Aller directement à la navigation

Site de rencontres chrétien : un lieu pour se donner ou pour se servir ?

Portrait de Cat-modératrice

Lorsque nous nous inscrivons sur un site de rencontre, à force de parler de relations et d'échanges virtuels, nous risquons d'oublier que les personnes de l'autre sexe aux profils desquelles nous avons accès sont des personnes bien réelles.
De même, les échanges ne sont virtuels que de nom : s'ils passent par des circuits électroniques, ils restent des actes humains concernant d'autres humains, et établissant des relations réelles.

Il ne faut pas oublier non plus que sur un site de rencontres sérieuses, chacun de nos actes prend une tonalité particulière, du fait que chaque membre du site sait que les autres sont là à la recherche d'une relation d'amour. Donc, sur ce genre de site, plus encore que partout ailleurs sur Internet, nous avons la responsabilité d'être vrais dans nos écrits et de nous souvenir que ce sont des personnes réelles qui reçoivent nos messages.

En tant que chrétiens, nous savons que Jésus nous appelle à nous donner dans nos relations avec les autres, à être un reflet de la présence de Dieu partout à nous passons.
Je l'ai dit dans un autre article, sur un site de rencontre chrétien nous ne sommes pas appelés à secourir toutes les personnes en détresse que nous y croisons : dans ce contexte-là, nous risquerions de leur faire plus de mal que de bien, et à nous-mêmes aussi.
Mais il n'est aucun lieu, réel ou « virtuel », où nous ne soyons pas appelés à nous donner aux autres, en chrétiens.
 

Dans la « vie réelle », je peux choisir plusieurs moyens d'éviter de me donner :

- Si je reste dans mon coin, en regardant les autres de loin, sans chercher à les approcher et sans donner de signe que j'aimerais entrer en relation avec eux, je suis tranquille : personne ne me fera de mal et je ne ferai de mal à personne. Sans être dans une attitude aussi extrême, je peux rester dans des relations très superficielles avec les autres, en échangeant d'une manière superficielle, sans chercher à les connaître en profondeur, et en évitant surtout de me révéler en profondeur. Ainsi, je n'aurai pas de vrais amis et je ne vivrai pas d'amour : c'est la meilleure façon d'éviter de souffrir et de faire souffrir, mais aussi d'éviter d'être heureux et de rendre heureux quelqu'un d'autre, en amitié ou en amour.

La Schtroumphette laisse tous les Schtroumphs espérer...- Je peux au contraire chercher à devenir très proche de tout le monde, me confier en profondeur à chacun, chercher à connaître la vie intime de tous ceux avec qui je discute, établir une grande complicité avec le plus de personnes possible, et souvent de préférence des personnes de l'autre sexe... Je donnerai peut-être beaucoup de joie dans ces échanges, mais c'est une joie qui risque de se transformer en amertume. On ne peut pas avoir des dizaines d'amis intimes. Chaque fois que je livre mon intimité à quelqu'un, chaque fois que je pousse un ami(e) à se confier en profondeur, cela crée un lien qui ne laisse pas indemne, même dans la seule amitié, et cela crée un engagement que l'on ne peut pas tenir avec des dizaines et des dizaines de personnes. Et lorsque c'est avec une personne de l'autre sexe que j'établis une telle intimité, cela n'est jamais anodin. Se donner entièrement à tous revient à ne se donner à personne, à refuser l'engagement, et souvent à donner de faux espoirs.
 

Sur un site de rencontres chrétien, je peux adopter le même genre d'attitudes, sans me rendre compte que les conséquences sont du même ordre.

- Je peux venir en orbservateur/trice extérieur(e), regarder les différents profils, sans me mouiller, sans rien laisser savoir de moi à quiconque. Je m'inscris sur le site, mais je ne prends pas le risque de la rencontre. Peut-être que si je trouve un profil qui en vaut la peine, je me manifesterai, mais je ne prends pas la peine de remplir mon profil, encore moins de mettre une annonce personnelle ou une photo.

l'Abonné Rencontres invisibleLa première fois que l'on découvre un site de rencontre, cette attitude de retrait est très compréhensible. Un apprivoisement est souvent nécessaire avant de se lancer. Mais cela peut être aussi une attitude habituelle : venir en consommateur, en observateur, et repartir sans laisser de trace.
Quel mal y a-t-il à ne rien dévoiler de moi si, de toute façon, il n'y a personne à mon goût sur le site ? Il n'y a rien de mal, mais c'est une façon d'éviter de se donner qui peut me faire passer à côté d'une vraie et belle rencontre.

Il est intéressant de constater, pour les modérateurs d'un site de rencontres, que la présence ou l'absence de photos de profil, d'annonces personnelles, le fait de compléter plus ou moins sérieusement son profil détaillé, ont un effet d'entraînement. Il y a des périodes où tous les nouveaux inscrits trouvent tout naturel de remplir leur profil, de mettre une photo et d'écrire une annonce personnalisée. Il voient cela en consultant les profils des autres et ont envie de se faire connaître eux aussi. Et il y a des périodes où tous les nouveaux inscrits viennent en observateurs. Ils utilisent le filtre de recherche pour consulter les profils, mais ils ne remplissent que les données obligatoires du leur. Alors, personne ne trouve personne à son goût en utilisant le filtre de recherche, et pour cause : si personne ne remplit son profil, personne n'apparaît dans les résultats de recherche... 

En utilisant un site de rencontres chrétien de cette façon, j'attends que l'autre se donne avant de me donner moi-même. Si chacun reste dans cette attitude de retrait, il n'y aura jamais de belle rencontre. Est-ce vraiment moins grave de ne pas chercher à se donner quand c'est sur Internet ?

Choisir tout le monde c'est ne choisir personne- Je peux aussi avoir l'attitude opposée : contacter tout le monde, d'envoyer des messages à la chaîne et d'entrer dans de grandes conversations avec tou(te)s ceux/celles
qui sont disponibles pour cela. Une telle attitude n'est pas anodine. Est-ce parce que j'ai peur de rater la bonne personne, ou bien parce que je ne prends pas très au sérieux ces échanges, que je communique avec tant de personnes parallèlement ? Mais, dans l'optique d'une relation sérieuse, on ne peut apprendre à vraiment connaître une personne, et on ne peut vraiment reconnaître la bonne personne, qu'en s'investissant entièrement dans une relation à la fois. Et si chacune des personnes avec qui je communique a cette idée de ne creuser la relation qu'avec une personne à la fois, et de ne passer à la suivante qu'en cas d'échec, je risque de laisser un espoir mensonger à chacun(e) d'entre eux/elles.


- Je peux aussi choisir de considérer chacun des abonnés de l'autre sexe comme des êtres humains créés à l'image de Dieu, et qui valent la peine que je prenne des risques pour les connaître. Si je jette un coup d'œil rapide dans une grande salle où il y a une fête, et que je m'en retourne en me disant « il n'y a personne d'intéressant ici », j'aurai juste perdu le temps du déplacement. Si j'entre dans la salle, que je prends le temps de regarder plus loin que la première impression, d'adresser la parole à l'un(e) ou l'autre, que j'attends que la soirée soit un peu plus avancée pour voir si d'autres personnes ne vont pas arriver... Je n'aurai peut-être pas d'autre satisfaction que d'avoir été respectueux(se) envers les personnes présentes, mais peut-être aussi que, grâce à mon attitude de respect et d'ouverture, j'éviterai de passer à côté d'une surprise qui peut changer ma vie. Ainsi en est-il sur un site de rencontre chrétien : j'ai peu de chance de trouver si je ne donne rien, mais si je prends le risque de la rencontre, le risque de me faire connaître (un peu) avant de connaître, qui sait ce que Dieu me réserve ?
 

Retour au Blog des célibataires chrétiens

 

 

Mots-clés blog célibataires:
Trouver chaussure à son pied ?
Évaluez cet article: 
Moyenne : 4.5 (2 votes)
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de MarsB

Merci pour cet article mer-veil-leux...!

sinon tu peux avoir une vie, avoir des amis, avoir des relations en plus de croire en dieu. Tu verras, ça change tout.

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Lilway, les personnes qui s'inscrivent sur un site de rencontres chrétien ne sont pas forcément des personnes qui n'ont pas de vie et qui n'ont pas d'amis ! J'ai moi-même connu mon mari sur un site de rencontres chrétiens, alors qu'on était bien dans notre peau, et on avait chacun plein d'amis, mais on n'avait pas trouvé quelqu'un qui nous corresponde. Grâce à ce site de rencontres on s'est trouvés, et je crois qu'on aurait pu difficilement trouver ailleurs quelqu'un qui nous corresponde mieux et qui nous rende plus heureux !

tu as complètement raison à environs 8000000% sérieux à force de rendre le sujet du sexe "interdit" il vont tous devenir fou .

Marie, vous avez vu ça où, que les catho interdisent les relations sexuelles ? On parle et nous avons les valeurs de dire que pour avoir des relations sexuelles, nous devons rencontrer la personne que Dieu mettra sur notre chemin et en allant vers le mariage, pour faire alliance entre nous et Dieu.

L'acte sexuel entre deux époux est magnifique, ils ne font qu'un dans l'amour du Seigneur. Mais apparemment, vous devez avoir d'autres convictions que les nôtres c'est votre plein droit. Nous vous respectons, respectez nous aussi.

Sinon, non non, même sans sexe, on ne tombe pas fou ! Allez dans les monastères, dans les couvents, apprenez à connaître nos prêtres et vous verrez, ils ont bien les pieds sur terre, peut être même plus que notre société actuelle.

En ces temps tumultueux et violents , peut -on trouver l'amour durable entre deux etre ( femmes et hommes) bonne et heureuse annee 2014 à vous tous !!!

Portrait de Cat-modératrice

C'est vrai que l'amour durable se fait plus rare en occident à l'heure actuelle, mais il existe encore. La conception que les conjoints ont du mariage joue beaucoup. Croient-il au mariage indissoluble ? Croient-ils qu'il est possible de surmonter les épreuves, de pardonner les erreurs, de renouveler un amour qui semble s'affadir pendant un temps, croient-il que Dieu, source de l'amour, peut renouveler leur couple quelles que soient les circonstances ? Ou pensent-il qu'il ne vaut pas la peine de se battre pour être fidèles à un engagement ?

Vraiment bien et utile!

Que Dieu vous bénisse!

Fleur

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un robot de spam. Vous pouvez taper indifférement des minuscules ou des majuscules.
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.


Dr. Radut Consulting