Aller directement à la navigation

Quel devrait être le rôle des laïcs dans l'Église ?

Onglets principaux

Portrait de Filippo-modérateur

Les laïcs sont tous les baptisé(e)s catholiques qui ne sont pas prêtre, religieux ou religieuse.

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Filippo-modérateur

La réflexion de l’Église sur le rôle des laïcs dans l’Église a été particulièrement riche depuis le Concile Vatican II (1962-1965).

Les textes principaux sont :

Dans ce dernier texte, au paragraphe 15, Jean-Paul II écrit ceci : « La dignité baptismale commune revêt chez le fidèle laïc une modalité qui le distingue, sans toutefois l’en séparer, du prêtre, du religieux, de la religieuse. Le Concile Vatican II a indiqué que cette modalité se trouve dans le caractère séculier : « Le caractère séculier est le caractère propre et particulier des laïcs » (Lumen Gentium, 32).

L’Église est envoyée pour continuer l’œuvre rédemptrice du Christ. Cette œuvre concerne aussi le renouvellement de l’ordre temporel, le « siècle » qui donne son nom à l’expression « caractère séculier ».

L’ordre temporel, ce sont toutes les réalités de la vie sociale : famille, travail, loisirs, service des autres, spécialement les plus pauvres et les plus souffrants. Tous les âges sont concernés selon leur grâce propre. Aucun laïc ne peut dire qu’il n’a pas de rôle dans l’Église.

Spécifiquement dans la vie quotidienne de l’Église, les laïcs sont en première ligne pour l’évangélisation. Souvent, ils sont seuls à pouvoir évangéliser là où ils sont, comme dans leur lieu de travail par exemple.

Les familles chrétiennes rendent un témoignage spécifique et absolument irremplaçable.

Dans les paroisses, les laïcs assurent toutes sortes de services spécifiques, dans et hors de la liturgie.

Ces quelques éléments sont bien loin d’épuiser le sujet. Nous les laïcs, sommes invités vigoureusement à lire les textes ci-dessus et à les méditer, pour voir quelle est la grandeur de notre vocation : la sainteté selon la grâce que Dieu donne spécifiquement aux fidèles laïcs.

J'ai choisi la 3 ème réponse, mais je pense tout de même que le prêtre est là aussi pour évangéliser.

Par contre, je ne suis pas ok que les laics fassent les messes des funérailles par exemple, je préfère que ce soit le prêtre. Je sais que j'ai préparé mes funérailles et que j'ai noté que je ne voulais pas que ce soit un laic qui fasse la cérémonie.

Je pense que les laïcs peuvent avoir leur place, dans la liturgie, la préparation pour la messe, évangéliser...mais pas prendre la place du prêtre. Voilà, mon point de vue.

Chacun à sa place.

Portrait de Filippo-modérateur

Paul VI nous dit, dans la magnifique encyclique "Evangelii Nuntiandi" de 1975, que "L'Eglise existe pour évangéliser, c'est sa nature la plus profonde."

Donc, bien sûr, tu as raison : TOUS les baptisés, prêtres et laïcs sont appelés à évangéliser par le fait même qu'ils sont baptisés.

Ceci dit, la 3ème réponse précise "évangéliser par leur action dans le monde", ce qui veut dire que le mode spécifique d'évangélisation des prêtres n'est pas l'action dans le monde.

Pour les funérailles, il faut distinguer :

  • la messe de funérailles, qui ne peut, comme toute messe, être célébrée que par un prêtre, et qui comporte la communion. C'est un sacrement.
  • la célébration des funérailles sans messe. C'est une bénédiction qui peut être célébrée par des laïcs formés et désignés par le curé de la paroisse. Un diacre ou un prêtre peuvent la célébrer, c'est mieux, mais ce n'est pas obligatoire, et, en temps de pénurie, il est mieux qu'il y ait des funérailles célébrées par des laïcs que pas de funérailles du tout !

Oui, tu as raison qu'il vaut mieux des funérailles que pas du  tout. Mais, ce qui me blesse, c'est de voir des laics qui voudraient prendre la place du prêtre. C'est ce que l'on voit chez nous.

Portrait de Cat-modératrice

J'ai voté « aucune de ces réponses n'est pleinement satisfaisant », parce que la 3e réponse ne me satisfait pas entièrement.

D'abord, « leur action dans le monde », ce n'est pas très clair. Jésus a dit à ses apôtres, qui étaient des « clercs », qu'ils étaient dans le monde mais pas du monde. 

Je pense que certains laïcs, tout comme les prêtres, peuvent être appelés à annoncer l'Évangile non seulement par leur façon de vivre et dans leur travail, mais aussi en enseignant la Parole de Dieu, la spiritualité et la théologie, et en allant à la rencontre de ceux qui ne connaissent pas le Christ dans le monde, comme le font les missionnaires prêtres et religieux. Ils sont aussi appelés à porter le monde dans leur prière.

Il y a d'ailleurs des laïcs qui sont officiellement consacrés, célibataires s'engageant dans le célibat ou couples mariés. Ceux-ci ont une forme de vie très proches de celle des religieux. C'est vrai que les couples qui vivent ça sont peu nombreux, mais cela montre que c'est en accord avec la vision que l'Église a du rôle que peuvent avoir les laïcs.

c'est une question a approfondir pour donner une réponse appropriée en même temps je crois que le rôle du laïc évolue avec le temps , la vie de l'Eglise , ses besoins , les questions de la vie du monde ...

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting