Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

Cruauté du Dieu de l’ancien testament

La Bible est-elle vraiment la parole de Dieu ?
Les lois juives ont-elles été dictées par Dieu ?

Comment le Dieu dont Jésus a parlé -t-il pu être aussi peu miséricordieux ?
Comment a-t-il pu dire de lapider les jeunes filles ayant perdu leur virginité ?
Pourquoi voulait-il qu’on lui sacrifie des animaux en les tuant d’une manière aussi douloureuse pour eux ?

Et bien d’autres cruautés envers les hommes…

 

 

Précédent

Une petite révolte mais qui doite être exprimée

Suivant

Encore une atteinte à la liberté de la presse…

  1. Anonyme

    Le sort des vaches rousses n
    Le sort des vaches rousses n’est pas très important.

    Mais qui a inventé ces lois, et tous les points les plus scandaleux de ces lois ? Tous les motifs de lapidation ?

    L’Église aujourd’hui s’oppose à la peine de mort.

    Personne ne se pose donc la question des raisons qui ont poussé Dieu à exiger des actes aussi scandaleux et aussi peu miséricordieux ?

    Vous parlez de choisir, ne pas se poser de questions au sujet de ce scandale c’est une façon de choisir les passages qui nous dérangent moins.

  2. Cat-modératrice

    Voici quelques pistes de

    Voici quelques pistes de réflexion, tirées du livre Les lois du Pentateuque, Points de repère pour une lecture exégétique et théologique, d’Olivier Artus, professeur d’Ancien Testament à L’institut catholique de Paris.

    Au sujet du verset de Dt 21, 18-21 :

    Si un homme a un fils dévoyé et indocile, qui ne veut écouter ni la voix de son père ni la voix de sa mère, et qui, châtié par eux, ne les écoute pas davantage, son père et sa mère se saisiront de lui et l’amèneront dehors aux anciens de la ville, à la porte du lieu. Ils diront aux anciens de sa ville: “Notre fils que voici se dévoie, il est indocile et ne nous écoute pas, il est débauché et buveur.” Alors tous ses citoyens le lapideront jusqu’à ce que mort s’ensuive. Tu feras disparaître le mal du milieu de toi, tout Israël l’entendra dire et craindra.

    – « Le statut juridique de ces prescriptions demeure difficile à cerner, dans la mesure où les textes bibliques extérieurs à la Torah ne semblent presque jamais présupposer leur mise en pratique. »

    – « Le point commun de ces prescriptions est qu’elles proscrivent la possibilité de se rendre justice à soi-même. La loi permet une médiation en vue d’un arbitrage codifié des conflits. »

    Si ce genre de loi n’était pas mis en application, c’est sans doute que les Juifs comprenaient que c’était un enseignement de Dieu qu’il ne fallait pas prendre à la lettre.

    L’auteur donne une piste de compréhension en disant que ces lois visent à éviter que les hommes se fassent justice eux-mêmes, d’une manière bien plus dramatique. À propos de la répudiation, Jésus a dit « C’est à cause de vos cœurs endurcis que Moïse l’avait permis, mais au commencement il n’en était pas ainsi ». C’est peut-être aussi à cause de la “dureté de cœur” des hommes de cette époque, qui n’avait pas encore été longuement éduqués par Dieu, que la loi règlementait les mises à mort.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén