Aller directement à la navigation

Les catholiques et les homosexuels

Exprimer une révolte: 

Aujourd'hui je voudrais m'exprimer sur ce sujet d'actualité, qui me révolte.

En tant que catholique, je sais bien et je crois en ce que Dieu a dit et fait : il a créé l'homme et la femme pour qu'ils puissent s'aimer et construire une vie ensemble, s'ils le désirent. Très bien.

Mais j'aimerais que les chrétiens reconnaissent, même si c'est désordonné, que la nature a fait qu'il y a aussi des hommes qui aiment les hommes, et des femmes qui aiment les femmes. Ou parfois, plus simplement, des hommes qui n'aimeront jamais les femmes, qui ne seront jamais attirés par elles, et qui chercheront donc leurs semblables, et inversement pour les femmes non attirées par les hommes. Voir aussi des hommes ou des femmes qui ne seront jamais attirés ni par l'un ni par l'autre sexe. 

Je suis désolée de dire cela, mais il y a un certain nombre de moines, voir de prêtres, qui ont ce problème (éfféminés) mais il ont la vocation alors ils sont aidés de Dieu, et ont choisi la vie consacrée. Pareillement, désolée de le dire, mais il y a des religieuses qui sont très garçon manqué et qui n'ont, par nature, jamais été attirées par l'autre sexe. Pareil, elles ont le bonheur d'avoir reçu un appel, et elles vivent leur différence avec moins de difficulté puisqu'elles ont une vie consacrée, et tournée vers Dieu.

Mais il y a, dans ce monde, des personnes qui vivent cette différence, mais qui ne sont pas croyants, ou qui vivent sans la pratique religieuse, ou qui sont entourés de personnes qui sont comme cela. Pour eux, une vie, c'est trouver sa moitié, avec des relations sexuelles, prendre du plaisir. Comme les couples hétérosexuels d'aujourd'hui. (je ne dis pas que c'est bien, je constate).

Bref. Il y a des homosexuels. 

J'ai des amis homos qui sont catholiques pratiquants, et qui se font regarder avec insistance lorsqu'ils vont communier. Jusqu'à un certain moment, on les laissait en paix, mais à présent, avec l'actualité, c'est limite si on leur dit à la fin de la messe qu'ils n'ont pas le droit de communier parce qu'ils sont en état de péché. J'ai répondu qu'un homme marié peut aussi être en état de péché, avoir trompé sa femme la veille, et on ne lui dira rien pour autant, si on ne connait pas sa vie privée. Là, concernant les homos, c'est un jugement sur apparence : ils sont gay, ça veut dire qu'ils sont sodomites, donc ils sont dans le péché, donc ils sont excomuniés. 

Récemment, il y a un évêque des Etats Unis qui a dit :

"qu'il n'était pas souhaitable que, qui soutient même dans son for intérieur, l'union civile des couples homosexuels, puisse s'approcher de la Sainte Communion: "Si un catholique reçoit le communion et en même temps nie la révélation que le Christ a légué à l'Eglise, il se met en contradiction: il croit que l'Eglise offre la Vérité salvatrice mais il refuse ce qu'elle enseigne. C'est une honte qui équivaut à un parjure."

Les homos catholiques que je connais, il y en a certains qui ne font absolument rien. Simplement, ils s'aiment, ils veulent vivre ensemble leur différence, et ils se retiennent, parfois c'est plus dur parce qu'ils ont des pulsions, mais c'est aussi humain qu'un célibataire qui va céder à une pulsion solitaire. Désolée de parler si franchement. Alors oui, parfois ils vont succomber. Mais ils ne construisent pas leur relation là dessus. Et le mariage homo, ils en rêvent, parce qu'ils veulent se jurer fidélité. En quoi est-ce mal et condanable ? 

 

Ok il y a de gros vicieux parmis la communauté homo, mais il y a aussi de gros vicieux chez les hétéros !! Pourquoi systématiquement juger les homosuelles sur leur différence ? Elle n'est pas plus sale que le règne du plaisir sexuel qui se développe dans cette société moderne !!

 

Alors moi, je pousse cette révolte. Je suis considérée comme excommuniée par cet évêque américain parce que je soutiens la communauté gay ? 

Je rappelle que Jésus a demandé à boire à la Samaritaine, qui faisait partie d'un peuple, à l'époque, considéré par les Juifs comme pire que le sang des porcs ! Et il a bu de son eau. Et jamais il ne lui a dit : je te condamne d'avoir eu 5 maris dans ta vie, tu es une fille de mauvaise vie. Jamais. Il lui a juste dit que son eau est sèche et que pour vivre il fallait qu'elle boive son eau à lui, Jésus. 

Hé bien moi je voudrais que les catholiques, au lieu de condamner les homosexuels pour leurs actes, qu'ils prient pour eux et leur conversion, et pour que les homosexuels puissent vivre en paix, malgré ce que l'on dira d'eux. Et si le mariage et la fidélité peuvent les aider à se sentir reconnus, et pas exclu, on ne peut pas dire que c'est mal. 

 
 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Chère Adélaïde,
J'ai lu et beaucoup médité sur vos propos sur l'homosexualité et en grande partie, je vous donne raison. Néanmoins, dans mon esprit, il ne faut pas tout mélanger, et malgré tout le respect que j'ai pour les gays, je maintiens que le mariage est un sacrement entre un homme et une femme, point barre, et je n'en démorderai pas.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting