Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

quels sont les péchés contre l'amour de Dieu

Domaine:
Question développée: 

quels sont les péchés contre l'amour de Dieu , ces péchés conduisent-ils à perdition éternelle ?
 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Filippo-modérateur

Bonjour,
 
La formulation « péchés contre l'amour de Dieu » est difficile à cerner. Je vais donc parler des péchés contre Dieu en espérant que ça répondra à votre question.
 
Les péchés contre Dieu sont de manière simple TOUS les péchés, car un péché contre soi-même ou contre le prochain blesse toujours aussi Dieu.
Maintenant, si l'on parle des péchés qui blessent Dieu de manière plus spécifique (en gardant à l'esprit que le péché blesse toujours son auteur), il n'est pas très difficile d'en donner une liste non limitative. Je la tire d'un petit livret fort bien fait, appelé « Prières du chrétien », aux éditions Le Laurier, 1986 (toujours édité, petit format 31 pages, 2 €).
La liste est tirée de la page pour aider à l'examen de conscience avant le sacrement de réconciliation. Les péchés contre Dieu concernent les trois premiers commandements.
 
Péchés contre le premier commandement (Tu n’auras pas d’autres dieux que moi) : négligence dans la pratique religieuse (réception des sacrements, prière, etc…). Tiédeur. Manque d'adhésion à l'enseignement du Pape et des évêques. Manque d'effort pour améliorer sa propre formation religieuse. Orgueil. Suffisance. Manque de confiance en Dieu. Désespoir. Sacrements reçus en état de péché mortel. Abandon total de la pratique religieuse. Adhésion à des mouvements incompatibles avec la foi catholique (ex : franc-maçonnerie). Lectures portant atteinte à la foi ou à la morale. Superstition, spiritisme. Sacrilège.
 
Péchés contre le deuxième commandement (Tu n’invoqueras pas le nom du Seigneur ton Dieu pour le mal) : manque de respect pour le saint nom de Dieu. Infidélité aux serments, aux promesses, aux vœux. Blasphèmes, parjures.
 
Péchés contre le troisième commandement (Tu feras du shabbat un mémorial, un jour sacré. Pendant six jours tu travailleras et tu feras tout ton ouvrage ; mais le septième jour est le jour du repos). Chez les chrétiens, le dimanche remplace le shabbat. Ce commandement concerne la pratique religieuse. La liste : absence à la messe les jours d'obligations (dimanche et grandes fêtes), ne pas communier à Pâques, pratique du jeûne les vendredi de Carême, manque de générosité pour participer aux charges financières de l'Église, travail lucratif le dimanche.
 
Il faut bien retenir qu'il existe des empêchements complets à certaines des défenses et obligations nommées ci-dessus. Par exemple, le malade à l'hôpital ou la personne trop éloignée d'un lieu où une messe est célébrée ne viole bien entendu pas le commandement d'aller à la messe le dimanche en n'y allant pas. Cet remarque vaut pour toutes les pratiques religieuses extérieures, qui peuvent être matériellement impossibles d'une manière ou d'une autre. Par exemple, une personne qui ne respecte pas le jeûne car elle est trop affaiblie ou que le manque de nourriture risque d'aggraver une maladie.
De même, il existe des atteintes psychiques qui plombent tellement l'esprit qu'on peut les qualifier humainement de désespoir. Mais si tout au fond de la personne il reste une volonté, même infime de s'accrocher à Dieu, alors ce n'est pas un péché.
 
Voilà, j'espère que cela peut vous aider. Je répète qu'il ne s'agit pas d'une liste exhaustive. Si vous avez un doute sur quelque chose que vous avez commis et qui, de votre point de vue, pourtait constituer un péché contre l'amour de Dieu, alors le mieux est d'en parler au prêtre lors du sacrement de réconciliation.
Normalement, il est formé pour vous dire si oui ou non il s'agit d'un péché. Et ainsi, vous pourrez ou bien cesser de culpabiliser pour rien, ou bien recevoir le pardon de Dieu et avancer, pour votre joie, sur le chemin de joie et de liberté que Dieu veut donner à tous ses enfants.
Portrait de Cat-modératrice

Tous les péchés sont des péchés contre l'amour de Dieu, car c'est la définition même du péché : une offense de Dieu.

Par contre, ce n'est pas tel ou tel péché qui conduit à la perdition éternelle. Pour être éternellement séparé de Dieu, il faut commettre un péché grave (ex : renier Dieu, meurtre, calomnie, adultère, vol, etc.) en étant en pleine conscience de la gravité de ce péché, et en le commettant entièrement librement.

Ce sont les trois critères que l'Église nous donne pour déterminer si un péché est un péché mortel. La question de la liberté est la plus difficile à évaluer : des entraves psychiques peuvent nous faire perdre une partie de notre liberté, le poids des habitudes, la peur...

Même quand un péché est vraiment un péché mortel, il n'est jamais trop tard pour se repentir et demander pardon à Dieu, en particulier à travers la confession.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting