Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

Pouvez-vous expliquer ce qu’est le carême ?

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Précédent

vies antérieures

Suivant

Comment résister à la tentation de la chair ?

  1. Evangéline

    Le Carême commence le

    Le Carême commence le Mercredi des cendres et s’achève le Samedi saint au soir, veille de Pâques.

    La semaine Sainte c’est la dernière semaine de Carême – qui commence avec le dimanche des Rameaux, commémore la Cène, la Passion et la mort du Christ sur la Croix. Le Samedi saint au soir et le dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent la résurrection de Jésus Christ.
     

    Un temps de conversion

    Durée quarante jours sans compter les dimanches – fait en particulier référence aux quarante années passées au désert par le peuple d’Israël entre sa sortie d’Égypte et son entrée en terre promise ; elle renvoie aussi aux quarante jours passés par le Christ au désert (Matthieu 4, 1-11) entre son baptême et le début de sa vie publique. Ce chiffre de quarante symbolise les temps de préparation à de nouveaux commencements.

    Le Carême est un  temps de conversion, repose sur la prière, la pénitence et le partage. La pénitence n’est pas une fin en soi, mais la recherche d’une plus grande disponibilité intérieure. Le partage peut prendre différentes formes, notamment celle du don.
     

    Le Mercredi des cendres, premier jour du Carême

    Le Mercredi des cendres et le  premier jour du Carême et il  est marqué par l’imposition des cendres sur le front ou dans les mains, c’est: le prêtre qui  dépose celles ci sur chaque fidèle, en signe de la fragilité de l’homme, mais aussi de l’espérance et en l’amour et la miséricorde de Dieu..

    Tout en le marquant, le prêtre dit au fidèle : “Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle”. L’évangile de ce jour est un passage de saint Matthieu – chapitre 6, versets 1 à 6 et 16 à 18 – qui incite les fidèles à prier et agir, non pas de manière orgueilleuse et ostentatoire, mais dans le secret de leur cœur :
    “Quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que te donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais en secret (…)
    Quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret (…) Quand tu jeûne parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement du Père qui est présent dans le secret”.
     

     
     

    Le jeûne… pour donner soif et faim de Dieu et de sa parole

    Le Jeûne a pour but de donner soif et faim de Dieu et de sa parole. Il n’est pas seulement un geste de pénitence, mais aussi un geste de solidarité avec les pauvres et une invitation au partage et à l’aumône.

    “L’abstinence de viande ou d’une autre nourriture, sera observée chaque Vendredi de l’année, à moins qu’il ne tombe l’un des jours marqués comme solennité ; mais l’abstinence et le jêune seront observés le Mercredi des Cendres et le vendredi de la Passion et de la Mort et de notre Seigneur Jésus Christ.”
    Sont dispensés du jeûne, les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans accomplis et les femmes enceintes.
    ___________________________________

    Moi, j’aime beaucoup ce temps, car cela me permets de me recentrer sur l’essentiel qui est pour moi, le Christ et sa Parole. Et puis, j’en profite de faire une relecture de mon année…voilà.
     

     

  2. Cat-modératrice

    Un temps pour se tourner vers Dieu en préparation de Pâques

    Bonjour,

    Le temps du carême est d’abord une préparation à la fête de Pâques, la principale fête chrétienne, où l’on célèbre la résurrection de Jésus : son retour à la Vie, après avoir accepté de mourir pour nous, et qui a pour conséquences de nous communiquer Sa vie, si nous nous y ouvrons.

    Pour avoir le cœur et l’âme pleinement ouverts à Jésus qui veut nous entraîner dans sa Résurrection, le carême est un temps de réorientation de notre vie vers Lui. Évelyne a expliqué à quoi se rattache la durée de 40 jours (d’où vient d’ailleurs le terme “carême”).

    Pour vivre cette réorientation, l’Église propose de mettre l’accent sur 3 dimensions de la vie spirituelle : la prière, le jeûne et le partage.

    Ces trois dimensions nous aident à nous souvenir de mettre Dieu en premier dans notre vie, plutôt que toute la dimension matérielle qui prend parfois tellement de place dans notre quotidien, et plutôt que l’intérêt pour notre propre personnes et nos besoins immédiats.

    Il est bon aussi de remettre toutes nos fautes à Dieu, dans le sacrement de réconciliation (confession).

    Voilà de nombreux points qui mériteraient chacun un article, n’hésitez pas à poser des questions si vous avez besoin d’éclaircir l’un de ces points.

  3. Gabrielle

    Merci pour vos réponses. Est

    Merci pour vos réponses. Est-ce que vous jeunez vous ?

    • Cat-modératrice

      Pour ma part je jeûnais

      Pour ma part je jeûnais autrefois, mais maintenant ma santé ne me le permet plus.

      Pendant le carême j’essaie surtout d’être plus fidèle à la prière quotidienne, de vraiment donner la priorité à Dieu — ce qui est beaucoup moins facile dans une vie de famille que lorsque j’étais célibataire — et d’accepter pleinement tous les évènements de ma vie dans la confiance en Dieu.

      Pour ce qui est du partage matérielle, ma situation financière ne me permet plus de faire des dons d’argent, mais il y a d’autres formes de partage : l’intercession, le don de son temps, une plus grande attention à tous ceux que l’on rencontre, aux membres de sa famille…

  4. Evangéline

    Comme pour Catherine, ma

    Comme pour Catherine, ma santé ne me permets pas de faire le jeûne alimentaire. Mais j’essaie de le faire dans d’autres formes : moins de TV, bcp bcp moins d’ordinateur….(pas tjs facile)….moins de petites douceurs comme le chocolat…

    J’essaie d’être plus avec le Christ par la prière, je fais tous les ans une retraite en ligne avec Notre Dame du Web et les Carmes de Paris.

    Je suis plus attentive à la demande de mon prochain, d’être à son écoute.

    Voilà….

  5. colombe

    et vous ?
    Et vous comment faites-vous votre carême ? Moi c’est par contre une période que j’aime le moins, pas pour ce qu’elle représente mais plutôt parce que je ne suis pas une bonne carêmeuse 🙂 Le jeune je n’y arrive pas, j’espère prier plus. Je trouve qu’on se sent bien seuls lors du carême, je me demande justement si les paroisses ne devraient pas recadrer le but du carême, l’expliquer et même je dirais proposer de le faire entre paroissiens. Nous avons eu la semaine dernière des paroissiens qui ont jeuné toute la semaine et ils se retrouvaient le soir pour terminer leur jeune quotidien, mais si on ne se sent pas capable de jeuner alors il n’y a pas grand chose hélas. Donc il doit y avoir du monde oublié sur le chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén