Aller directement à la navigation

Pourquoi est-ce que certains curés refusent de prendre des filles comme enfant de chœur ?

Exprimer une révolte: 

Je ne comprends pas. 

 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Je pense que les curés qui refusent de prendre de filles comme des enfants de cœur c'est du au militantisme actuelle pour l’ordination des femmes .Ainsi inconsciemment ou consciemment cette démarche des curés est un refus de l’ordination des femmes et non un refus des filles comme enfant de chœur. Aussi longtemps que dans certains milieux on n'acceptera pas que l’Église ne peut définitivement pas ordonné les femmes (selon l'argument de JPII) il y aura toujours des curés qui par une réaction visible voudront ce poser à ce militantisme .

Instruction du 25-3-2004 (NSTRUCTION Redemptionis Sacramentum sur certaines choses à observer et à éviter concernant la très sainte Eucharistie) :

- N° 47 - Il est tout à fait louable que se maintienne la coutume insigne que soient présents des enfants ou des jeunes - dénommés habituellement «servants d’autel» ou «enfants de chœur» - qui servent à l’autel comme acolytes, et reçoivent, selon leurs capacités, une catéchèse utile, adaptée à leur service.[119]
On ne doit pas oublier que, du nombre de ces enfants, qui servent à l’autel, a surgi, au long des siècles, une multitude de ministres sacrés.
[120]
Afin de pourvoir plus efficacement aux besoins pastoraux de ces servants d’autel, il est nécessaire d’instituer et de promouvoir pour eux des associations, en faisant même appel à la participation et à l’aide de leurs parents. Quand des associations de ce genre acquièrent une dimension internationale, il revient à la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements de les ériger, ou d’approuver et de reconnaître leurs statuts.[121]
Les filles ou les femmes peuvent être admises à ce service de l’autel, au jugement de l’Évêque diocésain; dans ce cas, il faut suivre les normes établies à ce sujet.

EN SOMME L'EVEQUE ET LES CURES ont cette responsabilité = laissons la leur = ne nous sentons pas obligés de nous cléricaliser à leur place :-)

Portrait de Cat-modératrice

Merci pour ce texte.

Voici le texte de l'adresse de Benoit XVI aux servants de messe français, garçons et filles, réunis à Rome en Août 2012. Il est difficile de soupçonner Benoît XVI de céder à la "mode du pseudo-égalitarisme". Je crois que tout est dit dans ce texte. A tous les défenseurs de la "différence" et de la "complémentarité" par pitié laissez donc un peu parler votre coeur. Les filles sont tout autant non seulement dignes mais heureuses que les garçons de s'approcher au plus près du mystère eucharistique et de le servir. Les priver de ce service est tout simplement une injustice mal déguisée sous des arguments pseudo-juridiques.

"C’est avec affection que je vous salue chers servants d’autel venus de France pour leur pèlerinage national à Rome, ainsi que Mgr Breton, les autres Evêques présents et les accompagnateurs de ce groupe important. Chers jeunes, le service que vous accomplissez fidèlement vous permet d’être particulièrement proches du Christ-Jésus dans l’Eucharistie. Vous avez l’énorme privilège d’être près de l’autel, près du Seigneur. Ayez conscience de l’importance de ce service pour l’Église et pour vous-même. Que ce soit pour vous l’occasion de faire grandir une amitié, une relation personnelle avec Jésus. N’ayez pas peur de transmettre avec enthousiasme autour de vous la joie que vous recevez de sa présence ! Que votre vie tout entière resplendisse du bonheur de cette proximité avec le Seigneur Jésus ! Et si un jour vous entendez son appel à le suivre sur le chemin du sacerdoce ou de la vie religieuse, répondez-lui avec générosité ! À tous je souhaite un bon pèlerinage aux tombeaux des Apôtres Pierre et Paul !"

Portrait de Cat-modératrice

Personne n'a dit que les filles étaient moins dignes que les garçons de s'approcher de l'Eucharistie.

[coupé par la modération] 

le Pape Benoît XVI a écrit et dit qu'il était heureux de voir des filles servantes d'autel! c'est vrai que l'évêque peut inciter ses prêtres à une non discrimination, mais que le prêtre reste libre donc il n'a aucun ordre à recevoir ni aucune autorisation à demander pour ceux qui se retranchent devant le danger de faire fuir les garçons en invitant les filles , je leur dis qu'il me paraît dangereux pour de futurs candidats potentiels au sacerdoce d'être séparés des filles, dangereux pour leur vision du monde et pour leur santé mentale !!

Portrait de Cat-modératrice

Pouvez-vous nous donner les références du texte ou du discours où Benoît XVI dit qu'il est heureux de voir des filles servantes d'autel ?

Quelle drôle de réaction, bien vindicative !!

Le prêtre fait une promesse d'obéissance à son évêque, qu'il renouvelle chaque année à la messe chrismale.

Quant à la question de la mixité… on dirait que vous n'avez jamais eu affaire à des enfants. Votre déclaration est toute pleine d'idéologie… comme toujours déconnectée de la réalité.

Pour préciser: mon intervention est une réponse à celle de C Onfray.

 

[coupé par la modération]

Pour ma part, j'ai eu l'occasion d'encadrer des enfants dans des groupes mixtes que ce soit dans des écoles ou aux scouts. De même, j'ai vu des messes avec des enfants de choeur filles et garçons. Dans un aucun endroit, ça posait problème. La force de la mixité, c'est justement qu'elle nous pousse à apprendre la différence de l'autre. Si on reste avec des gens similaires et que l'on ne sait pas se tourner vers les autres, on n'apprend rien.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting