Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

L’église peut-elle célébrer le mariage entre un catholique et une juive?

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Précédent

Comment demander la nullité d’un mariage ?

Suivant

existe il des foyers catholiques ?

10 commentaires

  1. Cat-modératrice

    Bonsoir,

    Bonsoir,

    Les mariages entre un(e) catholique et une personne de religion non chrétienne sont possible. On appelle ça des mariages avec disparité de culte, dans le droit de l’Église. Mais il y a des conditions :

    – Il faut que les époux s’engagent à ce que les enfants soient baptisés et éduqués dans la foi catholique (le conjoint catholique s’engage à les faire baptiser et leur donner une éducation catholique, le conjoint non catholique s’engage à ne pas s’y opposer).

    La Congrégation pour la Doctrine de la Foi précise que : « Si la partie non catholique pense qu’elle ne peut pas faire cette promesse sans blesser sa conscience, l’Ordinaire doit soumettre ce cas au Saint-Siège avec tous ses éléments. », ce qui veut dire qu’il peut y avoir des dérogations. Je ne pense pas que ces dérogations soient accordées facilement. À vérifier, mais j’imagine qu’elles sont envisagées, par exemple, s’il y a une grossesse.

    – La personne non catholique doit être informée des conditions de validité du mariage catholique, et y adhérer. Ces conditions sont au nombre de 4 :

    1. Liberté : les conjoints doivent être entièrement libres de leur choix.
    2. Engagement à la fidélité.
    3. Indissolubilité : le mariage est pour la vie.
    4. Ouverture à la vie : les futurs époux doivent être ouverts à accueillir les enfants qui pourraient naître de leur union.
    • Ivy

      Mariage avec disparité de couple
      Nous vivons en union libre depuis 17 ans et nous avons deux enfants. Cela ajoute sans doute une difficulté supplémentaire? Quoi qu’il en soit, merci pour votre réponse plus qe diligente.

      • Cat-modératrice

        Je pense au contraire que
        Je pense au contraire que votre situation ne pourra qu’inciter l’Église à trouver une solution.

        Par ailleurs, n’oublions pas qu’aux yeux des chrétiens, la religion juive a été créée par Dieu.

        Votre compagne est-elle croyante et pratiquante ?

  2. Ivy

    Elle est croyante, mais non
    Elle est croyante, mais non pratiquante.

    • Cat-modératrice

      Qu’en est-il de vos enfants ?
      Qu’en est-il de vos enfants ? Les avez-vous éduqués dans l’une de vos religions ?

      Normalement, pour qu’un mariage entre personnes de cultes différents puisse être célébré à l’Église, il faut que le conjoint non catholique accepte que son conjoint éduque les enfants dans la foi catholique.

      Comme je vous l’ai indiqué, il y a un texte de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (c’est-à-dire l’instance qui a le plus d’autorité dans l’Église après le pape), qui laisse entendre que dans certains cas il puisse y avoir des dérogations, si cela va contre la conscience du non catholique de s’engager ainsi.

      J’imagine que le cas où il y a déjà des enfants conçus ou nés de l’union est celui où l’on peut le plus facilement obtenir une telle dérogation.

      Votre compagne accepterait-elle que vos enfants soient éduqués dans la foi catholique ?

  3. Ivy

    À l’âge qu’ils ont (12 et 8
    À l’âge qu’ils ont (12 et 8 ans), cela m’apparait peu envisageable. Pour ma part, j’ai toujours cru que la décision d’opter pour une religion devait se faire à l’âge adulte.
    Nous leur donnons une éducation qui correspond à nos valeurs, dont beaucoup dépendent de nos croyances.

    • Cat-modératrice

      Au yeux de l’Église, c’est
      Au yeux de l’Église, c’est une faute grave de la part d’un chrétien de priver ses enfants de la connaissance de Jésus.

      C’est pourquoi l’engagement à éduquer les enfants dans la foi catholique est une condition pour pouvoir se marier à l’Église.

      L’Église catholique prône le respect de la liberté de conscience, mais elle considère que pour choisir librement sa religion à l’âge adulte, il faut avoir appris à connaître Jésus dès l’enfance. Par ailleurs, le fait d’être en relation avec Jésus aide les enfants à se construire et à être heureux.

      Êtes-vous certain de votre décision par rapport à l’éducation de vos enfants, ou êtes-vous prêt à réfléchir à ce que l’Église enseigne et demande ?

  4. Ivy

    Je n’ai pas été élevé par des
    Je n’ai pas été élevé par des pratiquants, mais des agnostiques new ages. J’ai accompli tous les sacrements en revanche, comme tous mes camarades de classe, j’ai toujours beaucoup aimé et respecté les paroles de Jésus, mais ce n’est vraiment que très récemment (depuis le 6 décembre) que plusieurs importantes révélations m’ont ramené dans le giron de la foi. Je suis un reconverti comme m’a dit mon guide, un père Jésuite. Ceci dit, je m’ouvre à mes enfants, et particulièrement à ma petite fille, je parle de Jésus. Mon ainé est très réfractaire pour l’instant.

    • Cat-modératrice

      Ce n’est donc pas un refus de
      Ce n’est donc pas un refus de votre part de transmettre la foi à vos enfants ! Personne ne vous reprochera que votre fils soit réfractaire, vous ne pouvez pas le baptiser de force.. .

  5. Ivy

    Merci pour vos
    Merci pour vos éclaircissements!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén