Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

Mots-clés blog : prostitution

Hommage à mon amie Gi, femme thaïlandaise prostituée

Temps de lecture estimé : 4 min

Gi, mon amie thaïe, et son fils, chez les parents de Gi

Ayant eu l’occasion de retourner quelques semaines en Thaïlande cet été, j’ai aussi appris la mort de ma grande amie Gi, à qui je veux rendre hommage à travers cet article.

Je n’ai pas pu savoir comment Gi a trouvé la mort, la personne qui me l’a appris n’en savait pas plus. C’est au cours de l’année et demie passée à Pattaya (ville de Thaïlande organisée pour la prostitution pour les touristes) que je me suis liée avec cette jeune femme dont j’avais fêté le 29 ans le 1er août 2008.

J’ai commencé à connaître Gi en janvier 2008, alors que j’avais rencontré tout un groupe de femmes se prostituant sur la plage, à qui j’allais rendre visite très régulièrement.
Gi était souvent avec les femmes de ce groupe. Je la connaissais de vue, mais je n’avais jamais parlé avec elle, ni vraiment fait attention à elle.

Être libérées de la « misère sexuelle », un droit fondamental des personnes handicapées ?

Temps de lecture estimé : 4 min

Mariage d'un homme en fauteuil roulant avec une femme valide

Profitant de l’occasion suscitée par la sortie en France du film américain The Sessions, qui relate « l’histoire vraie du poète et journaliste Mark O’Brien. Victime d’une attaque de polio dans l’enfance, il passe la majeure partie de son temps allongé dans un poumon d’acier. Sa rencontre avec une assistante sexuelle va lui permettre d’aimer “comme tout le monde”. » (source : Wikipédia), le Conseil Général de l’Essonne envisage d’expérimenter l’utilisation d’« assistants d’éveil à la sexualité ».

Comment j’ai appris à aimer les touristes sexuels

Septembre 2007 : j’arrivai dans la ville de Pattaya, où j’avais décidé de m’installer pour une durée indéterminée, afin de me rapprocher des femmes thaïlandaises vivant de la prostitution auprès des touristes asiatiques et occidentaux.

Je vous rassure tout de suite : je ne parlerai pas ici de la prostitution des enfants, et les « touristes sexuels » dont je parle sont ceux qui se tournent vers des femmes majeures et consentantes. Pendant mon séjour de 15 mois à Pattaya, je n’ai pas cherché à rencontrer des enfants prostitués, ni à en savoir plus sur leur situation. La situation des femmes thaïes adultes consentante était déjà bien lourde et douloureuse, je ne me sentais pas la force intérieure d’accueillir dans mon cœur toute la souffrance des femmes victimes de réseaux, ni celle des enfants.

Pattaya en Thaïlande : un paradis pour qui ?

Temps de lecture estimé : 4 min

Thaïlandaise de 60 ans avec un client régulier

La situation de Pattaya est unique historiquement. Cette ville touristique s’est développée à la suite de la guerre du Vietnam pendant laquelle elle répondait aux « besoins » de « détente » des soldats américains. Aujourd’hui, cette ville a pour raison d’être la « détente » des touristes américains, européens, japonais et coréen.

La ville est donc entièrement organisée pour le fonctionnement de la prostitution, sous différentes formes. Pour ma part, je n’ai eu l’occasion de connaître que les formes tolérées de prostitution d’adultes « consentant(e)s », mais je sais qu’il existe aussi des réseaux de prostitution forcée d’adultes et d’enfants. Cette prostitution forcée existe malheureusement dans toute la Thaïlande. Ce qui fait la particularité de Pattaya, c’est au contraire l’ambiguïté des relations des touristes et expatriés avec les prostitué(e)s « consentant(e)s », qui comprend, contrairement à ce qui existe dans la prostitution occidentale, la possibilité d’évoluer ou de se déguiser en histoire d’amour…

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén