Aller directement à la navigation

Blog

Blog catholique de spiritualité et d'actualité

Publier un article pour le blog (réservé aux inscrits)

Portrait de Filippo-modérateur

Benoît XVI : serviteur de la Vérité

Temps de lecture estimé : 7 min

Quatre mois après sa renonciation inédite, les feux médiatiques étant maintenant éteints, Benoît XVI ayant rejoint la demeure qu’il a choisie pour les dernières années de son long pèlerinage sur cette terre, il est bon de revenir sur la vie et l’œuvre de cet homme à la destinée exceptionnelle, destinée que lui-même n’aurait jamais imaginée.

Toute la vie de Joseph Ratzinger, puis de Benoît XVI ne peut se comprendre que dans l’amour de Jésus et le service de la vérité.

Benoît XVI, le pape professeur et théologien
Portrait de Filippo-modérateur

La parole: triomphe du vide ou libération suprême?

Temps de lecture estimé : 7 min

Dieu nous a fait le don du langage. Nous recevons et prononçons chaque jour des mots, des phrases, des énoncés de toutes sortes. Ce langage nous est donné pour réaliser notre désir le plus profond, la communion avec Dieu et avec les autres hommes. Il s’agit donc, dans la Création, d’une réalité suprêmement bonne, une réalité pour laquelle nous pouvons remercier le Seigneur de tout notre être.

Martin Luther King : "J'ai un rêve"
Portrait de Nénuphar

Témoignage d'une Thaïlandaise bouddhiste qui découvrit Jésus

Temps de lecture estimé : 6 min 30

Mon amie thaïlandaise Monthita m’a donné l’autorisation de publier le témoignage de sa conversion.

Monthita était une bouddhiste fervente (ce qui est rare chez les jeunes Thaïs, les Thaïs ne s’intéressent généralement à la religion que lorsqu’ils sont plus âgés). Dès son enfance, dans un village de l’est de la Thaïlande, Monthita avait été frappée par la présentation de la religion chrétienne qu’on lui avait donnée succinctement à l’école, et elle s’était dit que c’était la meilleure religion. Par la suite, elle n’y a plus pensé, étant dans une famille bouddhiste. 

Monthita
Portrait de Filippo-modérateur

30 mai : nous fêtons sainte Jeanne d'Arc

Temps de lecture estimé : 2 min

En ce jour, il nous est donné de célébrer la fête liturgique de sainte Jeanne d'Arc, patronne secondaire de la France1. Comme rappelé dans l'article « France, fille aînée de l'Église », Jeanne d'Arc constitue un cas unique dans l'histoire de France, puisqu'elle est à la fois une sainte canonisée par l'Église, et une héroïne nationale célébrée par la République. De plus, elle est l'un des personnages historiques les plus connus du monde. De multiples œuvres artistiques lui ont été et lui sont encore consacrées, tant dans la peinture, la littérature, le théâtre, la poésie ou le cinéma.

Portrait de Filippo-modérateur

Splendeur de la vérité : 50 ans de lumière

Temps de lecture estimé : 8 min

Alors que nous célébrons le cinquantenaire du Concile Vatican II (1962-1965), il est bon pour nous, fils de l’Église catholique, de rendre grâce1 pour les cinquante années exceptionnelles que nous venons de vivre sur le plan doctrinal2.

Avec le Concile, les papes Paul VI, Jean-Paul II et Benoît XVI, nous avons assisté à une véritable explosion de lumière. La vision sur Dieu, l’Église et le monde s’est clarifiée d’une manière miraculeuse, comme si le Seigneur, dans sa miséricorde, voulait donner à un monde refusant l’idée même de vérité, une lumière plus forte qu’auparavant aux humbles et aux petits, mais aussi à tous les chercheurs de Dieu.

Portrait de Filippo-modérateur

"Quand il s'agit d’argent, tout le monde est de la même religion" : argent et religion en Europe

Temps de lecture estimé : 7 min

Voltaire nous montre, par cette phrase, que les rapports des religions avec l'argent fascinent et embrasent les esprits depuis toujours, surtout à notre époque où l'argent est devenue une idole plus vénérée qu'à d'autres périodes. Jésus lui-même dit dans l'Évangile : « Rendez à César ce qui appartient à César, et à Dieu ce qui appartient à Dieu. (Évangile selon saint Matthieu, chap. 22, verset 21). »

Portrait de Cat-modératrice

Rouge comme l’Esprit Saint

Temps de lecture estimé : 3 min

À la messe de Pentecôte, où nous fêtons le don de l’Esprit Saint, obtenu grâce à la mort et à la Résurrection de Jésus, la couleur liturgique n’est pas le blanc comme lorsque nous fêtons la Résurrection.

Pourquoi le prêtre est-il revêtu de rouge pour célébrer la venue de l’Esprit Saint ? La couleur liturgique rouge est associée aux fêtes des martyrs (ceux qui ont donné leur vie pour témoigner du Christ) et aux fêtes de l’Esprit Saint.

Le pape François célébrant la messe de Pentecôte
Portrait de Cat-modératrice

Dans les prisons philippines, à la découverte de l'espérance

Temps de lecture estimé : 6 min

Témoignage de Séverine Dubois, membre du mouvement Points-Cœur.

Manille, Philippines, le 6 mai 2013


Parfois, l’Évangile semble une histoire lointaine, sans trop de rapport avec notre vie. Et pourtant, en est-il vraiment qui cessent de désirer, au moins secrètement, de voir s’accomplir aujourd’hui les paroles de l’Écriture ?

Points-Cœur est une plongée quotidienne au cœur de la Bonne Nouvelle. Cette expérience, nous la faisons particulièrement à la prison de Maximum Security, de Muntinlupa, ou à la prison de Navotas, plus près de notre quartier. Et si je peux affirmer avec autant de certitude que dans ces lieux se vit l’Évangile, c’est que nos amis eux-mêmes le confirment : “Vous vivez auprès de nous, cette parole de Jésus : ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères…

L'équipe de foot de la prison de Muntinlupa
Portrait de Filippo-modérateur

France, fille aînée de l’Église

Temps de lecture estimé : 6 min

Le 1er juin 1980, dans son homélie du Bourget, le pape Jean‑Paul II a utilisé ce titre qui semblait oublié depuis bien longtemps : « La France : la Fille aînée de l’Église ! Aujourd’hui, dans la capitale de l’histoire de votre nation, je voudrais répéter ces paroles qui constituent votre titre de fierté : Fille aînée de l’Église. » Ce titre fut d’abord appliqué au roi de France, désigné comme fils aîné de l’Église, puis par extension à la France elle-même.

Portrait de Filippo-modérateur

«Sans la liberté de blâmer, il n'est pas d'éloge flatteur.»

Temps de lecture estimé : 7 min

Cette citation de Beaumarchais dans « Le Mariage de Figaro » nous invite à réfléchir sur la liberté d’expression. J’écris cet article alors qu’une loi est en préparation en Russie. Cette loi réprimant la liberté d’expression en matière religieuse, j’expose d’abord la question de la critique de la religion, et ensuite celle de la liberté d’expression en général.

Pages

Souscrire à RSS - Blog


Dr. Radut Consulting