Aller directement à la navigation

Ajouter un commentaire

Qu'est-ce que l'amour ?

Domaine:
Question développée: 

Ce mot est devenu aujourd'hui vidé de son sens et n'évoque plus que la sphère de l'affectivité et de la sexualité. Hors, si nous lisons la définition de Christiane Singer (et qui reprend aussi une affirmation d'un grand théologien du temps passé mais dont je ne me souviens plus du nom) : "l'amour n'est pas un sentiment mais la substance même de l'univers". On va donc déjà bien plus loin que cette notion de "sympathie". On peut aussi se référer au dernier vers de la Divine Comédie :" l'Amour qui fait se mouvoir les soleils et les étoiles" et qui implique ici une notion de dynamique, de force créatrice. Une substance et un mouvement pour résumer. Le véritable amour est ce qui donne la vie et n'a dès lors qu'un rapport lointain avec la sympathie. Celui qui donne est dans l'amour, celui qui prend non. Bien sûr, ce serait préférable d'avoir des rapports sympathiques et chaleureux mais il est vrai qu'ils sont devenus très rares tellement nous sommes habituées à la haine immédiate et le rejet. On pourrait dire que naturellement les hommes se haïssent et c'est une expérience qu'on peut faire partout, au point ou, comme le disait Jean-Jacques Rousseau, "la haine est le véritable ciment de la société". N'oublions pas que l'enfer c'est ici, "sous nos pieds" et quand on entre dans une dynamique de don, qui est une dynamique vital, nous sommes très souvent rabroué et rejeté. L'homme rejette l'amour véritable et incline donc facilement dans la haine. Dans l'Eglise c'est la même chose puisque nous avons à faire à des hommes. On pourrait dire oui, mais justement, "pas là" vu que cela entre en contradiction avec les "commandements". Mais si, là aussi, et même souvent beaucoup plus. Je pourrais écrire longuement sur cette question mais ce qu'il faut voir c'est qu'il faut se méfier de ne pas réduire l'amour à sa sphère sentimentale et sympa. Il y a plein de gens très sympas et très égoïstes qui ne donnent rien et d'autres, plus rares, d'allure sévère, qui donnent beaucoup. Sur le plan du catholicisme, la question est de savoir ce que veut dire "aimer Dieu", condition pour pouvoir aimer son prochain, puisque celui cela ne peut émaner qu'a partir d'une expérience de l'amour de Dieu. Aimer Dieu veut dire "faire sa volonté" et qui est celle d'exercer sa charité (répandre l'amour d'une manière totalement gratuite). Cela ne veut pas dire être d'accord sur tout et aller dans le sens de l'autre pour lui faire plaisir. La relation humaine franche peut être par moments dures mais elle doit être authentique et honnête. Bref ne pas sombrer dans un monde bisounours qui cache toutes les réalités et à laquelle notre monde, qui fonctionne en permanence sur l'émotionnel, nous a habitué. Il y a l'amitié et la vérité et les deux marchent ensemble. L'amour véritable divise (et c'est en ce sens que l'on peut comprendre les parole de Jésus "je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive de la division". Ici, l'amour est clairement lié à la vérité.

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 


Dr. Radut Consulting