Aller directement à la navigation

Vie de l'Église

Portrait de Filippo-modérateur

Le cardinal Lustiger - 10 ans déjà

Temps de lecture estimé : 6 min

Voici déjà 10 ans que le cardinal Lustiger a été rappelé à Dieu.

Je ne pouvais laisser passer cette date sans rendre hommage à une personnalité exceptionnelle qui m'a profondément marqué, tout comme un nombre incalculable de personnes en France et à travers le monde.

Un petit rappel de son rapide parcours vers la direction du diocèse de Paris

Le cardinal Lustiger et Lech WałęsaFils de juifs immigrés de Pologne, il se convertit à la foi catholique à Orléans à 14 ans en 1940.
Il est ordonné prêtre à 27 ans et est nommé aumônier de la Sorbonne en 1954.
15 ans plus tard, en 1969, il est nommé curé de la paroisse Ste Jeanne de Chantal, dans l'Ouest parisien.
10 ans plus tard, en 1979 le nouveau pape Jean‑Paul II le nomme évêque d'Orléans.
Un peu plus d'un an plus tard, en 1981, à l'âge de 55 ans, il est nommé archevêque de Paris.
En 2005, près d'un quart de siècle après sa nomination, le pape accepte sa démission.
Il fait son grand passage le 5 août 2007.

Le cardinal Lustiger a fut la personnalité la plus en vue de l'histoire de l'Église de France pendant 25 ans, l'accompagnant de manière décisive dans son passage vers le IIIe millénaire.

Le cardinal lors du traditionnel chemin de croix du Vendredi saint à Montmartre
Portrait de Cat-modératrice

L'horreur des abus sexuels au sein de l'Église

Temps de lecture estimé : 1 min 30 + texte de Benoît XVI : 11 min 30

Un nouveau scandale de pédophilie au sein de l'Église catholique vient d'être révélé au public, à la demande de l'Église. 547 anciens élèves d'une école catholique prestigieuse de Ratisbone (Allemagne) qui était aussi un chœur d'enfants, ont raconté avoir subi des violences physiques, corporelles et psychologiques, parmi lesquels 67 auraient aussi subi des abus sexuels, entre 1945 et 1992. Les premières dénonciations n'ont eu lieu qu'en 2010, plusieurs décennies après les faits. Pour connaître plus de détails sur cette terrible affaire, je vous renvoie aux déclarations du père Zollner, président du Centre pour la protection des mineurs de l'Université pontificale grégorienne de Rome, le père Hans Zollner, théologien et psychologue jésuite, et lui-même originaire de Ratisbonne : Le père Zollner réagit à l'affaire des abus dans le chœur de Ratisbonne.

Les questions d'abus sexuels envers des enfants au sein de l'Église ont toujours tenu à cœur au pape Benoît XVI. Quand il était encore préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, il avait déjà pris des mesures pour lutter contre ces crimes et les punir. En tant que pape, il avait aussi pris de nouvelles mesures législatives, et avais eu le courage de rencontrer les victimes de pédophilie dans plusieurs pays.

Portrait de Cat-modératrice

Medjugorje et la foi catholique

Temps de lecture estimé : 6 min.
 

Le Pape François a finalement donné clairement son « opinion personnelle » concernant les apparitions mariales actuelles de Medjugorje : « Cette femme n’est pas la mère de Jésus. »

Voilà plusieurs années que la commission d'enquête désignée par Benoît XVI avait déjà rendu ses conclusions au pape François. Il semble que celui-ci ait voulu agir avec tact et prudence, du fait de l'influence mondiale de ce lieu de pélerinage, sur de très nombreux catholiques comme sur de très nombreuses personnes en recherche d'un sens à leur vie.

Plutôt que de prononcer une condamnation officielle niant la véracité des apparitions, le pape a fait de simples allusions depuis plusieurs années, il donne finalement son opinion personnelle (cette opinion ne demandant donc aucune obéissance, ni au niveau de la foi ni au niveau des actes), et il a envoyé sur place Mgr Henryk Hoser, archevêque de Varsovie-Praga, pour s'intéresser à la dimension pastorale du phénomène : plutôt que de chasser les catholiques de Medjugorje, il veut veiller à ce qu'ils y vivent quelque chose d'authentique.

Quelles seraient les conséquences si l'Église condamnait officiellement les apparitions de Medjugorje ?

Portrait de Filippo-modérateur

2017 : renouveler le sacerdoce en France

Temps de lecture estimé : 4 min

Mgr Naud évêque de Digne et ses séminaristesAujourd'hui Jeudi saint, c'est la fête des prêtres partout dans le monde.

Trois éléments me viennent spontanément à l'esprit à cette occasion : les espoirs vis-à-vis du sacerdoce, un article récent du magazine Famille chrétienne, les attitudes et actions à adopter en famille pour promouvoir le sacerdoce.

Quels sont les espoirs de renouveau que nous voyons aujourd'hui à l'œuvre en France ? On peut citer :

- La création de nouveaux séminaires interdiocésains : Paris, Toulon et Ars, et il y en a peut-être d'autres.

- La création de propédeutiques.

- Le témoignages de séminaristes lors de missions ou de grands rassemblements

- Les journées portes ouvertes dans les séminaires

- L'organisation de temps de prière ou de jeûnes spécifiques pour les vocations

- L'insistance sur le sacerdoce dans les grands rassemblements du type des sessions de Paray-le-Monial organisées par la communauté de l'Emmanuel

 

Quel est le profil des séminaristes français aujourd'hui ? À la page 40 du n° 2045 (25 au 30 mars 2017) du magazine Famille chrétienne, nous trouvons un article éclairant de Bertille Perrin intitulé : Qui sont nos séminaristes ?

Le père Guy Gilbert reçoit la bénédiction d'un prêtre qui vient d'être ordonné
Portrait de Filippo-modérateur

Aimer au prix de sa vie : dix Français, six Laotiens et un Italien martyrs au Laos béatifiés

Temps de lecture estimé : 7 min 30

L'Agence d'information des Missions Étrangères de Paris (MEP) informe que dix martyrs Français, tous tués par la guérilla communiste au cours de leur mission au Laos entre 1954 et 1969, ont été déclarés bienheureux le 11 décembre 2016, en même temps que six Laotiens et un Italien.

« Dimanche 11 décembre, 3e dimanche de l’Avent, il n’y a eu qu’une seule et unique messe célébrée dans tout le Laos. Les quatre évêques et les 21 prêtres que compte cette petite Église catholique étaient tous regroupés à Vientiane, où, dans l’église du Sacré-Cœur, l’unique lieu de culte catholique de la capitale, ils ont célébré, en présence de près de 6 000 fidèles et d’une dizaine de prélats étrangers, la béatification de 17 martyrs. »

Pourquoi risquer sa vie pour l'amour de Dieu aujourd'hui ?

Ces béatifications sont une occasion de méditation et de contemplation : pourquoi ces hommes ont-ils choisis d'aller annoncer Jésus au bout du monde, dans un petit pays inconnu, reculé et très pauvre, sachant sans le moindre doute qu'ils risquaient leur vie ? Quel genre d'amour pouvaient-ils avoir dans le cœur pour choisir une vie aussi aventureuse et périlleuse ?

Le Père Mario Borzaga, martyr à 27 ans
Portrait de Les Petits Ostensoirs

Les Petits Ostensoirs, pour la promotion de la confession des enfants

Temps de lecture estimé : 2 min

« S'il te plait maman, emmène-moi me confesser ! »

Avez vous déjà entendu cette phrase ? Probablement pas plus qu'on n'a déjà vu un jeune garçon blond demander au beau milieu du désert à un aviateur en rade de lui dessiner un mouton. Pourtant cela pourrait être le début d'une très belle histoire, un cadeau merveilleux à transmettre qui conduit à la rencontre de Jésus et nous transforme en petits ostensoirs, en porte-Christ envoyés dans le monde pour rayonner.

Portrait de Filippo-modérateur

Louis et Zélie Martin, mariés et pourtant saints !

Temps de lecture estimé : 6 min

Portraits de Louis et Zélie Martin à Notre Dame des Victoires à ParisCe titre se veut volontairement provocant. Il serait absurde de croire que l'Église a jamais refusé la canonisation de personnes mariées. Mais nous allons voir comment cette canonisation est une preuve supplémentaire de la sagesse de Dieu, qui donne à ses enfants ce dont ils ont besoin en temps voulu.

Saints Louis et Zélie Martin ont été canonisés en ce mois d'octobre 2015. En quoi cela nous concerne-t-il, nous baptisés du XXIe siècle ?

Leur canonisation est, entre autre, un fort encouragement, pour nous laïcs, à croire que Dieu veut notre sainteté. Il veut pour nous une sainteté qui n'a ni moins de valeur, ni moins de beauté, ni moins d'exemplarité que celle des consacrés, clercs, rois et reines, et martyrs.

La châsse contenant la relique des époux Martin
Portrait de Filippo-modérateur

Saint Thomas d'Aquin, les reliques cachées

Temps de lecture estimé : 1 min 30

L'église des Jacobins (Dominicains) à ToulouseMi-août, j'ai eu l'occasion de visiter Toulouse. J'ai donc admiré la superbe église des Jacobins (autre nom des Dominicains) une des attractions majeures du centre-ville. Les touristes allaient et venaient comme dans un couvent désaffecté, glorieux témoin d'un passé révolu, comme par exemple l'abbaye de Fontenay en Bourgogne.
 
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir près d'une chapelle latérale un autel sous lequel se trouvent les reliques de saint Thomas d'Aquin, un des piliers centraux de la théologie de l'Église, célébré par le pape Pie XI comme le « docteur commun ou universel1 » de l'Église catholique !

Saint Thomas d'Aquin
Portrait de Cat-modératrice

Mais puisque je vous dis que les divorcés remariés ne sont pas excommuniés !

Temps de lecture estimé : 3 min.
 

Une fois de plus, un article de presse laisse entendre que l’Église catholique excommunie les divorcés remariés.

Dans cet article du Figaro : Le pape François allège la procédure de nullité des mariages catholiques, Jean-Marie Guénois explique avec clarté en quoi l’expression d’« annulation de mariage » est impropre. L’Église n’annule jamais un mariage valide. Elle n’en a pas le pouvoir, car Jésus a été on ne peut plus clair sur le sujet1. Ce que l’Église permet, c’est de constater la nullité d’un mariage n’ayant jamais été valide.

Mais plus loin dans l’article, l’auteur, qui connaît pourtant bien l’Église, écrit deux fois que le pape François cherche des solutions pour permettre aux divorcés remariés de revenir dans la communion de l'Église. Être exclu de la communion de l’Église, cela veut dire être excommunié. La rumeur de l’excommunication des divorcés remariés a la vie dure… Pourtant, rien n’est plus faux. L’Église catholique n’a jamais excommunié les divorcés remariés.

Communion eucharistique
Portrait de Cat-modératrice

Avortement, Fraternité Saint Pie X : la miséricorde n'exclut personne

Temps de lecture estimé : 5 min


Une fois de plus, le pape François réussit à attirer l’attention de tous les media !

Mardi dernier 1er septembre, notre pape a publié une lettre annonçant l’indulgence accordée à tous ceux qui feront certaines démarches, à l’occasion de l’année de la miséricorde qui sera ouverte le 8 décembre prochain.

L’indulgence consiste en la délivrance des conséquences du péché. Le sacrement de la confession permet d’être libéré de la culpabilité, de recevoir le pardon de Dieu, mais nous restons enchaînés par les conséquences de nos actes.

Mgr Fellay avec le pape Benoît XVI

Pages

Souscrire à RSS - Vie de l'Église


Dr. Radut Consulting