Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

Mots-clés blog : Benoît XVI

L’horreur des abus sexuels au sein de l’Église

Temps de lecture estimé : 1 min 30 + texte de Benoît XVI : 11 min 30

Un nouveau scandale de pédophilie au sein de l’Église catholique vient d’être révélé au public, à la demande de l’Église. 547 anciens élèves d’une école catholique prestigieuse de Ratisbone (Allemagne) qui était aussi un chœur d’enfants, ont raconté avoir subi des violences physiques, corporelles et psychologiques, parmi lesquels 67 auraient aussi subi des abus sexuels, entre 1945 et 1992. Les premières dénonciations n’ont eu lieu qu’en 2010, plusieurs décennies après les faits. Pour connaître plus de détails sur cette terrible affaire, je vous renvoie aux déclarations du père Zollner, président du Centre pour la protection des mineurs de l’Université pontificale grégorienne de Rome, le père Hans Zollner, théologien et psychologue jésuite, et lui-même originaire de Ratisbonne : Le père Zollner réagit à l’affaire des abus dans le chœur de Ratisbonne.

Les questions d’abus sexuels envers des enfants au sein de l’Église ont toujours tenu à cœur au pape Benoît XVI. Quand il était encore préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, il avait déjà pris des mesures pour lutter contre ces crimes et les punir. En tant que pape, il avait aussi pris de nouvelles mesures législatives, et avais eu le courage de rencontrer les victimes de pédophilie dans plusieurs pays.

Benoît XVI, le pape professeur et théologien

Benoît XVI : serviteur de la Vérité

Temps de lecture estimé : 7 min

Quatre mois après sa renonciation inédite, les feux médiatiques étant maintenant éteints, Benoît XVI ayant rejoint la demeure qu’il a choisie pour les dernières années de son long pèlerinage sur cette terre, il est bon de revenir sur la vie et l’œuvre de cet homme à la destinée exceptionnelle, destinée que lui-même n’aurait jamais imaginée.

Toute la vie de Joseph Ratzinger, puis de Benoît XVI ne peut se comprendre que dans l’amour de Jésus et le service de la vérité.

Benoît XVI priant devant le tombeau de Jean-Paul Ier

Benoît XVI renonce à sa charge

Temps de lecture estimé : 1 min

À ma demande, le responsable de l’association Saint Jean de la Croix a accepté d’écrire une petite réflexion pour commenter l’évènement qui bouleverse l’Église depuis hier :

« Coup de tonnerre dans un ciel serein », a commenté le doyen du Sacré-Collège. Ce coup de tonnerre n’a-t-il rien à voir avec la tempête de la Pentecôte ? En tout cas, c’est bien dans l’assistance particulière du Saint-Esprit promise par Jésus à Pierre qu’il nous faut comprendre la décision de Benoît XVI : « Après avoir examiné ma conscience devant Dieu… » Devant Dieu, une telle décision n’est lisible que dans la foi, même si le poids de la charge pontificale pour un homme de 85 ans en fournit la logique « humaine ». Dans la foi : le Souverain Pontife ne fait pas nombre avec les autres dirigeants de la planète, et le 266e pape assurera comme son prédécesseur la continuité de la présence du Christ « avec nous jusqu’à la fin du monde ». En ce sens, l’événement est un non-événement, si ce n’est pour inviter les chrétiens à la prière, à l’action de grâce pour ce que Benoît XVI leur aura permis de recevoir du Christ, à l’intercession pour celui qui lui succèdera : Stat crux dum volvitur orbis, selon la devise des chartreux ; la Croix est stable, tandis que le monde tourne.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén