Aller directement à la navigation

Bonnes nouvelles

Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)

Présentation

Les médias déforment notre vision du monde en privilégiant toujours les nouvelles dramatiques et terrifiantes. Ce flux permanent de nouvelles négatives contribue à nous entraîner dans le désespoir que porte la société occidentale contemporaine.

Entraidons-nous à tenir dans l’espérance en fixant notre regard vers toutes les nouvelles de joie et d’espérance, qui passent généralement inaperçues dans la masse des nouvelles de désespoir.

Portrait de Cat-modératrice

Elle donne vie à un petit garçon après une greffe d'ovaires

Nouvelle du site Gènéthique :

Pour la première fois au CHU de Toulouse, un petit garçon est né d’une greffe d’ovaire. En 2009, alors qu’elle est atteinte d’un cancer du cou, une jeune femme consent à la proposition qui lui est faite de conserver du tissu ovarien, en vitrifiant une partie d’un ovaire, afin de préserver ses chances de maternité.

Cinq ans plus tard, alors qu’elle est guérie, le tissu ovarien est greffé à la jeune femme. Une technique encore rare, et qui « n’est pas validée dans ses modalités précises, notamment en ce qui concerne le lieu de l’autogreffe » précise l’Agence de la Biomédecine. « Le tissu ovarien peut être replacé à l’intérieur de l’abdomen, sur le tissu ovarien restant ou même sous la peau, au niveau de l’avant-bras ou de l’abdomen ».

Portrait de Filippo-modérateur

Nord de l'Irak : première messe à Qaraqosh, après 27 mois d'occupation

Nouvelle du site Arte.tv :

L'évêque syriaque catholique de Mossoul de retour à QaraqoshIls ne sont que quelques dizaines dans la cathédrale aux colonnes encore noires de suie, mais pour la première fois après deux ans d'occupation jihadiste, ils ont célébré la messe à Qaraqosh, qui fut la plus grande ville chrétienne d'Irak. "Après deux ans et trois mois d'exil, je reviens enfin célébrer l'Eucharistie dans la cathédrale de l'Immaculée Conception que l'Etat islamique a voulu détruire. Mais dans mon cœur, elle a toujours été là", assure avec calme Monseigneur Petros Mouché, archevêque syriaque catholique de Mossoul et de Qaraqosh, entouré de quatre prêtres.

Portrait de Cat-modératrice

Une opération in utero sauve la vie d'une mère et de son enfant

Nouvelle du site Gènéthique :

Au Texas, une opération in utero a sauvé la vie d’un enfant : lors d’une échographie à 16 semaines de grossesse, une importante tumeur est repérée sur la colonne vertébrale du fœtus. Refusant de mettre un terme à sa grossesse, Margaret Boemer choisit de tenter l’opération. « C’est devenu un combat. Le sang était aspiré par cette tumeur, empêchant le bon développement du fœtus. Dans les pires cas, on risque la mort du bébé, dont le cœur n’arrive plus à suivre », explique les médecins. L’opération a eu lieu à 23 semaines de grossesse, alors que la tumeur était « aussi grosse que le bébé ». Après avoir retiré une grande partie de la tumeur, les chirurgiens ont refermé l’utérus ; alitée jusqu’à la fin de sa grossesse, Margaret Boemer a donné naissance à une petite fille en juin dernier, au terme de 36 semaines de gestation. Une nouvelle opération huit jours plus tard a permis de retirer ce qu’il restait de la tumeur. Sans nier la difficulté, Margaret Boemer explique que « cette épreuve en valait la peine ». 

Portrait de Cat-modératrice

Pakistan : le Parlement vote une loi sanctionnant les ''crimes d’honneur''

Nouvelle du site Églises d'Asie :

[...] Les « crimes d’honneur », également appelés karo kari en ourdou, puisent leur légitimité dans différentes pratiques traditionnelles et culturelles. Ce sont des punitions infligées à certaines personnes pour leur manquement à l’honneur d’un groupe ou d’une communauté. La plupart du temps, elles prennent la forme d’une sanction faite à une femme ou une jeune fille, suite à une action ou un comportement que sa famille ou sa communauté a jugé déviant et salissant pour l’honneur du groupe. Ces crimes peuvent recouvrir différentes réalités, allant d’une violence psychologique à des formes appuyées de violence physique, comme des violences à l’acide ou le meurtre par lapidation. Les motifs sont divers : refus d’un mariage arrangé, refus de faveurs sexuelles, tentative de divorce dans un contexte de violences conjugales ou d’adultère, grossesse en dehors du mariage, ou encore le fait d’être victime d’un viol ou d’un abus sexuel incestueux.

Portrait de Cat-modératrice

La consommation d'alcool et de tabac des lycéens français nettement en baisse

Nouvelle du site huffingtonpost.fr :

Les temps changent, les habitudes aussi. L'usage d'alcool et de tabac s'est fortement réduit chez les lycéens français, dont la consommation de cannabis est stable, selon une étude de l'Espad (European School Survey Project on Alcohol and Other Drugs), reprise mardi 20 septembre par l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

Les résultats de l'enquête "font globalement état d'un recul sensible des consommations de tabac et d'alcool chez les lycéens depuis 2011, avec une baisse de l'usage quotidien de tabac de plus de 24% et de la consommation régulière d'alcool de plus de 30%", a noté l'OFDT, dans une analyse pour sa publication Tendances.

Portrait de Cat-modératrice

Un grand pas vers l'unité entre catholiques et orthodoxe : signature d'un document commun

Avant de souffrir sa Passion, Jésus a affirmé son désir de l'unité de l'Église par une prière solennelle. 
Les divisions au sein de l'Église, surtout lorsqu'elles conduisent à de la violence, sont un obstacle terrible à la découverte de l'amour de Dieu par le monde.
C'est en se réconciliant avec les plus proches d'abord que l'unité de l'Église pourra progresser. Catholiques et orthodoxes sont séparés par des obstacles moins fondamentaux que les autres communauté ecclésiales.
La présence à la signature de ce texte des représentants de toutes les Églises orthodoxes sauf l'Église de Bulgarie est une très bonne nouvelle, car les relations avec l'Église orthodoxe russe sont souvent difficile, et c'est de loin la plus peuplée.

Nouvelle du site de Radio Vatican :

C’est un pas supplémentaire dans le dialogue entre catholiques et orthodoxes : un nouveau document a été approuvé lors de la XIVe session plénière de la Commission mixte internationale pour le dialogue théologique entre l'Église catholique et l'Église orthodoxe.

Portrait de Cat-modératrice

Oulan-Bator : ordination du premier prêtre d’origine mongole

Nouvelle du site Églises d'Asie :

« Une bénédiction toute particulière de Dieu qui vient visiter son peuple. Un don de Dieu pour la petite Eglise de Mongolie et pour l’Eglise universelle, ainsi que pour le pays dans son ensemble, qui n’est pas chrétien. » Telles ont été quelques-unes des paroles que Mgr Venceslao Padilla, préfet apostolique d’Oulan-Bator, a prononcé ce dimanche 28 août en sa cathédrale Saint Pierre-Saint Paul à l’occasion de l’ordination sacerdotale d’Enkh Baatar. Agé de 25 ans, le jeune prêtre est le premier prêtre d’origine mongole ; il intègre un presbyterium jusqu’ici composé uniquement de missionnaires étrang

Portrait de Cat-modératrice

Nouveaux efforts du pape François vers l'unité avec la Fraternité St Pie X

Nouvelle du site de Zenit :

Pour être reconnue canoniquement, la Fraternité sacerdotale Saint-Pie X (FSSPX) doit proclamer les vérités catholiques « essentielles », et tous les documents du Concile Vatican II ne sont pas de nature doctrinale, rappelle Mgr Pozzo. C’est la nouvelle main tendue du Vatican expliquée par Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la Commission pontificale Ecclesia Dei chargée du dialogue avec la Fraternité.

Portrait de Cat-modératrice

Déclaration du pape François concernant la place des femmes dans l'Église

Nouvelle du Figaro :

« On ne peut pas prendre une décision dans l'Église sans entendre les femmes »

« [Concernant le diaconat des femmes] Ce qui est certain c'est que des femmes aidaient l'évêque dans sa mission aux premiers temps de l'Église. Elles l'aidaient pour le baptême des femmes qui se faisait par immersion, pour les onctions avant et après le baptême, et puis, cela fait rire aujourd'hui, elles vérifiaient le fait que des femmes qui venaient se plaindre d'être battues par leurs maris, l'avaient effectivement été, en contrôlant leur corps ! À des religieuses qui m'ont demandé si on pouvait réétudier cela aujourd'hui j'ai donc répondu que l'on pouvait le faire à travers une commission. Mais voilà comment la presse l'a traduit le lendemain : « l'Église ouvre les portes aux diaconesses ».

Portrait de Filippo-modérateur

La Pologne fête les 1050 ans de son baptême

Nouvelle du site Visegradpost.com :

Si les commémorations du baptême du duc des Polanes Mieszko Ier en 966 durent un an, de novembre 2015 à novembre 2016, les trois journées du 14 au 16 avril en constituent le point central.

« L’Europe doit répondre à la question de savoir où elle est et dans quelle direction elle va. Nous, en Pologne, nous n’avons pas perdu notre identité », à déclaré le premier ministre Beata Szydło à Gniezno. « Nous sommes ici à Gniezno, nid de notre peuple, pour rendre hommage à tous ceux qui ont servi notre patrie et sont morts en criant ‘Vive la Pologne’ », a dit le président Andrzej Duda pendant la messe à la cathédrale de Gniezno, tandis que Mgr Wojciech Polak soulignait dans son homélie que c’est « par la grâce du baptême que nous savons nous donner nous-mêmes et servir, c’est-à-dire perdre notre vie pour les autres ». « Le christianisme porte en lui une force véritablement libératrice », a-t-il aussi rappelé.

Pages

Souscrire à RSS - Bonnes nouvelles


Dr. Radut Consulting