Aller directement à la navigation

Ajouter un commentaire

Portrait de Filippo-modérateur

Bonjour. Je réponds à votre première question, qui est celle du péché contre l'Esprit. C'est une très bonne question, car il y a beaucoup de confusion autour de cette affaire de péché contre le Saint-Esprit.

Il est bon pour vous de savoir qu'il existe une excellente boussole pour les questions de foi et de morale, il s'agit du Catéchisme de l'Église catholique. En effet, il contient des réponses précises et argumentées, avec beaucoup de références à la Bible et à d'autres textes officiels de l'Église.

Le Catéchisme comporte plusieurs centaines d'articles. Celui qui répond à votre question est le n° 1864 :

« "Tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas remis " (Mt 12, 31 ; cf. Mc 3, 29 ; Lc 12, 10). Il n’y a pas de limites à la miséricorde de Dieu, mais qui refuse délibérément d’accueillir la miséricorde de Dieu par le repentir rejette le pardon de ses péchés et le salut offert par l’Esprit Saint (cf. DeV 46). Un tel endurcissement peut conduire à l’impénitence finale et à la perte éternelle. »

Cette citation est accessible ici :

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P66.HTM

et je vous invite à cliquer sur les nombreux liens présent dans cette citation, car ils compléteront votre recherche pour aboutir à une compréhension satisfaisante de la parole de Jésus.

Vous voyez donc qu'il ne s'agit pas du tout d'un péché « ordinaire », il s'agit du refus de la miséricorde sans limite de Dieu. Dieu peut pardonner TOUS les péchés, mais comment pourrait-il pardonner à celui qui refuse son pardon ? Ce n'est donc pas un péché dans lequel Dieu refuse son pardon, c'est le péché dans lequel le pécheur refuse ce pardon.



Dr. Radut Consulting