Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

que faire si on a fait un péché mortel?

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Précédent

pour l’église catholique, un mariage sans attirance physique est il valable ?

Suivant

Église catholique et FIV

  1. Cat-modératrice

    Bonjour,

    Bonjour,

    d’abord, il faut savoir qu’un péché n’est considéré comme “mortel” (c’est-à-dire un péché qui brise la communion avec Dieu) que s’il s’agit d’un acte grave, commis volontairement et en sachant qu’il s’agit d’un péché grave.

    Quel que soit la gravité d’un péché, il est bon de faire une démarche de réconciliation envers Dieu. Mais s’il s’agit vraiment d’un péché mortel, cette démarche devrait être rapide, et il faut éviter de communier à la messe tant que l’on ne s’est pas confessé.

    Quoi qu’il en soit, quoi que nous ayons fait, rien ne peut empêcher Dieu de nous aimer. La demande de pardon n’a pas pour but que Dieu oublie ce que nous avons fait, mais elle a pour but de changer notre propre cœur pour redevenir capable d’accueillir l’amour de Dieu et d’aimer (aimer Dieu, aimer notre prochain, s’aimer soi-même).

    Pour se confesser, il faut aller voir un prêtre. Dans beaucoup d’église, on peut trouver les heures de permanence des prêtres, et on peut venir à ce moment pour se confesser. Sinon, on peut aussi contacter un prêtre, par téléphone ou en allant le voir à la fin de la messe, pour le lui demander.

  2. Gérard Thieux

    Que faire si on a fait un péché mortel
    La réponse précédente est parfaite. J’ajouterais simplement cette phrase de notre Pape François : Dieu ne se fatigue jamais de pardonner, alors que nous, nous risquons de nous fatiguer de demander pardon.
    En clair, on se confesse aussi souvent que l’on estime en avoir besoin. Un peu comme avec les maladies chroniques du corps : on n’hésite pas à prendre à nouveau le médicament opportun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén