Aller directement à la navigation

Pourquoi est-ce que certains curés refusent de prendre des filles comme enfant de chœur ?

Exprimer une révolte: 

Je ne comprends pas. 

 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Faux, s'il y était opposé, il l'aurait fait savoir or il n'a jamais dit qu'il était contre. Même à Rome au rassemblement des enfants de choeur, il y avait des filles aussi et ça n'a pas posé problème.

Vous savez, j'ai un ami qui était prêtre à Rome durant plus de vingt ans. Je peux vous dire que ce n'est pas le pape qui a décidé d'avoir des enfts de coeur fille...

Source : cet ancien prêtre -oui je dis bien ancien- mais je ne parlerai pas pourquoi ancien.

Nous sommes dans le monde mais pas du monde ! Parole de Jésus !

Oui, pas étonnant que nos Eglises se vident, car dans l'Eglise nous avons des personnes qui sont de plus en plus en accord avec le monde. Mais bon, quand on a la conscience tranquille comme je l'ai et que je suis les paroles de Jésus, alors, je me dis que je suis bien dans le monde mais beurk pas en accord avec le monde...quelle tristesse cette société !

 

Ce qui fait l'intérêt du message du Christ, c'est justement qu'il nous interpelle fortement et que ça nous pousse à nous remettre en cause.
C'est normal que les gens ont tendance à se détourner d'autant plus qu'ils sont libres aujourd'hui et qu'il n'y a plus l'effet de masse comme avant qui poussait les gens à pratiquer.

Portrait de Cat-modératrice

Tout à fait d'accord sur ces points.

Les femmes ont ete les 1eres a approcher le mystere de la resurrection, en decouvrant les 1eres le tombeau vide. Que cela leur ait ete donne n'a pas empeche Pierre, un homme, de fonder l'Eglise de Rome... Alors pour quelle raison ne pourrait-elle servir l'eucharistie qui fait memoire de ce mystere et le realise a chaque fois?

Portrait de Cat-modératrice

Ce récit biblique montre effectivement qu'il ne s'agit pas d'une question de dignité ou de capacité.

Mais au contraire, cela montre bien que les femmes ont une grâce propre que n'ont pas les garçons. Ce sont elles qui ont aidé les apôtres à entrer dans la foi en la Résurrection, et à vivre leur vocation sacerdotale. Les petites filles d'aujourd'hui, souvent plus spirituelles que les garçons, ont aussi à les aider, et à les aider à trouver leur place et leur vocation. Cela peut passer par certains renoncements. Aider l'autre à trouver sa place, ce n'est pas se rabaisser.

Mais pourquoi ce serait aux filles d'aider les garçons et pas l'inverse?
Chacun a rendre à service à l'autre.
Il faut arrêter de réduire les filles aux rôles d'assistantes, ça n'a rien à voir avec les écritures.

Marie de Magdala, elle n'était pas là pour être la bonne ou la cuisinières des apôtres, elle annonçait la bonne nouvelle.

Portrait de Cat-modératrice

Ce n'est pas ce que je voulais dire. Ce n'est pas dans l'essence des femmes d'être des assistantes ou des subordonnées des hommes. Dans la Genèse, quand il est écrit que Dieu donna à l'homme une aide qui lui était semblable, le mot "aide" est le même que celui qui est employé partout dans la Bible pour "Dieu, mon aide".

Bien sûr que les garçons doivent aussi l'aider les filles. Je parle de ce cas précis, où les garçons ont du mal à trouver leur place, et à persévérer auprès de l'autel quand des filles viennent. Bien sûr, si on suppose que les garçons sont parfaitement à l'aise mélangés au fille, cela change le problème.

Je pense aussi que les femmes ont pour vocations d'annoncer la Bonne Nouvelle, et elle ne s'en sont pas privées dans l'histoire de l'Église, comme elles ne s'en privent pas aujourd'hui. Pour ma part je ne suis pas la bonne de mon mari, ni effacer derrière lui quand il s'agit de parler de Dieu.

Pourquoi faire des filles des subordonnées?
Rien ne le justifie.
Chacun a à se responsabiliser et à servir l'autre quelque soit son sexe.
Marie de Magdala avait un rôle à part entière, elle annonçait la bonne nouvelle. Elle n'était pas la bonne ou la cuisinière des apôtres.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting