Aller directement à la navigation

Ajouter un commentaire

Fille catholique qui se masturbe

Question développée: 
(Pour information : pour les garçons qui se posent la même question, la réponse est donnée sur une autre page du site)
 
Bonjour,
 
Je suis une fille de 14 ans issue d'une famille catholique très pratiquante et j'ai découvert en début d'année scolaire (dans un examen de conscience) qu'une chose que je faisais depuis l'âge de 12 ans était en réalité un péché. Bien sûr, ce n'était pas un péché jusqu'au moment où j'ai appris que c'était défendu. Mais avec l'habitude que j'avais prise, j'ai eu beaucoup de mal à m'arrêter de le faire, une fois que j'avais compris que c'était en réalité un péché. 
 
Quand j'ai su que c'était le péché d'impureté, j'ai mis beaucoup de temps à comprendre pourquoi cela était défendu car j'avais lu sur des sites de santé que c'était une étape normale pour se préparer à une vie de couple épanouie, surtout pour les filles car c'est moins évident d'éprouver du plaisir que pour les garçons. Je me suis même un peu révoltée, je refusais même l'idée de devoir me confesser de cela ...
 
Quand j'ai finalement compris que c'était vraiment important de ne plus le faire, il s'est passé plusieurs mois où je décidais que je ne le ferai plus, en luttant et en priant pour résister à la tentation, mais il m'arrivait encore très souvent de retomber et à chaque fois je m'en voulais, je me sentais coupable.
 
Maintenant j'en suis quasiment sortie et j'ai décidé de me confesser, pour être sûre de ne pas encore retomber par la suite (parce c'est un péché et que la confession ce n'est pas du tout agréable)
 
Merci à Cath-modératrice qui m'a conseillé les mots que l'on peut dire au prêtre en confession car je ne me sentais pas capable de dire que je m'étais masturbée.
 
Ne cherchez pas à savoir si c'est un péché mortel ou non (la réponse est non, pas mortel, si on est une ado en lutte contre la tentation avec la ferme intention d'arrêter), ni si on peut encore communier ou non si on se masturbe (la réponse est oui on peut communier si on est une ado en lutte contre et que l'on fait de son mieux pour arrêter), ce qui compte c'est que c'est un péché et qu'il faut le confesser pour être pardonnée, même si on peut rechuter (mais il faudrait se re-confesser en cas de rechute !!!)
 
Si vous aussi vous avez ce problème, si vous avez des questions, n'hésitez pas à le dire ici, même pas besoin d'être inscrite, nous sommes là pour nous entraider et je vous promets que Cath-modératrice ne vous mangera pas ! Elle nous comprend car elle aussi a été une ado catholique !
 
à bientôt
(et vive les vacances !!!)
 
Hélène.

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

 

Réseaux sociaux: 


Dr. Radut Consulting