Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

pourquoi croyez-vous en Dieu ?

Domaine:
Question développée: 

Bonjour, je vous fais parvenir ce mail car je m'interroge beaucoup sur la religion. Je tiens à préciser que je ne suis pas croyante. Je voulais savoir (c'est une question très sérieuse), savoir pourquoi croyez-vous en une divinité qui n'a pas de preuves visuelles et ou matérielles? Avec tout ce que les sciences d'aujourd'hui ont prouvé contre l'existence d'un être qui serait supérieur à l'espèce humaine, mais aussi le fait que dans ce que vous croyez, il n'y a la que transmission d'idées (les humains ont inventé un être divin pour contrôler les populations dans l'ancien temps, en leur faisant comprendre que si ils ne se tenaient pas bien ils iraient en enfer), avec tout cela, pourquoi croyez vous toujours en un être qui se dit divin? merci de votre réponse.

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Filippo-modérateur

Bonjour,

C'est évidemment une des questions les plus fondamentales de l'homme moderne que vous posez : y a-t-il quelque chose ou quelqu'un hors du monde visible, du monde que nos sens peuvent appréhender ?

Je tente de résumer vos objections à cette idée d'une réalité non palpable :
- il faudrait des preuves tangibles de son existence et il n'y en pas
- les sciences ont prouvé qu'il n'existait rien de tel
- la croyance n'a été inventée par certains hommes que pour maintenir un contrôle social sur les autres
J'espère que je ne trahis pas ce que vous avez formulé dans votre question.


L'absence de preuves tangibles

Nous chrétiens croyons en un Dieu créateur qui laisse un vrai libre-arbitre à l'être humain. Celui-ci peut décider de mener sa vie comme il l'entend, et pour lui laisser une liberté encore plus grande, Dieu a décidé de ne pas se montrer à l'homme de manière évidente, immédiate, pour que celui-ci ait même la liberté de ne pas croire en son existence.

Dieu, nous le croyons, a voulu que nous vivions dans ce monde dans la foi en lui, et non dans la claire vision. Une fois cette vie terminée, nous pourrons alors le voir tel qu'il nous voit, c'est notre foi.

Voilà pourquoi il ne peut pas y avoir de preuves tangibles. Dieu l'a voulu ainsi dans sa sagesse pour nous laisser libre de croire ou de ne pas croire qu'il existe. C'est le prix d'une vraie liberté, et je trouve qu'il nous fait honneur en nous donnant ce choix, au lieu de s'imposer.


La preuve par les sciences qu'il n'y a rien d'autre que le monde matériel

Là, j'ai deux éléments à vous donner, que je vais développer ci-dessous.
Premièrement,
la foi et la science ne portent pas sur la même chose.
Deuxièmement, de tous temps, les scientifiques ont été divisés sur l'existence de Dieu. Certains ont cherché à prouver qu'il existe ou le plus souvent qu'il n'existe pas. D'autres, doutent ou refusent la possibilité que la science puisse trancher sur le sujet.

Donc le premier élément est celui-ci : la foi et la science n'ont pas le même objet.
Les vérités que cherchent les scientifiques n'est pas de même nature que celles que recherchent les croyants.
Si, comme je l'ai dit, Dieu n'a pas voulu se faire connaître de manière tangible, il est parfaitement logique que la science ne puisse pas l'appréhender, car elle porte justement sur les seuls phénomènes tangibles, sur le monde visible. Le terme de métaphysique exprime bien cette différence. Ce qui est physique, la science peut s'exprimer dessus. Ce qui se tient « sous » la physique (méta en grec), la science ne peut rien en dire, car ce n'est pas son objet propre.

Le deuxième élément est le suivant : vous supposez que « les sciences », ce qui je pense veut dire « le point de vue de l'ensemble des scientifiques sérieux », ont prouvé qu'il ne pouvait pas y avoir de Dieu. Eh bien il faut pourtant reconnaître que chez les grands scientifiques, on est très loin de ne trouver que des athées.

D'abord, dès la fin des persécutions anti-chrétiennes en 313, des évêques et des moines commencent à se lancer dans la science.
Isidore de Séville, au VII
e siècle, cherche à compiler tout le savoir scientifique existant à son époque.
Gerbert d'Aurillac (futur pape) rapporte d'Espagne les chiffres arabes, l'abaque et l'astrolabe.
Au XII
e siècle, Les clercs sont omniprésents dans les premières universités en Europe, et pas seulement dans la théologie. Ils font des recherches et enseignent en mathématique, géométrie, astronomie, médecine et d'autres « sciences dures ».
En 1510, le
chanoine polonais Copernic formule l'hypothèse selon laquelle ce serait la Terre qui tournerait autour du soleil et non l'inverse.
Gregor Johann Mendel, moine, est reconnu comme le père de la génétique.
En 1827,
Georges Lemaître, prêtre belge, propose la théorie du big bang.

Si tous ces esprits éminemment scientifiques, au cours de nombreux siècles d'histoire, n'ont pas vu d'incompatibilité entre croyance en une puissance supérieure et science, alors comment soutenir que les sciences ont prouvé qu'il n'y avait pas d'être supérieur ?

Et puis l'Église n'a pas peur de faire la promotion de la science, accueillant des personnes  athées militantes au sein de l'
Académie pontificale des sciences créée en 1936 par le pape Pie XI. Si l'Église avait peur que la science ne remette en cause la foi, elle ne se risquerait certainement pas à se lancer dans cette promotion.

L'objet de l'Académie est la « promotion des progrès des sciences mathématiques, physiques et naturelles et de l'étude des problèmes épistémologiques qui leur sont liés. »
Le recrutement ne tient pas compte des convictions personnelles des membres.
Parmi les anciens ou actuels membres les plus éminents, on peut nommer Alexander Fleming, inventeur de la pénicilline, Max Plank, physicien, Niels Bohr, pionnier de la mécanique quantique, Steven Hawking, astro-physicien, Yves Coppens, anthropologue.

En fait, de manière positive, la foi et la raison viennent toutes deux de Dieu et sont faites non pour entrer en concurrence, mais au contraire pour coopérer. Le pape Jean-Paul
II le dit ainsi dans la phrase d'ouverture de son texte « La foi et la raison » (1998) : « La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité. »

La croyance n'a été inventée que pour maintenir un contrôle social

J'avoue que je ne comprends pas très pourquoi vous pensez qu'à un moment donné, des dirigeants des temps anciens ont trouvé une idée géniale pour maintenir un contrôle social en créant la religion de toutes pièces.

 

Tout prouve que la religion est quelque chose qui a toujours été présent dans l'esprit humain. Ce n'est qu'à l'époque moderne, en Occident, qu'un rejet massif a commencé à apparaître. Si à un moment où à un autre de l'histoire, les dirigeants politiques ont instrumentalisé la religion à des fins de domination, cela ne veut pas dire que les populations ne se révoltaient pas parce qu'elles avaient peur de l'enfer.

Pour le judaïsme et le christianisme, contrairement aux religions « naturelles », c'est Dieu qui se révèle. C'est lui qui prend l'initiative de s'adresser à des hommes imparfaits pour qu'ils le fasse connaître.
Après des siècles où Dieu a préparé un peuple particulier pour recevoir son message, Dieu s'est dérangé lui-même. Il s'est fait homme en Jésus-Christ.
Celui-ci nous révèle qui est Dieu, un Dieu d'amour, et nous libère de la peur de l'enfer en nous annonçant que « Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (Dans la Bible, Première épître à Timothée, chapitre 2 verset 4). Il ne veut en perdre aucun.
Beaucoup de prédicateurs, malheureusement, ont surtout annoncé l'enfer pour ceux qui ne se convertiraient pas, d'où la thèse que vous soutenez.
Mais Dieu merci, cette thèse est enterrée depuis bien longtemps, surtout depuis le début du XXe siècle.

Et puis vous parlez de contrôle par les dirigeants. Mais justement, au XXe siècle, les dirigeants ne sont plus chrétiens, ou en tout cas ne laissent pas interférer indument la religion dans la politique quand ils sont croyants. Alors pourquoi, dès lors qu'il n'y a plus ce contrôle social, y aurait-il encore des croyants ?


Ouverture : la foi en Dieu, transmise mais toujours à choisir

La foi en Dieu, si elle se transmet effectivement de génération en génération comme un trésor, est toujours personnelle. Chaque génération doit à nouveau croire. Aucun chrétien ne peut être sûr que ses enfants seront chrétiens. Eux aussi devront prendre une décision personnelle d'écouter Dieu ou de le rejeter.

Si l'Église nous propose la foi en Dieu en nous exposant le contenu de ce qu'il nous a révélé, rien ne nous oblige à y croire. Les derniers papes n'ont cessé de dire qu'il fallait chercher à vivre toujours davantage l'expérience personnelle de Dieu, une expérience qui ne peut donc pas être transmise par la société, une expérience unique.

Cela veut dire entrer progressivement dans une relation d'amitié avec lui. Non seulement je peux parler à Dieu, mais il peut aussi me « parler » intérieurement, le plus souvent pas avec des mots, mais d'une manière indicible, d'une manière qui me transforme de l'intérieur et me met en mouvement vers lui et vers les autres.

Dieu veut notre bonheur, il n'enlève rien et il donne tout. Ce Dieu là est non seulement crédible mais désirable. Je vous souhaite d'en faire l'expérience.

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour,

Je serai très heureuse de discuter avec vous de cette question.

Pour vous répondre, je commencerai par vous contredire sur le fait que les sciences aient prouvé quoi que ce soit contre l'existence de Dieu. À quelles découvertes pensez-vous en parlant de preuves que Dieu n'existe pas ? Il y a des scientifiques très avancés dans tous les domaines qui croient en Dieu. Certains croient d'autant plus en Dieu quand ils découvrent combien le monde est complexe et élaboré.

Si je crois en Dieu, au tout départ c'était parce que ma mère m'a transmis sa foi, mais très vite c'est parce que je suis entrée dans une relation avec Dieu, et que je l'ai vu agir, à la fois concrètement dans ma vie, et à la fois à l'intérieur de moi-même. S'il ne s'agissait que de belles paroles entendues de la part d'autres personnes, je ne vois pas pourquoi je resterais dans cette religion.

Je suis à votre disposition pour continuer cette discussion.

Cordialement,

Catherine

Bonjour à vous,
C'est assez difficile d'exprimer ma pensée vu que je n'ai que 17 ans, mais je pense tout d'abord par découverte, que tout a une explication.
C'est à dire, que par exemple dans l'ancien temps on pensait que les plantes poussaient grâce à des rituels que les humains effectuaient, et grâce aux découvertes des sciences, nous avons pu déterminer pourquoi les plantes poussaient, de manière scientifique grâce à la photosynthèse etc...

En effet je vous rejoins sur le fait que le monde est complexe et élaboré, et que nos connaissances sont infimes sur celui-ci, mais pourquoi devons nous tout de même affirmer l'existence d'un être divin.
Ne pensez-nous pas les agissements que vous avez vu, pourraient être expliqué par la science?

Et que les changements en vous ne sont fait que parce que vous le voulez vraiment, et que le fait de penser qu'un être aurait une impacte sur vous fonctionnerait de la même manière qu'un effet placebo? Tellement vous y croyez, que votre corps effectue les changements?

Cela m'intéresse beaucoup de discuter avec vous.

Bonne soirée. 

Portrait de Cat-modératrice

Je ne sais pas dans quelles religions on croyait que les plantes poussaient grâce à des rituels, en tout cas il n'y a jamais eu cette croyance ni dans le christianisme, ni dans le judaïsme. C'est bien clair quand on lit la Bible.

Le fait que la nature soit capable de produire naturellement des choses extraordinaires n'est pas une preuve de l'inexistence de Dieu, bien au contraire.

Le fait que l'homme soit issu de l'évolution à partir des animaux n'empêche pas que Dieu soit le créateur de l'homme. Quand l'un des auteurs du livre biblique de la Genèse a écrit le récit de la création d'Adam et Ève : Adam créé a partir de la terre et Ève créée à partir du côté d'Adam, cet auteur n'imaginait pas qu'un jour certaines personnes penseraient que ça s'est vraiment passé ainsi. Les spécialistes des écrits de l'époque savent de manière certaine que ce livre a été écrit dans un style symbolique et non comme un récit historique. À l'époque, tout le monde savait que ce n'était pas une histoire vraie, mais un conte ayant pour but de nous aider à comprendre les rapports entre les humains et Dieu. C'est seulement bien des siècles plus tard que certaines personnes se sont mises à prendre ce texte au pied de la lettre. La doctrine de l'Église catholique affirme que c'est un texte symbolique, et que l'homme a existé à un moment de l'évolution. Les découvertes scientifiques ne sont pas en contradiction avec la foi.

Vous dites : "Pourquoi devons nous tout de même affirmer l'existence d'un être divin ?"  Je vous l'ai dit, pour moi ce n'est pas une question de "devoir", c'est une question d'expérience, d'avoir fait la rencontre de Dieu. Mais je vous retourne aussi la question : en quoi est-ce scientifique d'affirmer que Dieu n' existe pas ? Vous n'avez pas de preuve de son inexistence. En quoi est-ce si extraordinaire de penser qu'il puisse y avoir un monde invisible spirituel ? Nier l'existence du monde invisible n'est pas rationnel non plus.

Ce que je vous dit de mon expérience de connaissance de Dieu n'est pas une preuve. Les preuves de l'existence de Dieu n'existent que pour ceux qui les reçoivent, on peut en parler mais pas en faire une preuve pour les autres.

Pour moi ces preuves de la présence de Dieu dans ma vie sont d'autant plus fortes que par le passé j'ai beaucoup souffert. J'ai vu Dieu agir dans ma vie, en moi et par des événements, parfois même par des miracles. Il m'a permis de m'en sortir alors que j'étais au fond du désespoir.

Les personnes qui n'ont pas de vie spirituelle, de vie de prière où elles rentrent en relation avec Dieu, ne peuvent pas imaginer qu'une telle relation puisse exister à l'intérieur, et puisse transformer quelqu'un. Forcément, quoi que je vous dise vous supposerez que c'est dans ma tête ! Mais pour moi, la présence et l'action de Dieu dans ma vie durent depuis tellement longtemps, et on été tellement fidèles - sans pour autant empêcher les épreuves et la souffrance - que pour moi cette présence de Dieu est une évidence dont je ne doute pas.

Bonjour,

Tout d'abord bonne année à vous, joyeuses fêtes.

Oui ce n'est ni tiré du christianisme ni du judaïsme le fait que les plantes pousseraient selon des incantations qui appelleraient un dieu, c'était juste pour vous montrer que dans certaines croyances on peut penser que des choses arrivent grâce à l'intervention d'un dieu, alors que ces mêmes choses arrivent en faite par un phénomène scientifique.

Mais par quels moyens alors l'homme serait né grâce à dieu? Je veux dire par la que naturellement nous naissons par le bien de notre mère, grâce à un rapport sexuel c'est un fait, et c'est normal.
Après oui il est surement écrit que dans la Genèse Adam a été créé a partir de la terre et Ève créée à partir du côté d'Adam. Mais ne pensez vous pas que les personnes qui ont cru justement à cette histoire, car la religion a été présente depuis très longtemps dans l'histoire des hommes, ne pensez vous pas que ces personnes qui a la base vivaient dans l'ignorance, avait besoin de croire en quelque chose pour s'expliquer à eux-mêmes pourquoi ils sont là et comment? N'avaient-t-ils pas juste besoin de croire en quelque chose pour expliquer leur existence, de faire intervenir un élément extérieur pour affirmer le comment et pourquoi de leur existence?

Les découvertes scientifiques peuvent expliquer et contredire certain fait de la bible, il y a des choses dans les écrits de ce texte qui peuvent surement être réfutable car plus "adaptés" à note époque. Nous avons réussi à expliquer le corps humain, sa formation sa naissance et son évolution, pourquoi alors affirmer que dieux serait toujours là, que se serait toujours lui qui est derrière nous?   
Parce que pour moi, et je suis désolée d'avance si je vous offense. Pour moi les sciences retournent des faits concrets qui sont expliqués et démontrés. Que derrière ces faits, il y a des transformations de la matière, du réel alors que dieu, c'est un sujet qui est vague, qui ne peut être expliqué par un changement de la matière, mais seulement par l'esprit humain. Et nous le savons tous, l'esprit humain peut tout le temps nous faire savoir des choses, connaitre des choses seulement parce que au fond de nous, nous souhaitons ces choses. Je m'explique, si nous croyons en quelque chose fortement, à tel point que nous en sommes sur à 100%, Le cerveau est fait pour prendre tous ce que l'on peut voir comme affirmation de notre pensée. Comme un effet placebo.

C'est difficile pour moi de penser un monde invisible spirituel, parce que pour moi ce n'est pas possible, nous vivons dans un monde réel, concret, et cela relève de l'irréel. Je n'arrive pas à voir le rationnel dans le fait de croire à quelque chose qui matériellement n'existe pas.   

Je dirais plutôt que les preuves de l'existence de dieu n'existent que pour ceux qui croient. Pour une personne comme moi qui ne croie pas en dieu, les phénomènes que vous pouvez qualifier de preuves, je ne vois qu'en cela une explication purement scientifique. 

Vous étiez au fond du désespoir, et je suis désolée pour vous, et c'est bien que dieu vous ait aidé à vous en sortir, en cela il n'y a que du bien, mais pour moi si vous vous en êtes sortie c'est parce que vous le vouliez, et que votre esprit le voulait.

En effet je ne peut imaginer votre relation avec dieu si je n'y crois pas.

Je fais de la philosophie, et on peut parler de la religion, il est dit et je suis d'accord, que l'être humain a besoin de croire en quelque chose, d'espérer. Et qu'il ne peut vraiment compter sur l'être humain qui a des émotions des pulsion, et peut être fourbe ou méchant, en gros que l'on ne peut vraiment compter sur lui. Les croyants verraient alors en dieu une espérance, une personne en qui ils peuvent se poser, et comme il n'existe pas en face de nous comme un individu, il ne peut nous trahir ou nous faire du mal.

Après j'ai une question pour vous, beaucoup de personne croyantes demandent pourquoi dieu ne supprime pas le mal, les guerres, la souffrance etc...,, pourquoi aurait-il crée l'homme pour qu'ils s'entretuent entre eux? Pourquoi, si il est arrivé à créer l'homme, c'est à dire créer de la matière, pourquoi n'arrive-t-il pas maintenant à punir par son pouvoir divin les violeurs, et éradiquer la violence humaine etc...?

Bien à vous

Bonne journée

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour,

Je vous souhaite aussi une très heureuse année 2017 !

Pardonnez-moi d’avoir tardé à vous répondre, mais j’étais assez prise ces derniers temps, et vous avez posé beaucoup de question.

Mais par quels moyens alors l'homme serait né grâce à dieu? Je veux dire par la que naturellement nous naissons par le bien de notre mère, grâce à un rapport sexuel c'est un fait, et c'est normal.

C’est Dieu qui a orienté l’évolution pour en arriver à l’homme. À chaque fois qu’un homme et une femme ont un rapport sexuel aboutissant à une conception, ou à chaque fois que l’on fait une fécondation in vitro dans un laboratoire, Dieu intervient en même temps pour donner vie à une nouvelle personne, et il crée une âme en même temps qu’un corps.
La science et Dieu ne sont pas en concurrence, c’est Dieu qui a créé chaque chose, chaque phénomène naturel, c’est Dieu qui a décidé qu’il y aurait l’évolution. La science est entre les mains de Dieu. Mais il nous laisse aussi intervenir librement, c’est pour cela qu’il donne vie aux êtres humains fécondés in vitro, bien qu’il voudrait que tous les enfants soient conçus dans un acte d’amour entre un père et une mère.

Après oui il est surement écrit que dans la Genèse Adam a été créé a partir de la terre et Ève créée à partir du côté d'Adam. Mais ne pensez vous pas que les personnes qui ont cru justement à cette histoire, car la religion a été présente depuis très longtemps dans l'histoire des hommes, ne pensez vous pas que ces personnes qui a la base vivaient dans l'ignorance, avait besoin de croire en quelque chose pour s'expliquer à eux-mêmes pourquoi ils sont là et comment? N'avaient-t-ils pas juste besoin de croire en quelque chose pour expliquer leur existence, de faire intervenir un élément extérieur pour affirmer le comment et pourquoi de leur existence?

Je ne suis pas sûre de comprendre exactement votre question. Comme je vous le disais, celui qui a écrit le récit de la création d’Adam et Ève n’imaginait pas que plus tard certaines personnes croiraient que cela s’était passé littéralement ainsi. Selon les styles littéraires de l’époque, il était évident pour tout le monde que ce texte n’était pas historique mais poétique et symbolique, avec un sens théologique très profond.
Je ne sais pas à quel moment des personnes ont commencé à prendre ce texte au pied de la lettre, comme un récit historique de la création de l’être humain. Mais ensuite, des personnes qui n’ont pas fait d’études théologiques, bibliques ou scientifiques, si on leur dit que la Bible est un texte inspiré par Dieu qui ne contient que la vérité, si ces personnes ont vraiment foi en Dieu, elle peuvent mal comprendre et croire qu’il faut tout prendre d’une manière littérale.
Le fait de prendre le récit de la Genèse au pied de la lettre peut donner une réponse à une personne qui cherche son l’origine de l’homme, mais la vision chrétienne qui affirme que Dieu nous a créés par le moyen de l’évolution est aussi une réponse, je ne vois pas pourquoi celle de la Genèse au sens littérale donnerait plus de satisfaction à quelqu’un qui cherche son origine.
À l’heure actuelle, il existe le courant religieux des créationnistes (surtout aux Etats-Unis), qui prennent la Genèse au pied de la lettre, et qui refusent les explications des exégètes expliquant que ce n’était pas l’intention du rédacteur de ce texte. J’imagine que ceux qui sont à l’origine de ce courant sont des personnes qui ont besoin de se rassurer par des idées très rigides.

Les découvertes scientifiques peuvent expliquer et contredire certain fait de la bible, il y a des choses dans les écrits de ce texte qui peuvent surement être réfutable car plus "adaptés" à note époque. Nous avons réussi à expliquer le corps humain, sa formation sa naissance et son évolution, pourquoi alors affirmer que dieux serait toujours là, que se serait toujours lui qui est derrière nous?   

Pour que la discussion soit possible, si vous dites que les scientifiques peuvent expliquer et contredire des éléments de la Bible, il faut que vous indiquiez lesquels, sinon je ne peux pas vous répondre ! Dit comme cela, cela donne l’impression que vous énoncez vos préjugés, et non que vous exprimez vos connaissances. On ne peut pas discuter à partir de préjugés.

Je vous ai déjà dit que l’origine de l’être humain, le fonctionnement de son corps, l’évolution, la nature, tout cela n’est aucunement en contradiction avec la vision chrétienne de Dieu. Ce fonctionnement incroyable de l’être humain et de la nature est au contraire plutôt un signe qu’une grande intelligence est derrière tout cela !

Parce que pour moi, et je suis désolée d'avance si je vous offense. Pour moi les sciences retournent des faits concrets qui sont expliqués et démontrés. Que derrière ces faits, il y a des transformations de la matière, du réel alors que dieu, c'est un sujet qui est vague, qui ne peut être expliqué par un changement de la matière, mais seulement par l'esprit humain. Et nous le savons tous, l'esprit humain peut tout le temps nous faire savoir des choses, connaitre des choses seulement parce que au fond de nous, nous souhaitons ces choses. Je m'explique, si nous croyons en quelque chose fortement, à tel point que nous en sommes sur à 100%, Le cerveau est fait pour prendre tous ce que l'on peut voir comme affirmation de notre pensée. Comme un effet placebo.

Ne vous inquiétez pas, vous ne m’offensez pas du tout. En France, énormément de gens pensent comme vous. Vous avez le droit de voir les choses comme cela, de même que j’ai le droit d’avoir la foi. J’apprécie que vous écoutiez ce que j’ai à dire, sans m’insulter ni vous moquer.

Les sciences expliquent ce qui se passe dans le monde matériel et visible. Elle ne peuvent pas connaître le monde invisible et spirituel, et elles ne peuvent donc ni prouver son existence, ni prouver son inexistence.

Oui, l’esprit humain peut se persuader de choses fausses, et tourner la réalité de manière à ce qu’elle semble prouver ce qu’il veut croire. Cependant, lorsque l’on croit dure comme fer à quelque chose qui est faux, soit, au bout de quelques temps, on tombe de haut, soit on doit devenir très rigide pour empêcher la réalité de se manifester à nous. Par exemple, imaginons une femme riche séduite par un homme qui n’en veut qu’à son argent. Il arrive à la convaincre qu’il l’aime et ils se marient. En réalité il ne l’aime pas, mais elle est folle de lui et veut croire qu’il l’aime. Soit, quelques temps après leur mariage, peut-être quelques années, elle sera bien obligée de se rendre à l’évidence qu’elle s’est fait avoir : elle le surprendre avec une autre, elle aura une preuve qu’il ne s’inquiète pas pour elle quand elle est malade, etc. Soit cette femme ne peut pas supporter de voir la vérité, elle est trop fragile psychologiquement, alors elle va tordre la réalité d’une manière extrême : quand elle le verra embrasser une autre femme, elle pensera que c’est une Russe et que c’est la coutume. Quand il la laissera très malade à l’hôpital, elle sera certaine qu’il a été empêché de lui téléphoner parce qu’on lui a volé son téléphone, puis qu’il ne vient pas parce que juste à ce moment il y a trop de travail au bureau, et qu’en plus il ne veut pas faire peser ses soucis sur elle, etc. Elle enverra balader tous ceux qui essaieront de la prévenir. Même s’il commence à la battre, elle trouvera des excuses, elle en fera une preuve qu’il l’aime.

Alors vous pouvez tout-à-fait penser que je suis dans la 2e situation, ainsi que tous ceux qui croient en Dieu sur la durée. Je parle des personnes qui croient vraiment en Dieu, et qui agissent dans leur vie en tenant compte de l’existence de Dieu, de ce que Dieu nous demande, et en tenant compte de la confiance qu’ils ont en l’action de Dieu dans leur vie. Je ne parle pas des personnes qui vont à la messe le dimanche par exemple, et qui ensuite poursuivent leur vie sans que Dieu soit un élément de leurs décisions.
J’ai 42 ans, et depuis mes 18 ans j’essaie d’aller au bout de ce qu’implique ma foi. Depuis ce temps, j’ai vécu des épreuves très difficiles, mais j’ai toujours continué à choisir Dieu. J’ai vu l’action de Dieu dans ma vie pendant ces 24 ans. Un effet placebo ne peut pas durer 24 ans, on finit tôt ou tard à être confronté à la réalité. Si la femme de mon exemple de tout à l’heure avait en fait épousé un homme qui lui aurait donné sans cesse des preuves d’amour pendant 24 ans de vie commune, cette femme n’aurait pas pu prouver aux autres que cet homme l’aimait, mais les autres n’auraient pas pu non plus la faire douter de l’amour de cet homme pour elle. Il y a des réalités que l’on ne peut pas prouver scientifiquement, mais dont on peut être certains. Cette femme n’aurait pas eu besoin non plus de s’énerver contre ceux qui lui disaient du mal de son mari, car elle n’aurait pas été inquiète à l’idée qu’on l’oblige à voir la réalité en face.
Désolée, ma réponse ne pourra pas être publiée dans un livre de physique, de biologie ou de mathématiques !

C'est difficile pour moi de penser un monde invisible spirituel, parce que pour moi ce n'est pas possible, nous vivons dans un monde réel, concret, et cela relève de l'irréel. Je n'arrive pas à voir le rationnel dans le fait de croire à quelque chose qui matériellement n'existe pas.   

Ce n’est pas logique d’affirmer que ce n’est pas possible. La science ne prouve aucunement qu’une puissance supérieure n’existe pas ou qu’un monde invisible n'existe pas. Vous affirmez « cela relève de l’irréel » sans en avoir aucune preuve. Si j’y crois, ce n’est pas irrationnel, c’est parce que j’ai rencontré des témoins, et parce que j’ai vu Dieu se manifester dans ma vie. C’est irrationnel d’affirmer que mon expérience est forcément fausse.

Je dirais plutôt que les preuves de l'existence de dieu n'existent que pour ceux qui croient. Pour une personne comme moi qui ne croie pas en dieu, les phénomènes que vous pouvez qualifier de preuves, je ne vois qu'en cela une explication purement scientifique. 

« Les preuves de l’existence de Dieu n’existent que pour ceux qui croient » : bien sûr, ceux qui ont eu ces preuves y croient, si ceux qui n’y croient pas avaient reçu les preuves, ils y croiraient aussi. C’est un peu une lapalissade !
De quoi parlez-vous quand vous dites « les phénomènes que vous pouvez qualifier de preuves » ?

Vous étiez au fond du désespoir, et je suis désolée pour vous, et c'est bien que dieu vous ait aidé à vous en sortir, en cela il n'y a que du bien, mais pour moi si vous vous en êtes sortie c'est parce que vous le vouliez, et que votre esprit le voulait.

Vous ne savez rien de ma vie, et votre affirmation est arbitraire. Vous n’avez aucune preuve de ce que vous affirmez.

En effet je ne peut imaginer votre relation avec dieu si je n'y crois pas.

Excusez-moi, mais cette affirmation n’est pas très scientifique non plus. Bien sûr que vous ne pouvez imaginer ma relation avec Dieu si vous n’y croyez pas. Je sais que vous n’y croyez pas, c’est donc logique que vous donniez une interprétation différente de la mienne à ce que j’ai vécu. Mais vous n’avez pas le droit de dire que votre interprétation est scientifique. La science ne s’occupe pas du spirituel. Elle ne peut prouver ni l’un ni l’autre.

Je fais de la philosophie, et on peut parler de la religion, il est dit et je suis d'accord, que l'être humain a besoin de croire en quelque chose, d'espérer. Et qu'il ne peut vraiment compter sur l'être humain qui a des émotions des pulsion, et peut être fourbe ou méchant, en gros que l'on ne peut vraiment compter sur lui. Les croyants verraient alors en dieu une espérance, une personne en qui ils peuvent se poser, et comme il n'existe pas en face de nous comme un individu, il ne peut nous trahir ou nous faire du mal.

On peut tout-à-fait se sentir trahi par Dieu, beaucoup de chrétiens se sentent abandonnés ou trahis par Dieu lorsqu’ils vivent des épreuves. Si on s’appuie sur la confiance que l’on a en quelqu’un, et que finalement il n’y a personne, cela devrait entraîner une désillusion très douloureuse. Ce n’est pas parce que l’on ne voit pas Dieu que l’on ne peut pas être déçu.

Après j'ai une question pour vous, beaucoup de personne croyantes demandent pourquoi dieu ne supprime pas le mal, les guerres, la souffrance etc...,, pourquoi aurait-il crée l'homme pour qu'ils s'entretuent entre eux? Pourquoi, si il est arrivé à créer l'homme, c'est à dire créer de la matière, pourquoi n'arrive-t-il pas maintenant à punir par son pouvoir divin les violeurs, et éradiquer la violence humaine etc...?

Je pense que c’est la question fondamentale et la plus difficile : pourquoi Dieu n’empêche pas la souffrance. Nous croyons que la souffrance s’est introduite dans le monde parce que les êtres humains ont décidé de s’éloigner de Dieu. C’est ce que l’on appelle le péché originel, qui a brisé la relation entre l’homme et Dieu, et entre les êtres humains, et qui a introduit toute cette souffrance.
D’une part, Dieu respecte la liberté de l’homme qui a voulu se débrouiller sans Dieu. D’autre part, c’est à travers les hommes qu’il veut lutter contre le mal. Dieu veut que nous nous aimions les uns les autres, alors il préfère laisser la souffrance (causée surtout par l’homme) pour que nous nous battions par amour pour les autres, plutôt que de tout faire à notre place et que nous n’ayons pas l’occasion de donner notre amour. Mais comme les personnes qui essaient d’aimer et d’aider les autres sont très insuffisantes en nombre, cela fait que notre monde est encore dans un beau chaos.
Il pourrait détruire les méchants, mais d’une part il les aime aussi et veut leur donner une chance, d’autre part, il nous laisse la responsabilité d’agir en nous protégeant les uns les autres contre le mal et la violence. La réponse humaine est très insuffisante, et beaucoup d’injustices en découlent, mais il semble que Dieu préfère encore cela plutôt que de faire à notre place ce qui incombe à notre responsabilité. Il aide cependant ceux qui essaient d’agir pour le bien.

Par ailleurs, Dieu ne regarde pas cette situation de haut, il a choisi de participer à notre souffrance en se faisant homme lui-même, en venant pour que nous puissions être unis à Dieu et collaborer avec lui pour transformer le monde.

Je crois parce que Dieu existe. S'il n'existait pas je ne pourrai pas croire en lui, dans le sens où croire n'est pas d'imaginer un dieu mais d'avoir une relation véritable avec un être. Cette relation je l'ai parce que je l'accepte et que Dieu se révèle parfait, bon , aimant, juste , intelligent et a aussi de l'humour.
Croire c'est cela.

Tout d'abord parce que en partie, je le dois à mes parents qui m'ont fait croire en Dieu au lieu du père Noël. Je me rapelle encore ce cadeau que papa m'avait demandé ce que je voulais que l'enfant Jésus m'apporte, et que je lui avait répondu un set de vaisselle, et que j'avais reçu un magnifique set pour enfant, une réplique en plastic d'une très belle ensemble en corning ware. Si vous pensez comment ça a marque ma vie d'enfant, et j'ai tellement aime ce set, que quand j'ai pu en trouver des pièces pour adulte, c'était présèque un trésor pour moi.

Deuxièmement mon père et ma mère, nous ont raconté souvent leur propre expérience et d'autre encore, dont un oncle de maman, qui etait curé, et qui aurait ressuscite quelqu'un. Ce prêtre faisais aussi d'autres miracles. On nous a raconté aussi pour les missionnaires qu'on visait avec un fusil que le coup dirige vers eux ne marchait pas alors qu'il marchait à côté d'eux. Jusque dernièrement j'ai eu l'occasion de connaitre un cousin de maman qui a bien connu cet oncle curé.

Troisièmement, mes parents m'ont parlé de leur propre expérience avec le divin, et comment dans le revers pauvre de leur vie, ils avait pu faire l'expérience de la providence. Aussi nous les avons vu prier, participer au culte, mais aussi parler â Dieu comme â un ami.

Quatrièmement j'ai eu un enseignement de la foi, et fait mes sacrements, et j'ai poursuivi la pratique, même si ça me disait pas grand chose au début. Au secondaire, nous avons eu une activité avec un animateur de pastorale, qui était doué pour faire vivre aux jeunes, dès expérience de foi. Là dessus, je me souviens pas ce qu'il y avait dans cette activité, sauf d'un texte de l'apocalypse qui disait que les tièdes le Seigneur les vomirait de sa bouche. Pour ma part, comme je vivais du rejet a l'école, je ne pouvais supporter ce que que pouvais considérer comme un rejet de la part de Dieu, car en ce monde, a part mes parents, il ne me restait plus que Lui. Là dessus, je me suis mise à faire quelque chose pour ma foi. Je me suis donc mise à suivre mon frère qui allait â l'époque à des groupes de prière charismatique. J'ai fait un séminaire de la vie dans l'esprit, et suite à l'imposition des mains, et à l'effusion du St Esprit, ma vie s'est enflammée. Suite a cela la louange a été mon lot, et moi qui ne lisait pas je me suis mise à lire des livres de foi, dont ma vie c'est le Christ. Malgré tout, même si ma vie de foi n'a pas toujours été grand feu, j'ai développé une relation personnelle avec le Seigneur, et je peux dire aussi que j'ai moi aussi fait l'expérience de sa providence a bien des occasions dans ma vie. Les preuves, elle sont la dans l'expérience de chacun qui tente de faire ses premier pas dans la foi, et meme la Parole dit encore qu'Il s'était même laissé trouver par ceux qui ne l'avaient pas cherché, , mais qui avait été visité au creux de leur misère en étant touché par des témoignages de foi de personnes racontant ce que Dieu avait fait pour eux.

Bonjour,
Je crois car je suis convaincu par Jésus, convaincu par son message et ses actes d'amour. Sa tendresse envers les femmes, y compris les prostituées, les enfants, les malades, les collaborateurs, les pauvres ne peut venir que de Dieu selon moi.
Je crois que Jésus est présent dans l'Evangile, je crois qu'il est ressuscité et qu'il vit maintenant avec nous, et que si nous lui ouvrons notre cœur nous ressentons sa présence.
Si vous voulez en discuter plus longuement, voici mon Facebook Marceau Bondilange.
Merci

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting