Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

La bible inter-testamentaire vous connaissez?

Pourquoi personne ne parle de cette bible? nous cache t-on certaines choses?

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Précédent

Église catholique et FIV

Suivant

pourquoi Dieu le Père a-t-il autant fait souffrir Jésus?

  1. Filippo

    Des écrits révélés par Dieu ou pas ?

    Votre question est intéressante à plus d’un titre.

    Le terme “intertestamentaire” est volontiers employé pour désigner toutes sortes d’écrits rédigés entre les derniers livres de l’Ancien Testament, vers le Ve siècle avant JC, et les premiers livres du Nouveau Testament, vers 50 après JC.

    Quand vous employez le terme de “Bible” et parlez de “cacher certaines choses”, j’ai l’impression que vous sous-entendez que certains livres de la période intertestamentaire pourraient donner des révélations susceptibles de figurer dans la Bible telle que nous la connaissons. Merci de me corriger si je me trompe.

    Cette question revient donc à poser une question classique, mais fort intéressante, qui est celle qu’on appelle habituellement “la fixation du canon des Écritures”.

    En effet, juifs, protestants et catholiques considèrent qu’un certain nombre de textes, au cours de l’histoire, ont été révélés par Dieu, et doivent de ce fait être considérés d’une manière radicalement différente des autres textes.

    Il est donc crucial de déterminer quels sont les textes à intégrer dans ce corpus, les autres étant, par le fait même, rejetés. Une fois ce statut fixé, on obtient ce qu’on appelle le “canon” des Écritures, c’est-à-dire la liste définitive, intangible, voulue par Dieu des textes qu’il a révélé aux hommes.

    Pour l’Église catholique, le canon des Écritures juives, c’est-à-dire ce que nous appelons Ancien Testament, est celui qui était en vigueur au temps de Jésus. En effet, c’est lui-même qui parle des “Écritures” comme étant d’origine divine. Beaucoup de versets le prouvent.

    L’Église naissante n’a d’ailleurs jamais varié sur ce point, et n’a jamais ajouté de nouveau texte à la “Bible” juive, se contentant de la reconnaître comme d’origine divine. L’usage s’est pris d’appeler cet ensemble “l’Ancien Testament”.

    Pour le Nouveau Testament, c’est également l’Église naissante qui, progressivement, a fait le choix, sous la conduite de l’Esprit-Saint, des livres à intégrer au canon. C’est au Ve siècle que le canon se ferme, avec 27 livres retenus.

    Pour résumer : il n’y a pas de “Bible intertestamentaire”. Il y a de nombreux écrits rédigés pendant cette période et qui peuvent avoir un grand intérêt religieux. Ces livres ne sont cependant pas des révélations divines, et ne doivent donc pas être reçus de la même manière que ceux qui font partie du canon des Écritures.

    L’historien, bibliste et théologien André Paul livre le fruit de sa recherche à ce sujet dans un article du “Monde de Clio”. Attention : l’article d’André Paul n’engage que son auteur et ne saurait en aucune matière refléter la position d’une autre personne, groupe ou autorité quelconque.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén