu’elle apporte.

Si vous souhaitez faire un don dont vous soyez sûr de l’utilité, vous pouvez soutenir la mission de Sister Joan et permettre qu’un ou plusieurs enfants puissent continuer d’aller à l’école. Sister Joan a été très heureuse quand je lui ai dit que je publierai un article en français pour faire connaître sa mission et ses besoins. Elle insiste sur le fait que toute aide, même toute petite, a son utilité.

Vous pouvez faire un don en ligne par Paypal. Le site et la page Paypal (bouton Donate) sont en anglais. Au 12 septembre 2015, 1 euro vaut environ 1,6 dollar australien. Si vous ne parlez pas anglais, vous pouvez me contacter par le formulaire de contact pour que je vous donne les informations nécessaires pour faire votre don. Il est aussi possible d’aller aider Sister Joan sur place en l’accompagnant dans ses activités.

Retour au Blog catholique saint Jean-Paul II

 

Thème:
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4 (1 vote)

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting