Aller directement à la navigation

Avez-vous peur de devenir vieux ?

Onglets principaux

Portrait de Cat-modératrice
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Dans de nombreuses cultures, la vieillesse est vue très positivement, mais ce n'est pas le cas en Occident, où elle est souvent source d'angoisse et victime de mépris.

Même les chrétiens sont souvent contaminés par cette vision négative de la vieillesse, et voient avec angoisse leurs anniversaires défiler, dès 30 ou 40 ans.

Pourtant, si Dieu a prévu que chaque être humain, sauf mort prématurée, passerait par un (long) temps de vieillesse, cela ne peut pas être par sadisme.

Et si cette période de vieillesse se rallonge aujourd'hui, c'est peut-être que notre société a plus qu'autrefois besoin de ce temps pour se préparer à rencontrer son Créateur.

Si Dieu a voulu pour nous la vieillesse, qui peut signifier sagesse, lâcher prise, dépendance, expérience transmise, temps de réconciliation, relativisation, prises de conscience, apprentissage de la confiance, etc., que penser de l'euthanasie qui court-circuite ce temps que Dieu nous offre parce qu'il est bon pour la personne qui vieillit et pour ceux qui sont en contact avec elle ? Si une personne ne supporte pas sa dépendance, n'est-ce pas justement qu'elle n'a pas encore vécu la transformation que Dieu lui offre de vivre en ce temps ? Et si c'est son entourage qui ne supporte plus de voir sa « déchéance », c'est que les valeurs humaines de cette société sont bien opposées à celle que Jésus a voulu nous enseigner.

À mes yeux, vieillir c'est apprendre. Tout ce que nous vivons, bonheurs comme épreuves, peut être occasion de grandir en sagesse, en connaissance de Dieu et des hommes. À mes yeux il n'est rien de plus passionnant que d'apprendre à connaître Dieu et les êtres humains, c'est pour cela que je vois ma (future) vieillesse positivement (j'ai 43 ans au moment où j'écris ce commentaire). Pourtant, je suis déjà diminuée par un certain nombre de problèmes de santé. Je vis mal cette diminution physique, mais ma passion pour découvrir ce que Dieu veut m'enseigner à travers la vie surpasse cette souffrance.

Vous dites qu'en vieillissant on connaît de mieux en mieux Dieu et les hommes. Pour ma part, plus je vis moins je comprends la façon d'agir de Dieu et des hommes. Ils me paraissent de plus en plus inconnus, incompréhensibles, absurdes.

Portrait de Cat-modératrice

Je ne prétends pas comprendre...

Il me semble que si vous avez l'impression de comprendre moins en moins Dieu et les hommes, c'est justement un signe que vous les connaissez mieux : vous vous êtes détaché(e) de ce que vous croyiez avoir compris d'eux, ce qui peut vous ouvrir à une découverte plus profonde de qui ils sont.

Moi non plus je ne comprends pas, et même souvent je me mets en colère contre Dieu. Mais je reste toujours dans la relation avec lui, ce qui fait que, mystérieusement, je sais que je le connais mieux, pour avoir eu une vie commune avec lui toujours plus longue.

Voulez-vous nous parler de ce qui vous paraît absurde en particulier ?

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting