Aller directement à la navigation

Le mariage, c'est pour la vie ?

Onglets principaux

Portrait de Filippo-modérateur

Vous pouvez cocher la réponse la plus proche de vos convictions, et donner les autres en commentaire.

Réseaux sociaux: 

Commentaires

un conjoint violent peut mettre en danger la famille et nous devons protéger nos enfants.

Portrait de Cat-modératrice

Vous avez raison, d'ailleurs l'Église catholique encourage aussi à quitter un conjoint dangereux !

le mariage est un sacrement et ne peut donc pas être annulé, les époux se promettent une aide mutuelle et quotidienne, la compréhension et l'amour .. mais malheureusement si les parents ne s'entendent vraiment plus et que leurs disputes mettent en danger l'équilibre des enfants , je pense qu'il est préférable de se séparer, mais je crois que la vie de couple ne s'improvise pas, il faut y travailler et les efforts sont souvent récompensés... de plus je crois aux deuxièmes chances, le pardon est le propre de la religion chrétienne

Vous avez raison Coralie, il faut toujours laisser une deuxième chance et la séparation ne veut pas dire remariage. La vie de couple est en effet un long travail, une réflexion toujours en mouvement. Je regrette que notre église ne soit pas plus exigeante avec les jeunes fiancés avant le mariage (temps de réflexion retraite seuls et à deux, rencontre de couples mariés depuis de longues années ou depuis peu, rappel de ce qu'est un sacrement, de ce qu'est le mariage selon la foi catholique...) et oser refuser le mariage religieux quand il subsiste un doute.
Mais, vivre comme se marier est un risque... alors osons le prendre en se confiant à la sainte providence !

Les circonstances peuvent rendre la séparation nécessaire (violence, etc) mais le mariage subsiste. c'est d'autant plus important s'il y a des enfants.
Vous pouvez aussi vous interroger sur la validité du sacrement de mariage : Etais-je conscient de l'engagement que j'ai pris? Etait-elle sincère quand elle m'a promis fidélité? l'Eglise peut vous aider. La reconnaissance de nullité est longue mais libératrice.

Marie le 25 avril 2016

A la question : "Le mariage, c'est pour la vie ?" j'ai coché : "Oui, sauf si on ne se sent plus respecté par son conjoint"
ce que j'entends par respect,c'est bien sur la violence. Que ce soit vis à vis de soi ou des enfants bien sûr. Mais cela reste valable pour la violence verbale et l'acharnement psychologique. Je fais allusion ici, aux manipulateurs ou manipulatrices pervers(es)qui peuvent être tout aussi dangereux !

Portrait de Cat-modératrice

L'Église catholique permet de quitter un conjoint dangereux.
Ensuite, la question de pose de savoir si le mariage était valide ou non.
Certaines personnes découvrent la violence de leur conjoint après le mariage. Si il/elle avait caché sa violence, ou avait caché une maladie psychique, alors le mariage n'est pas valide : il n'y a jamais eu de mariage aux yeux de Dieu.

Par contre, il peut se produire que le conjoint devienne violent avec le temps, alors que le mariage était valide. Dans ce cas-là, l'Église permet la séparation, mais il n'y a pas de remariage possible.

D'aprés l'Evangile, le Mariage qui est un sacrement devrait être indissoluble et fortement bâtit sur le Christ car la vie des familles, de la société et de l'Eglise reposent aussi sur la stabilité des mariages.Il vaut mieux savoir faire le Trés Bon Choix avant de s'engager et si on a fait des fautes il faut eviter l'égoisme et savoir être responsable de ses choix et porter les croix correspondants s'il le faut sachant que la vie terrestre n'est que passagère et que nous sommes appelés avant tout à chercher le bien commun,le bien de l'Eglise, le bien de la société, notre salut et celles des autres, donc souffrir s'il le faut pour bien assurer notre responsabilité en union avec Jésus. Dans un sens , cela parait dure mais c'est probablement la Vérité que Jésus a voulu enseigné quand il a parlé de l'indissolubilité du mariage.

Je tenais à preciser certains points concernant mon avis, selon mon commentaire précedent certe le Mariage devrait être indissoluble à mon avis mais dans certains cas il est probable que des separations temporaires ou autres pourraient eventuellement être necessaire comme les autres commentaires ont déjà évoqués(si celà cause un moindre mal et sans que le mariage soit lui même vraiment dissous en tant que sacrement)

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting