Aller directement à la navigation

sorties entre célibataires en groupe ou rencontres individuelles pour une première approche

Bonjour,

Je m'interroge souvent sur les motivations et réticences des célibataires plutôt ciblés "hommes"à participer à des sorties collectives, des sessions, weekends et stages entre célibataires.

Je ne sais pas si c'est spécifiquement féminin mais j'apprécie pour ma part de profiter de sorties entre célibataires pour apprendre à faire connaissance dans un cadre de détente ou d'activités (culturelles, sportives, spirituelles).
C'est une première approche pour rentrer en contact et poursuivre éventuellement par la suite sur des échanges plus individuels ou une rencontre en tête en tête s'il existe des affinités.

Lorsque ces sorties sont organisée, en général, les femmes y répondent plus facilement que les hommes.
J'ai eu l'occasion de discuter avec plusieurs célibataires hommes qui ne voyaient absolument aucun intérêt à ces sorties et préféraient des contacts plus directs et individuels avec la personne qu'ils avaient sélectionnée.

Partagez-vous ce sentiment là?

J'ai eu l'occasion de prendre part sur Bordeaux à la nuit des musées dernièrement, sortie proposée sur un site de rencontres chrétiens. Nous étions quatre (2 femmes-2 hommes). Cela s'est très bien passé, nous avons visité de belles choses et les échanges ont été riches et cordiaux.L'adhérente à l'origine de la sortie, a eu beaucoup de mal à mobiliser les adhérents du site.

Une autre sortie est prévue pour voir le film"les Cristeros" au cinéma, pas d'inscrits pour l'instant même sur Bordeaux qui est une grande ville.

J'ai du mal à comprendre la réticence des célibataires à ne pas profiter de ces occasions pour sortir du virtuel et partir à la rencontre de "l'Autre" dans sa région.

Qu'en pensez-vous?

Je sollicite des avis féminins et masculins sur le sujet.

 

 

Évaluez cet article: 
Moyenne : 5 (1 vote)
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Je suis d'accord avec vous.Mais peut-on s'appuyer sur des chiffres,ou bien s'agit-il d'une expérience perso?

Portrait de Cat-modératrice

Je ne sais pas s'il y a des statistiques dans le domaine, mais notre expérience avec l'association « Homme et femme Il les créa » confirme totalement cet article. Nous sommes contactés par cinq ou dix fois plus de femmes que d'hommes pour les week-ends pour célibataires catholiques que nous organisons !

D'autres personnes qui organisent des activités pour célibataires catholiques ont aussi la même expérience. On m'a seulement parlé d'une femme qui organisait des week-ends pour célibataires avec du sport, alors là ce sont les femmes qui se faisaient rares !

C'est un constat sur une expérience personnelle.
C'est sûr que si on me propose un weekend sportif, là je confirme, n'étant pas sportive dans l'âme, je ne m'inscrirai pas.
Mais, c'est un avis purement personnel.Il doit bien y avoir des femmes sportives.
L'idéal serait plutôt de programmer un éventail d'activités .

Le souci, c'est que l'absence d'inscription peut avoir comme résultat de démotiver les organisateurs.Je ne suis pas sûre que les fameux adhérents bordelais volontaristes se risqueront à prévoir d'autres journées.
Ma question était plutôt sur les raisons de cette non participation masculine.
Est-ce une différence d'approche entre les hommes et les femmes ,une conception différente de la rencontre ? je ne suis pas sûr que cela soit un manque d'intérêt?Il doit bien y avoir des raisons? Lesquelles?

Les célibataires hommes que j'avais interrogés n'appréciaient pas de se retrouver dans un groupe et de devoir aborder des célibataires femmes devant les "autres".

Je pense que pour des personnes assez timides et pas à l'aise , cela peut être une solution à condition évidemment de côtoyer un groupe bienveillant, ouvert et accueillant.

Et vous , vous sentez-vous à l'aise dans un groupe?Quels sont les avantages et les inconvénients de rencontres en groupe et de rencontres individuelles?

Pour les personnes habitant en région parisienne,avez-vous plus d'opportunité de rencontres, "rendez-vous", d'activités organisées?
Il me semble que cette problématique est générale et que la participation serait assez faible sur tout le territoire.

Les célibataires préfèrent-ils rester dans le virtuel, est ce une protection?Les rapports hommes femmes ont-ils évolués?

Moi, je reste encore dans la logique ancienne où ce sont les hommes qui prennent l'initiative du premier contact.J'avoue que cela m'arrange bien quand cela se passe comme cela.

Là aussi, les pratiques ont peut-être bien changé.

Bonjour,

J'étais autrefois inscrit sur un site chrétien (payant) et jamais je n'ai été emballé par ces sorties non plus. Je ne vois pas bien comment on peut combiner vélo, ciné ou théologie avec la recherche d'un mari ou d'une femme.

Après, il ne faut pas non plus oublier les raisons plus profondes et moins avouables. Il y a deux cas de figure:

- Soit on sait qui sera là et l'on vient pour une ou deux personnes (et en général on devine que les autres viendront également pour elles).

- Soit on ne sait pas, et il y a toujours le risque de se retrouver avec des personnes qui ne correspondent pas du tout à nos attentes (apparence bien-sûr, mais également âge, enfants, situation professionnelle, etc.)

Peut-être devriez-vous changer de formule ? Proposer simplement des conférences, se retrouver à la messe pour déjeuner ensuite sans parler de rencontres entre célibataires. Il y aurait sans doute moins la sensation de se retrouver « en concurrence ». Et laisser l'Esprit Saint agir...

Portrait de Cat-modératrice

Dans les week-ends que nous avons organisés, il n'y avait pas d'atmosphère de concurrence, les hommes se sont aussi liés amicalement entre eux et les femmes entre elles. La plupart nous ont encouragés à continuer avec la même formule.

Le fait de donner des enseignements de théologie et de spiritualité dans un week-end de rencontres permet que les personnes qui s'y retrouvent aient en commun un réel intérêt pour la spiritualité et pour mettre la recherche de Dieu en premier dans leur vie.

En plus des conférences nous organisons aussi des temps de partages sur un texte de spiritualité ou de théologie, ces temps de partage en petit groupe permettent aussi aux participants de mieux se connaître, à condition que ces sujets-là aient réellement un intérêt majeur pour eux.

Je comprends ce que vous voulez dire.
Je pense qu'il y a différentes approches selon la sensibilité de chacun.
Les sorties pour moi (et c'est un avis parmi d'autres) permettent d'échanger en douceur sans ce coté frontal d'une rencontre individuelle.
Certaines fois, en rencontre individuelle, j'avais l'impression de passer un entretien d'embauche.
Ici, j'évoque le premier contact, il est évident que dans l'hypothèse où des affinités se créent, il faut continuer sur des échanges individuels.
Pour ma part, chacun a sa chance. Dans ma dernière sortie, je n'avais aucune idée des gens présents et cela s'est bien déroulé.
Il est préférable, je pense de regrouper les célibataires par tranche d'age.Il faut une bonne ambiance, que chacun trouve sa place pour participer (c'est le role de l'animateur ou de celui qui organise l'activité).Il est possible de ne pas avoir d'accroche avec les autres célibataires.Ce coté aléatoire se retrouve aussi dans les rencontres individuelles.Je n'oppose pas les deux types de rencontres.Elles sont complémentaires.
Je pense que rien n'est perdu dans les sessions, on en retire toujours quelque chose.Cela peut permettre d'avancer meme si vous ne rencontrez pas l'ame soeur. On peut également se créer un réseau ou des amitiés.Je suis d'accord avec vous, l'objectif premier n'est pas celui là.
On peut etre surpris dans le cadre de ces sorties collectives.Lors de ma dernière sortie, les hommes étaient inscrits comme moi sur le meme site et dans la meme ville, je n'avais pas regardé leur profil et eux non plus.Cela veut dire qu'en rencontre individuelle ,nous ne nous serions jamais croisés car pas choisis.Or, les échanges ont été très riches et intéressants et cela aurait été dommage de passer à coté.
Donc, les sorties, weekends ou sessions peuvent etre l'occasion de croiser et de pouvoir communiquer avec des personnes que nous n'aurions pas au départ sélectionnés ne rentrant pas dans nos fameux critères.Et qui c'est?Cela permet aussi de revoir ces fameux critères initiaux qui peuvent parfois etre restrictifs ou nombreux et de garder ceux auxquels nous sommes le plus attachés.Multiplier de facon importante les rencontres individuelles, je ne suis pas sure que cela soit toujours la bonne solution.Voici mon avis, la page est libre pour d'autres ressentis.

Bonsoir,

Par mon message je voulais juste donner mon opinion d'homme chrétien sur la question. Maintenant, je comprends le point de vue féminin, et il est très louable par ailleurs de chercher à sensibiliser les chrétiens à la théologie.

Mais il faut tout de même tenir compte des attentes de la gent masculine en matière de rencontre. Et là, en l’occurrence, l'offre ne satisfait pas la demande...

Portrait de Cat-modératrice

Il y a tout de même assez de demande masculine pour que nous puissions organiser nos week-ends, sauf pour la tranche d'âge au-dessus de 45 ans, où les hommes cherchent surtout des femmes plus jeunes que leur tranche d'âge.

Cela m'intéresse de connaître le point de vue masculin pour améliorer nos week-end de manière à ce qu'ils soient plus adaptés à tous, mais nous n'envisageons pas d'arrêter ces week-ends qui répondent à une réelle demande. Nous n'avons pas besoin d'avoir autant d'hommes que de femmes sur liste d'attente, il suffit qu'il y ait suffisamment d'hommes et de femmes pour chaque week-end.

Mais nous sommes tout de même étonnés par la disproportion entre les demandes féminines et masculines pour ce genre de propositions.

Votre avis m'intéresse, mais nous ne cherchons pas à organiser autre chose que des week-ends de rencontres et de formation théologique et spirituelle. Il existe suffisamment de personnes qui organisent des week-ends de spiritualités, ou de personnes qui organisent des rencontres pour célibataires sans théologie. Nous proposons autre chose.

Bonjour,
Quels sont les attentes masculines en matière de rencontres?
Le programme des sessions évoque clairement les formations théologiques.En s'inscrivant, vous savez au départ que des temps de la journée seront dédiés à ces enseignements.

Comment imaginez vous le déroulement de weekends entre célibataires?Que souhaitez vous y voir figurer?
Pour vous, qu'est ce qu'une offre qui satisfasse la demande?De quoi serait elle composée?
Le but est d'essayer de comprendre vos attentes.Je vous remercie d'ailleurs de nous avoir donné votre avis et de vous etre risqué à nous répondre.

Il me semble que regarder tous dans la méme direction permet à l'Esprit Saint d'agir.

Pages

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un robot de spam. Vous pouvez taper indifférement des minuscules ou des majuscules.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.


Dr. Radut Consulting