Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

que faire quand on aime un pretre ?

Domaine:
Question développée: 

 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Je trouve ça grave qu'un homme sensé prêcher la virginité et l'abstinence couche avec une femme!

Portrait de Cat-modératrice

Tous les êtres humains sont capables de commettre des péchés.
Jésus nous invite à ne pas juger les autres. Si un prêtre est saisi d'une passion amoureuse, ce n'est pas forcément facile pour lui de résister, même si en effet c'est un acte grave.

Nous ne savons pas ce que vivent les autres personnes, dans quelle détresse ils peuvent être au moment de tomber dans le péché. Ça peut aussi coïncider avec des tentations contre la foi. Nous ne pouvons pas savoir ce que nous ferions dans une telle situation.

Vous dites vrai Mme. Mais les prêtres n'ont pas le monopole de la souffrance!
Je m'inquiéterai d'abord pour la femme parce que j'en suis une.
De plus, je me dis que les prêtres ont leurs confrères pour les soutenir. Mais ces femmes, elles perdent tout en général: la tête, le mari, les enfants, les amis...

Le Seigneur m'a donné la grâce de ne pas aller jusqu'à un rapport physique avec mon prêtre parce qu'Il m'a mise sur le chemin de la chasteté ou tout simplement parce qu'Il lui a plu de m'offrir ce cadeau.

J'ai toujours été reconnaissante car un tel péché m'aurait tuée. Littéralement.

Je savoure plus la chance que je n'en souffre au final. Mais ce n'est pas le cas de beaucoup d'autres femmes.

Sur mon chemin de compréhension des évènements insaisissables de ma vie, j'ai rencontré une dame qui a passé trois années en psychiatrie après avoir tout perdu à cause de ce genre d'histoire interdite.

Qui a prié pour elle? Qui l'a soutienu dans sa détresse? L'objet de ses malheurs ne s'est même pas inquiété pour elle une seule fois. Du moins, pas en apparence... Vous voyez combien c'est grave pour un prêtre d'aller aussi loin avec une laïque "innocente"?

Portrait de Cat-modératrice

On peut compatir à la souffrance d'une personne sans pour autant condamner l'autre personne.

Pour ma part je connais aussi bien des prêtres que des femmes dont la vie a été entièrement détruite par ce genre d'événement.

Pourquoi, s'il y a une liaison entre un prêtre et une femme laïque, la femme serait-elle forcément innocente ? Il y a de nombreuses femmes qui s'amusent à séduire des prêtres pour le plaisir de les faire chuter, de leur faire pertre leur vocation. Et sans aller aussi loin, si une femme et un prêtre tombent amoureux, pourquoi le prêtre serait-il obligatoirement le plus coupable ? Et pourquoi vouloir mesurer ?

Donc, s'il vous plaît, cessons de parler par généralités en jugeant les gens par catégorie. Chaque situation est différente et chaque personne est différente.

Si vous avez vécu un événement très douloureux, parlez de votre vécu sans généraliser et condamner en bloc.

La vie des prêtres est beaucoup moins facile que ce que vous imaginez. La plupart d'entre eux sont dans une grande solitude.

Vous parlez d'une personne qui a beaucoup souffert après une relation avec un prêtre. C'est une bonne chose que ce prêtre ne soit pas allé la réconforter, cela aurait fait beaucoup plus de dégâts.

Il y a aussi beaucoup de prêtre qui quittent le sacerdoce et se marient avec la femme dont ils sont tombés amoureux. Cela prouve que pour eux c'était vraiment sérieux, et non un passe-temps avec une femme.

Bien sûr il peut aussi y avoir des prêtres irresponsables, voire pire. Mais ce que je veux éviter, c'est les jugements et généralisations.

Cela ne veut pas dire du tout que les prêtres aient le monopole de la souffrance. Mais je pense que dans la plupart des cas, les deux, l'homme et la femme, sont de pauvres pécheurs qui n'ont pas réussi à résister.

Vous n'avez pas tort.

oui ...et aimer un prêtre quand on n'est pas catho. c'est aussi très compliqué.
moi j'ai réalisé cela soudainement, il y a deux ans et impossible de passer à autre chose.
j'essaye, lis...puis explose
non je veux pas le faire souffrir, n'ai jamais "joué" ou voulu l'importuner ;essaye comme je peux de "garder mes distances"
je n'ai plus de joie, plus de gout à rien, ma vie est devenue sombre,triste; qu'une seule envie? le revoir
continuer à voir un psy? pour quoi? parce que j'ai découvert ce que AIMER voulait dire mais que je ne le suis pas en retour? pauvre de moi mais je n'ai pas un "problème" ! j'AIME ; il est prêtre? c'est comme ça ! il faut aussi arrêter de juger ou de vouloir ranger les gens dans des cases

Portrait de Cat-modératrice

Est-ce vraiment une souffrance différente de si vous aimiez un homme déjà marié, ou si vous aimiez un homme libre sans être aimée en retour ?

Est-ce que vous vous êtes sentie jugée par les propos tenus dans cette discussion ? Par les miens ?

peut-être parce que je ne comprend pas sa réaction ; pour moi c'est très difficile de continuer
j'ai perdu un ami en étant honnête avec lui
le fait de "prier" plutôt que de dire clairement les choses..parler simplement ; c'est pourtant facile ?
la fuite, le silence pour l'autre ce n'est juste pas simple
pourquoi couper toute relation? je ne suis pas une sauvage?
moi j'avais et j'ai besoin de cette relation, juste la présence me suffit ; juste pas grand chose sans demander plus ! ni attendre plus
je suis aussi convaincue qu'on ne peut pas aimer 2 fois dans sa vie comme cela.

Portrait de Cat-modératrice

Si vos sentiments pour lui sont si forts, il est compréhensible qu'il n'ait pas voulu continuer une amitié avec vous.

Une amitié avec lui ne peut que vous empêcher d'avancer dans la vie, si vous le voyez régulièrement, votre attachement pour lui ne peut que vous empêcher de vous attacher à quelqu'un d'autre.

Par ailleurs, si de son côté il est attaché à vous, le fait de couper toute relation avec vous est peut-être un moyen pour lui de se protéger lui-même, d'éviter de risquer de manquer de fidélité à sa vocation de prêtre.

Il est imaginable qu'il ait apprécié votre amitié sans jamais penser à une autre forme de relation auparavant, et que le fait que vous lui déclariez vos sentiments ait provoqué un trouble en lui, qu'il ait senti qu'il pourrait aussi facilement tomber amoureux de vous, et qu'il n'ait pas vu d'autre solution que cette fuite.

Beaucoup de raisons pourraient expliquer cette attitude.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting