Aller directement à la navigation

Les catholiques et les homosexuels

Exprimer une révolte: 

Aujourd'hui je voudrais m'exprimer sur ce sujet d'actualité, qui me révolte.

En tant que catholique, je sais bien et je crois en ce que Dieu a dit et fait : il a créé l'homme et la femme pour qu'ils puissent s'aimer et construire une vie ensemble, s'ils le désirent. Très bien.

Mais j'aimerais que les chrétiens reconnaissent, même si c'est désordonné, que la nature a fait qu'il y a aussi des hommes qui aiment les hommes, et des femmes qui aiment les femmes. Ou parfois, plus simplement, des hommes qui n'aimeront jamais les femmes, qui ne seront jamais attirés par elles, et qui chercheront donc leurs semblables, et inversement pour les femmes non attirées par les hommes. Voir aussi des hommes ou des femmes qui ne seront jamais attirés ni par l'un ni par l'autre sexe. 

Je suis désolée de dire cela, mais il y a un certain nombre de moines, voir de prêtres, qui ont ce problème (éfféminés) mais il ont la vocation alors ils sont aidés de Dieu, et ont choisi la vie consacrée. Pareillement, désolée de le dire, mais il y a des religieuses qui sont très garçon manqué et qui n'ont, par nature, jamais été attirées par l'autre sexe. Pareil, elles ont le bonheur d'avoir reçu un appel, et elles vivent leur différence avec moins de difficulté puisqu'elles ont une vie consacrée, et tournée vers Dieu.

Mais il y a, dans ce monde, des personnes qui vivent cette différence, mais qui ne sont pas croyants, ou qui vivent sans la pratique religieuse, ou qui sont entourés de personnes qui sont comme cela. Pour eux, une vie, c'est trouver sa moitié, avec des relations sexuelles, prendre du plaisir. Comme les couples hétérosexuels d'aujourd'hui. (je ne dis pas que c'est bien, je constate).

Bref. Il y a des homosexuels. 

J'ai des amis homos qui sont catholiques pratiquants, et qui se font regarder avec insistance lorsqu'ils vont communier. Jusqu'à un certain moment, on les laissait en paix, mais à présent, avec l'actualité, c'est limite si on leur dit à la fin de la messe qu'ils n'ont pas le droit de communier parce qu'ils sont en état de péché. J'ai répondu qu'un homme marié peut aussi être en état de péché, avoir trompé sa femme la veille, et on ne lui dira rien pour autant, si on ne connait pas sa vie privée. Là, concernant les homos, c'est un jugement sur apparence : ils sont gay, ça veut dire qu'ils sont sodomites, donc ils sont dans le péché, donc ils sont excomuniés. 

Récemment, il y a un évêque des Etats Unis qui a dit :

"qu'il n'était pas souhaitable que, qui soutient même dans son for intérieur, l'union civile des couples homosexuels, puisse s'approcher de la Sainte Communion: "Si un catholique reçoit le communion et en même temps nie la révélation que le Christ a légué à l'Eglise, il se met en contradiction: il croit que l'Eglise offre la Vérité salvatrice mais il refuse ce qu'elle enseigne. C'est une honte qui équivaut à un parjure."

Les homos catholiques que je connais, il y en a certains qui ne font absolument rien. Simplement, ils s'aiment, ils veulent vivre ensemble leur différence, et ils se retiennent, parfois c'est plus dur parce qu'ils ont des pulsions, mais c'est aussi humain qu'un célibataire qui va céder à une pulsion solitaire. Désolée de parler si franchement. Alors oui, parfois ils vont succomber. Mais ils ne construisent pas leur relation là dessus. Et le mariage homo, ils en rêvent, parce qu'ils veulent se jurer fidélité. En quoi est-ce mal et condanable ? 

 

Ok il y a de gros vicieux parmis la communauté homo, mais il y a aussi de gros vicieux chez les hétéros !! Pourquoi systématiquement juger les homosuelles sur leur différence ? Elle n'est pas plus sale que le règne du plaisir sexuel qui se développe dans cette société moderne !!

 

Alors moi, je pousse cette révolte. Je suis considérée comme excommuniée par cet évêque américain parce que je soutiens la communauté gay ? 

Je rappelle que Jésus a demandé à boire à la Samaritaine, qui faisait partie d'un peuple, à l'époque, considéré par les Juifs comme pire que le sang des porcs ! Et il a bu de son eau. Et jamais il ne lui a dit : je te condamne d'avoir eu 5 maris dans ta vie, tu es une fille de mauvaise vie. Jamais. Il lui a juste dit que son eau est sèche et que pour vivre il fallait qu'elle boive son eau à lui, Jésus. 

Hé bien moi je voudrais que les catholiques, au lieu de condamner les homosexuels pour leurs actes, qu'ils prient pour eux et leur conversion, et pour que les homosexuels puissent vivre en paix, malgré ce que l'on dira d'eux. Et si le mariage et la fidélité peuvent les aider à se sentir reconnus, et pas exclu, on ne peut pas dire que c'est mal. 

 
 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Vous écrivez vouloir me répondre…

je n'ai fait que copier-coller trois articles du CEC.

A quoi voulez-vous répondre, réellement?

 

Quant à moi, je réagis à votre phrase "Il faut aider les homos à s'accepter tels qu'ils le sont"; et je ne suis pas d'accord.

En effet, la vocation de tout être humain n'est pas l'homosexualité qui est une conséquence de la chute originelle, comme d'autres anomalies.

La vocation de l'homme est explicitée dans les deux premiers chapitres de la Genèse.

Je pense, moi, qu'il faut aider les gens à se rapprocher de leur vocation d'origine. Des groupes le font, avec succès. Dieu guérit. Encore faut-il avoir la foi de le lui demander.

 

ermort, je réagis encore ! décidément, il y a de nombreuses maisons dans la maison de mon Père !!! La vocation de toute personne est d'AIMER. Dans mon Eglise catholique, il m'a fallu plus de 60 ans pour bien comprendre que, mariée, maman, retraitée de l'éducation nationale et femme engagée, ma vie est entièrement consacré à Dieu-Amour, dans tous les actes d'amour des autres faits au jour le jour.
Et qu'est-ce qu'un sacrement? Pour les un(e)s, c'est un symbole. Pour moi, un symbole ,c'est abstrait, cela ne me nourrit pas. Pour certain(es), leur nourriture est l'Eucharistie, pour moi, c'est la rencontre avec l'autre . Et je dis: "Merci, Seigneur, car à chaque instant , tu me nourris de ton pain d'Amour, la rencontre avec l'autre.

Dieu manifeste aussi son amour par les sacréments. C'est par amour qu'il a donné son fils en sacrifice, et que nous mangeons son corps et buvons son sang pour demeurer en lui et lui en nous. C'est par amour qu'il nous offre le baptême qui nous fait enfant de Dieu dans le christ.

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Adélaïde, 

Je suis d'accord sur beaucoup de points avec toi, mais pas lorsque tu dis « L'attirance homosexuelle est quelque chose d'aussi naturelle que l'hétérosexualité, car beaucoup d'homos sont nés homos. »

Comme le dit aussi le Catéchisme de l'Église Catholique, la plupart des personnes homosexuelles subissent ces tendances qu'elles n'ont pas choisies. Mais dire que ces personnes sont nées homos revient à dire que c'est génétique. On est loin de connaître parfaitement les causes de l'homosexualité. Peut-être que pour certains il y a une cause génétique, ce que l'ont peut appeler naturel de la même manière que pour quelqu'un qui naît avec un bras en moins. C'est un accident de la nature, mais ce n'est pas bon pour autant, pas bon pour lui.

Ensuite, on connaît de nombreux cas où il est démontré qu'il y a des causes psychologiques. Dans la relation avec les parents — même si c'est peut-être moins systématique que ne le disent certains —, dans le fait d'avoir subi des abus sexuels (cf. le livre de Philippe Ariño qui affirme qu'un énorme pourcentage des hommes homosexuels ont subi le viol).

En Thaïlande et aux Philippines (j'ai vécu dans ces deux pays), ce sont les parents qui décident lesquels de leurs enfants seront homosexuels, et ils les élèvent de manière à les rendre homosexuels. Ils trouvent ça « cool » d'avoir un fils homo, et ça peut aussi rapporter de l'argent. Ceux-là non plus ne sont pas nés homos, on les a forcés.

Tu dis « Il est évident qu'un homosexuel ne sera jamais véritablement et profondément heureux de sa situation. Parce qu'il sait, au fond de lui, que ce n'est pas normal, puisque la normalité, que ce soit d'un point de vue technique ou sociétal, c'est un homme + une femme = ouverture vers la procréation. Un amour pur, entier, d'un homme et d'une femme ouvre à la vie, contrairement à 2 hommes ou 2 femmes qui ne pourront jamais ouvrir leur amour au don de la vie. On est tous d'accord sur ce point. »

Et d'un autre côté tu ne veux pas que l'on propose aux personnes homosexuelles de les aider à se libérer de ces tendances qui les empêchent d'être heureux. C'est une vision profondément pessimiste de l'homme.

On est tous d'accord, Mortreuil/ermort, Dy, toi, moi, sur le fait qu'il ne faut pas montrer du doigt les personnes homosexuelles, mais les aimer. Personne n'est excommunié parce qu'il aime son prochain.

Si un évêque américain a dit (j'aimerais avoir le texte exact) que ceux qui aiment les personnes homosexuelles sont excommuniés, il est tout autant dans l'erreur — une erreur aux conséquences graves — que l'évèque brésilien qui avait dit, au sujet de la petite fille de 9 ans que l'on avait opérée parce qu'elle était enceinte et qu'elle allait mourir si non, qu'elle était excommuniée ainsi que sa mère et les médecins. Le Vatican avait bien sûr démenti cette excommunication : le but de l'opération n'était pas de tuer l'embryon mais de sauver la petite fille.

Si aimer les personnes qui ne vivent pas d'une manière juste était une cause d'excommunication, Jésus aurait été le premier excommunié.

Non je n'ai pas voulu dire qu'il ne faut pas proposer aux homos de se libérer de ces tendances, ou alors je me suis mal exprimée et je m'en excuse.

Au contraire, je suis plutôt carrément pour ! Je suis contre la stigmatisation des homos, accentuée ces derniers temps à cause de l'actualité.

Je disais dans mon 1er message que beaucoup refusent ou condamnent l'homosexualité mais ne font pas grand chose pour aider les homos. 

Je fréquente énormément d'homos, et même des bi-sexuels, et aussi certains libertins, parce que mes activités (monde du spectacle) font qu'il y en a beaucoup. 

 Et mes amis homos m'aiment beaucoup parce que, d'une part, je ne les condamne pas, ni leur fait la morale, et en même temps, je ne montre pas qu'ils ont raison d'être comme ils sont, ou d'avoir volontairement accentué leurs tendances. Je leur fait savoir que ça ne les rend pas heureux. Et dans cette vision de l'idéal, il y a la fidélité qui entre en jeu. Je leur fait comprendre qu'au moins, être fidèle à son partenaire, c'est s'engager sur un chemin de respect et de maîtrise de soi. 

Philippe Arino n'était pas un homosexuel chaste dès le départ. Il a multiplié les partenaires avant d'en arriver à sa situation actuelle. Chaque homo a son chemin à parcourir vers la conversion, et à mon avis, s'il y en a quelques uns qui peuvent être aidés pour surmonter leur tendance, il y en a beaucoup qui ne le pourront ou le voudront jamais, et ce n'est pas non plus pour cela qu'ils doivent être condamnés. 

"il y en a beaucoup qui ne le pourront ou le voudront jamais, et ce n'est pas non plus pour cela qu'ils doivent être condamnés"

Ce ne sont pas les personnes qui sont à condamner, mais des actes. Certains actes sont intrinsèquement mauvais, et il est légitime de le dire.

C'est tout le problème de notre époque. Les personnes se réduisent aux actes qu'ils posent, voire à certaines tendances qu'ils portent. Jusqu'à se croire investies d'une mission de représentation, de porte-parole, voire de symbole.

Cette revendication indécente et exhibitionniste de l'homosexualité active en est le signe patent.

 

Ils croient que, parce qu'on dit que l'homosexualité pose problème, on les condamnerait en tant que personnes.

La première guérison est de sortir de cet enfermement "acte=personne".

Portrait de Cat-modératrice

J'ai cru que tu avais ce point de vue, parce que je n'ai pas bien compris ce que tu reprochais à Mortreuil.

J'ai l'impression qu'on a tous à peu près le même point de vue, qui est celui de l'Église. On a juste des sensibilités différentes qui font qu'on ne prendra pas les mêmes moyens pour aider les personnes homosexuelles.

Pour ma part, je suis très proche de ton approche dans ma façon d'être avec les personnes homosexuelles. Je veux d'abord leur montrer que je les respecte et les aime, et je leur donnerai mon point de vue humain et théologique s'ils me le demandent. Je ne fais pas non plus semblant d'approuver leur façon de vivre.

Ce qui se passe actuellement, et qui me conduit à prendre position publiquement, en particulier sur Facebook, change un peu les choses. Car je ne peux pas ne pas dire que je suis contre cette loi, et du coup je reçois des attaques violentes, de la part de personnes homos, de la part de cathos "gay friendly", et de la part de pharisiens qui ne supportent pas qu'on appelle à ce que l'Église soit accueillante envers les personnes homosexuelles...

Effectivement, Philippe Ariño n'a pas toujours été chaste, ce fut un long chemin, et son témoignage n'en est que plus précieux.

Merci Cat pour ton témoignage.

C'est pareil, on m'attaque assez violament des deux côtés, parce que je tente de raisonner et que je ne prends pas officiellement position. On m'accuse d'être tiède, d'être gay friendly d'un côté, et de l'autre on me traite de catho facho. Tout ça parce que j'ai un avis. 

Et pareil, les gens qui ne comprennent pas que je sois accueillante envers les homos, je les appelle les pharisiens ! 

Tenir Charité et Vérité ensemble n'est pas aisé.

Et c'est souvent mal compris.

Courage :)

Portrait de Cello_84

Votre discussion est intéressante, j'avoue ne jamais avoir pu discuter de ça avec des personnes ayant ces tendances. J'ai toujours peur de lui flanquer une vérité dans tronche, qui serait insupportable pour elles. Ce que j'ai souvent noté (surtout avec les débas du moment) un manque de compassion pour eux : Quoi de plus légitime d'avoir quelqu'un sur qui compter ! Quoi de plus légitime que de désirer transmettre sa vie ! Et là notre position (au quel j'adhère complêtement) devrait prendre une tournure tout autre. Parfois on lit dans les commentaires de gens : "Tu aimeras ton prochain comme toi même" Quel amour manifestez vous dans vos positions ?... Ben je suis assez d'accord. On ne manifeste pas grand chose.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting