Aller directement à la navigation

Pourquoi est-ce que certains curés refusent de prendre des filles comme enfant de chœur ?

Exprimer une révolte: 

Je ne comprends pas. 

 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Ce n'est pas une femme qui est corps du Christ, c'est l'Eglise. Et c'est un corps mystique.
Saint Paul décrit de quoi est composé ce corps: de pierres vivantes, de membres qui se complètent. Chaque être humain baptisé devient membre de l'Eglise et donc du corps mystique du Christ.

Vous tenez Anatrella pour une mauvaise référence, soit.
Permettez que d'autres pensent autrement :)
Je trouve ses analyses tout à fait pertinentes, j'ai pu les vérifier à de multiples reprises.

Quant à la violence.
Elle ne se limite pas à la guerre, et à ce que vous décrivez, loin de là.
Affinez votre observation et vos recherches, et vous verrez qu'un modèle féminin dominant engendre plus de violence que lorsque c'est le masculin.
Observez les relations entre filles, entre femmes.
Et interrogez-vous sur la nécessité pour l'enfant de se séparer de sa mère pour devenir autonome, et une personne.
Observez les sociétés ou les familles où la mère, la femme, a une place très prégnante… et vous percevrez quelle violence on y trouve. Cette violence peut évidemment sembler, au premier regard, venir des masculins… mais… où est son origine?

Portrait de Cat-modératrice

Il me semble que les société où l'homme domine totalement sur la femme sont aussi très violentes : Iran, Afganistan, Indonésie, Inde, Chine...

Il faudrait creuser pour voir les origines de cette violence, de ces situations.

En tout cas, il est clair que lorsque la vocation propre de chacun n'est pas assumée, il ne peut y avoir que déséquilibre.

Portrait de Gregorio

Exactement, tout est dit dans ces quelques lignes. [...]

Je crois qu'il y a une raison profonde à ce refus ; la religieuse chargée du catéchisme (dans mon enfance) nous expliquait que Dieu envoie des grâces pendant la messe dans le choeur, grâces qui peuvent amener un jeune garçon à devenir prêtre. Et en effet, les petites filles peuvent être utiles par la prière. A côté des monastères d'hommes, il y a toujours eu un monastère de moniales pour prier.

Je me pose une question : les jeunes garçons peuvent être amenés à devenir prêtres et si les jeunes filles pouvaient être amenées à devenir religieuse en étant enfants de coeur ?

Portrait de Cat-modératrice

Les enfants de chœur son proches du prêtre, qu'ils assistent dans la célébration de la messe. Cela a préparé de nombreux garçon à désirer le sacerdoce, mais cela n'a pas grand chose à voir avec la vocation de religieuse.

Et d'une manière générale, les filles répondant à l'appel à la vie religieuses sont beaucoup, beaucoup plus nombreuses que les garçons répondant à l'appel au sacerdoce. Est-ce parce que Dieu appelle moins les garçons ? Parce que les filles répondent plus facilement ? Entendent plus facilement ? Est-ce notre société qui éloigne les garçons de la spiritualité ? Je ne sais pas.

Il y a sûrement des réponses variées.

Nos sociétés occidentales tendent à nier la masculinité, tout en poussant les femmes à s'affubler de caractères masculins. Les garçons ont de moins en moins leur place.
A l'école, c'est flagrant.
Dans l'image de certains métiers aussi… cherchez les hommes dans les métiers où l'on prend soin de la personne (ce qui correspond sans doute plus aussi au charisme féminin). Pourtant, être maître, enseignant, c'est un truc de mec :)
Le garçon est moins dans l'écoute que la fille, sans doute. A différents niveaux. On le voit par la fréquentation des jeux à l'écran, mais aussi de la pornographie.
Il faut réapprendre aux hommes à écouter. Shéma Israël.

Mon appel à la vie religieuse est venue quand j'étais enfant de coeur. Le fait de voir le prêtre à l'autel, m'a donné cette grâce à la vie religieuse !

Pour moi, Dieu appelle autant les garçons que les filles. Par contre, je vois qu'il y a plus de garçons qui se tournent de plus en plus en tant que moines et puis je pense que la société veut ça aussi. Je pense que bcp ont du mal avec l'ordination de prêtre par rapport à la condition qu'ils ne doivent pas se marier. Je regarde une émission sur A2 où il y a des témoignages sur plusieurs thèmes de société et plusieurs fois, j'ai vu des jeunes hommes qui ont été un temps au séminaire, puis ensuite ils ont tout arrêté car le fait de savoir qu'il ne pourrait jamais avoir d'enfant, ni d'épouse les a fait reculer de cet appel. Mais bon, je ne suis pas pour le mariage des prêtres, mais c'est tout de même ça, qui fait que bcp reculent. Et puis, les jeunes de notre société ne connaissent pas Dieu pour la plupart. Il faut aussi voir, tous les jeunes qui vont au KT, à l'aumonerie car la plupart du temps, c'est les parents qui les poussent, mais une fois leur profession de foi faite, on ne les revoit plus. C'est malheureux, mais il ne faut pas se cacher la face.

Quand je parle aux jeunes de mon quartier, par exemple, ils sont complètement loin de Dieu. Et la plupart des parents, bien c'est pas gagné non plus.

La plupart de mes amis ne croient pas en Dieu et ils n'élèvent pas leurs enfants vers la connaissance de Dieu.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting