Site pour mieux connaître Dieu et l'Église catholique

fraternité

Pourquoi dit-on que les chrétiens nous sommes frères ? A quoi voit-on cette fraternité entre nous ? J’ai hâte de lire vos réponses.

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Précédent

Souffrance pour ceux qui aiment Dieu?

Suivant

L’Église catholique condamne-t-elle la masturbation et pourquoi ?

17 commentaires

  1. Cat - modératrice

    En tous cas, Jésus a dit que

    En tous cas, Jésus a dit que c’est à l’amour que l’on a les uns pour les autres qu’on reconnaîtrait qu’on est ses disciples. Donc quand cette fraternité ne se voit pas, c’est qu’il y a un problème…

    Pour avoir vécu en communauté avec d’autres chrétiens pendant 8 ans, et pour avoir vécu déjà 3 ans de mariage avec mon mari qui est aussi mon frère dans la foi, j’ai réellement expérimenté qu’il peut y avoir quelque chose de très particulier dans les relations des chrétiens entre eux. Les difficultés et les conflits sont inévitables, mais quand deux personnes ont réellement le désir d’être proches de Dieu et de vivre la communion et le pardon avec les frères que Dieu leur donne, il y a toujours un chemin d’amour qui se fait, même si ça ne se traduit pas forcément par des relations toujours détendues.

    Mon mari et moi avons chacun appris à aimer dans le cadre d’une vie communautaire entre chrétiens : cela change tout dans notre vie de couple et simplifie énormément de choses. Quand des chrétiens ont vraiment le désir d’aimer, la vie ensemble est l’occasion d’une purification et d’une croissance dans l’amour. Ceci par la grâce de Dieu beaucoup plus que par nos propres efforts.

    Et vous Colombe, quelle est votre idée sur le sujet ? Avez-vous du mal à voir cette fraternité entre chrétiens ?

    • colombe

      Oui j’ai du mal
      Oui Cat j’ai du mal et le soucis que ça a tendance justement d’atiser ma colère à cause de la phrase de Jésus que vous avez évoqué et qu’on ne met pas en pratique. Je vous envie votre cheminement avec d’autres chrétiens.

      • Cat - modératrice

        Malheureusement, Jésus nous a

        Malheureusement, Jésus nous a prévenus, “Il est inévitable que les scandales arrivent”. Vous savez, avant mon expérience de vie communautaire, j’avais moi aussi beaucoup de mal à reconnaître Jésus dans les chrétiens que je rencontrais. 

        Cependant, il faut avoir conscience que d’un côté il y a des personnes qui ne cherchent pas à aimer, et de l’autre côté il y a des personnes de bonne volonté, mais faibles et pécheresses comme vous et moi. Dans la vie communautaire je me suis rendu compte que beaucoup de chrétiens ont vraiment le désir de vivre chrétiennement, mais sont obligés de subir leur propre caractère et leur propre faiblesse. Quand on cherche vraiment la communion, on finit par se comprendre et s’accepter mutuellement, même si avec certains ça reste difficile. Mais de l’extérieur ces personnes peuvent sembler être des contre-témoignages, malgré leur bonne volonté secrète. Souvent, ces personnes qui ont du mal à manifester leur amour en souffrent encore plus que ceux qu’elles blessent.

        D’ailleurs, je pense que nous sommes tous à un moment ou à un autre un contre-témoignage pour ceux qui nous regardent. Il y a des personnes avec qui nous n’arrivons pas à être à l’aise, des personnes que nous n’arrivons pas à accepter telles qu’elles sont, ou même si nous désirons vraiment les accepter, nous n’arrivons pas à agir de façon à ce qu’elles se sentent acceptées. Il y a aussi des jours, des périodes de notre vie, où nous sommes fatigués, éprouvés, découragés, et où nous ne sommes pas aimant envers les autres, car trop écrasés ou préoccupés par nos propres épreuves.

      • Cat - modératrice

        Est-ce que vous fréquentez

        Est-ce que vous fréquentez des groupes ou des communautés ? Certains chrétiens qui ont un engagement fort dans l’Église ont davantage ce désir de vivre une vraie fraternité.

  2. colombe

    groupe de louange
    En fait oui j’ai fait parti de groupes de prière et aussi groupe de louange, mais la fraternité n’y était pas plus. Je pense qu’on aura beau fréquenté des groupes ou même faire des choses dans la paroisse, on ne trouvera pas la fraternité et c’est vraiment ce qui me désole. Quant à la fatigue de certains jours dont vous parlez, oui biensûr mais ça n’est qu’occasionnel normalement un mauvais jour…Bref souvent je me dit que je comprends ceux qui ont quitté l’église pour aller chez les évangéliques ou autres confession protestants…

    • Cat - modératrice

      Moi aussi j’ai eu des

      Moi aussi j’ai eu des déceptions amères dans certains groupes de prière.

      Mais l’Église catholique est composée de chacun de nous. Et les saints qui l’ont fait progresser sont ceux qui ont décidé de rester dans l’Église, et de mettre en pratique cette parole de Saint Jean de la Croix : « Là où il n’y a pas d’amour, semez l’amour, vous récolterez l’amour. »

      Dans l’Église, nous nous entraînons les uns les autres, c’est pour cela qu’il y a parfois des endroits où l’on perçoit très peu d’amour, où l’on s’entraîne vers le bas, et des communautés rayonnantes où l’amour fait naître l’amour.

      En tant que chrétiens, nous ne pouvons pas nous en sortir tous seuls, nous avons besoin d’être soutenus par d’autres chrétiens qui ont le même désir que nous de chercher la vérité et la sainteté. Pendant de nombreuses années de ma vie, depuis mon enfance, j’avais souvent l’impression d’être seule au monde à chercher le bien et à aimer Dieu. Je voulais être fidèle à Dieu, mais c’était trop lourd pour moi, toute seule. Mais Dieu a répondu à mon désir et à des années de souffrance en me faisant connaître d’autres chrétiens avec qui cheminer, des chrétiens imparfaits ayant des désirs aussi forts que les miens.

      Aujourd’hui, avec Internet, nous pouvons plus facilement découvrir les différentes communautés qui existent un peu partout, ça peut parfois aider. J’espère aussi que ce site pourra devenir une véritable communauté fraternelle. Nous envisageons aussi, quand le site sera bien lancé, de proposer des rencontres et des week-ends aux abonnés du site, pour pouvoir se rencontrer, se former et prier ensemble.

      • Hosanna

        Entièrement de votre avis. La

        Entièrement de votre avis. La fraternité commence par nous-mêmes ; je peux comprendre la forte déception ou le sentiment de colère des uns et des autres, mais nous devrions commencer par nous regarder en face – moi comme vous. Et nous dire, non sans indulgence et humour : Je ne vaux pas mieux que les autres – je vaux même moins (Saint Paul : “…que l’amour fraternel vous lie d’affection entre vous, chacun regardant les autres comme plus méritants…” Rm 12, 10). L’amour du prochain ne peut pas advenir sans sa soeur l’humilité.

        Dieu soit abondamment Béni pour votre cheminement, chère Cat! Personnellement, je vivais assez seule ma foi, bien que mariée, et la Providence a voulu qu’un ordinateur surgisse dans mon existence, il y a environ une douzaine d’années de cela : Quel bienfait! Que de relations cet outil peut favoriser…!

        Je me joindrai certainement à votre groupe de prière, qui est une superbe initiative ; j’ai déjà un compte sur Skype, mais je l’avais délaissé, ne sachant pas bien me débrouiller dans les fonctionnalités du site (ça commence bien…). Je m’y remets… et je vous tiens au courant. Bonne chance à tous et toutes.

        • Cat - modératrice

          Bonjour Hosanna,

          Bonjour Hosanna,

          Nous avons eu la première réunion du groupe de prière cette après-midi. Mais on cherche un jour de la semaine où se réunir régulièrement le soir. Si vous souhaitez vous joindre à nous, vous pouvez me donner votre identifiant Skype par message privé. La discussion sur le groupe de prière est ici : http://www.annoncescatho.com/questions/fraternit%C3%A9

  3. colombe

    Très bonne idée
    Oui Cath c’est une très bonne idée ce projet. Une idée comme ça, je l’avais fait avec le chapelet, on peut en attendant si ça intéresse se réunir sur skype et prier ensemble… On aurait même pu le faire dimanche dernier pendant que d’autres manifestaient. J’ai animé une assemblée de prière à ma paroisse pendant une heure, nous étions 4 à le faire une par heure…

  4. Evangéline

    La fraternité

    Bonsoir,

    Actuellement, je vis une déception avec mon groupe de prière et de ma paroisse. Je n’arrive plus à aller à la messe à cause de cela.

    Je suis une personne malade, j’ai divers pathologies et maladie auto-immune et je n’arrive plus à me déplacer par bus ou en voiture par mes propres moyens.

    Au départ, j’avais des personnes qui venaient me chercher pour la messe du dimanche et le groupe de prières. Puis, petit à petit, comme c’était tjs plus ou moins les même personnes, elles se sont lassées.

    Alors, je n’avais plus d’appel et après on m’a dit que je devais suivre la messe à la TV ou que j’appelle si je voulais aller à la messe et que si il y avait quelqu’un pour venir me chercher, on viendrait.

    Finalement en Juin dernier, ça m’a énervé d’appeler chaque samedi soir des personnes, car parfois, j’avais que des refus et j’appelais au moins trois-quatre personnes avt d’avoir un oui.

    Lors d’une réunion, j’ai frappé sur la table, devant notre doyen, en disant, où était l’amour des frères pour leur soeur, qui se retrouvait sur le bord de la route ?

    On m’a fait comprendre, que les gens avait une vie de famille, qu’ils n’avaient pas le temps, l’autre, c’était que le mari, ne voulait pas qu’elle sorte la voiture, etc….j’en ai pleuré mais pleuré….et on m’avait promis de faire à la rentrée de sept. une feuille et qu’elle serait mise à la sortie de la messe pour du co-voiturage. Cela n’a jamais été fait !

    Depuis sept., je suis allée que quatre fois à la messe. Personne ne s’inquiète si j’ai envie d’y aller. J’ai une mamie que j’emmenai il y a trois ans, quand je pouvais conduire, qui est ds le même cas que moi. Elle a 92 ans, valide encore. Nous sommes restées sur le bord de la route. Les gens qui ont un moyen de locomotion vont à la messe et les autres restent  !

    Alors, pour moi, la fraternité dans une Eglise n’existe pas.

    Même notre doyen n’a pas parlé mot !

    Je suis triste et plus ça va, moins je prie.

    Voilà, ce que je vis actuellement.

    • Cat - modératrice

      C’est terrible de vivre ce

      C’est terrible de vivre ce que vous dites. Par le passé j’ai moi aussi expérimenté de me sentir laissée de côté, étant dans l’épreuve. C’est très douloureux de vivre cela au sein de l’Église, mais heureusement ce n’est pas toute l’Église qui est comme ça. Jésus nous a prévenus qu’il y aurait des scandales au sein de l’Église. Il y en a eu dès le début. C’est là qu’il faut tenir dans la foi par amour pour Lui.

      Colombe a tout à fait raison de vous dire que le fait de ne pas aller à la messe dans ces conditions ne peut pas vous pénaliser spirituellement. Si vous vous accrochez à la prière, Jésus deviendra plus proche de vous que jamais. Unissez-vous spirituellement à toutes ces personnes qui vivent dans des pays non-chrétiens et ne peuvent avoir la messe que très rarement, soit par manque de prêtres soit à cause de persécutions contre l’Église.

      • myriam-c

        J’ai rencontré des gens qui

        J’ai rencontré des gens qui vont à la messe parce que “ça fait bien”, ou parce qu’ils y sont toujours allés, mais j’ai aussi rencontré de vrais chrétiens, bons et gentils, qui chaque jour essayent d’être ouverts aux autres et compréhensifs, tolérants.

  5. colombe

    Quel orreur!
    Evangéline comme vous devez souffrir, c’est horrible, en effet une telle façon d’être avec leur soeur est très très loin d’être fraternel. Et pourtant, ça serait un moyen pour eux d’être charitable et ils ne font pas cette démarche. Par contre chère Evangéline, il est vrai qu’on est tenté de d’être moins priant, mais je vous invite au contraire de prier encore plus car Dieu souffre autant voir plus que vous de voir une tel réaction de la part de ses enfants et si je peux me permettre vaut mieux s’en prendre aux gens qu’à Dieu qui n’y ait heureusement pour rien. Priez, si vous ne pouvez aller à la messe vous en n’êtes pas fautive, ça ne peut que vous élever.

Répondre à Evangéline Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Site sous WordPress & Thème par Anders Norén