Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

L'Église catholique condamne-t-elle la masturbation et pourquoi ?

Domaine:
Question développée: 

 

 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Claude,

Dans vos derniers messages, vous abordez des questions très importantes, mais qui n'ont pas leur place dans la discussion sur « L'Église catholique condamne-t-elle la masturbation et pourquoi ? ».

Les deux questions que vous abordez sont celle des révélations privées (le Seigneur vous parle et vous agissez en fonction de ce qu'il vous dit), et celle de savoir si l'on peut communier sans avoir reçu le sacrement de pardon, après avoir commis des péchés graves.

  • Concernant la question des révélations privées, du fait que vous pensez que Dieu vous parle, je vous ai répondu en rédigeant un article sur le sujet. Je vous invite à lire cet article et à continuer dans les commentaires la discussion concernant le fait que vous agissez selon ce que le Seigneur vous dit personnellement :

Est-ce Jésus qui me parle ?

  • Concernant la question de la communion sans confession, vous venez de poster un nouveau sujet, comme je vous y ai invité. J'y répondrai bientôt :

« Peut-on communier sans avoir été confessé par un prêtre ? »

  • Je vous indique aussi cette discussion déjà commencée il y a trois ans :

« Peut-on communier quand on se masturbe régulièrement ? »

Fraternellement,

Catherine

Bonjour Claude,

la confession, effectivement, est tout le contraire de la culpabilisation, elle est libération. Jésus est venu pour guérir et sauver ce qui est perdu. Quand nous nous confessons, nous lui permettons de réaliser ce pour quoi il est venu.
La masturbation produit une culpabilité importante, du fait qu'elle ne réalise pas ce pour quoi nous avons été créés.

Quant à la question de l'addiction, il faut souvent en passer par un accompagnement spécialisé, en plus de la question sacramentelle.
En effet, vous le savez sans doute, la masturbation produit l'émission d'endorphine qui créée une accoutumance, et même un besoin croissant parfois.
Il peut alors y avoir besoin d'une aide pour reprendre le contrôle de soi. Parallèlement à la prière et aux sacrements.

Bonne route sur ce chemin.

Merci pour ces précieux renseignements.
Bonne route également, en Christ.
Je me sens souvent assez vieux en ce monde. Et si je m'exprime ainsi, je ne pense pas que ce soit seulement pour moi. En vérité, je me dis que de pauvres enfants de Dieu se sont totalement perdus en désespérant. Beaucoup ont combattu seuls le Diable, ont quitté ce monde, et n'ont pas réussi à trouver quelque estime pour leur propre personne. L'Ennemi est si fort. Je ne veux décourager personne. Christ me pardonne autant de fois que j'inspire et expire afin de respirer. Je suis un larron et je pense que je le resterai jusqu'au franchissement de la tombe. Une chose est certaine, Celui que j'adore ne me lâchera jamais. Je n'ai pas honte de ce que je suis. Je ne suis pas fier de ce que je suis. Je fais avec, et tous les matins, en l'oraison, je ne suis déjà plus le même que celui que j’ai été la veille, puisque Christ est Chemin, et qu'arpentant ce Chemin, je Lui dis mon amen afin qu'Il me transforme.

Bonjour,
Je vous remercie pour vos commentaires. Ce qui m'agace c'est que je consciente du bien que Dieu m'apporte. J'ai obtenu des grâces alors que j'étais au plus bas. Lorsque je commets cet acte, c'est comme une trahison. C'est vrai que je me sens mal. Mais je pense que la personne qui a le coeur en peine, c'est Dieu.
C'est vrai que Dieu nous aime avec nos défauts. Effectivement, Jésus est venu pour guérir les malades. Mais je refuse de me conforter dans cette situation. Je recherche une vraie repentance mais l'homme n'est pas parfait. C'est difficile.
Hier, j'ai décidé de ne plus me laisser berner par les mauvaises pensées. Je me suis affairée. Je n'y ai pas pensé. Mais je n'ai pas réussi à prier. J'ai préféré donner de mon temps pour rendre service.
Il y a beaucoup de personnes qui ne se confessent pas avant de communier. Personne ne le sait. La communion c'est une relation entre Dieu et nous.
J'ai un long chemin à faire. Un prêtre avait dit que la vie chrétienne est parsemée d'embûches une fois baptisé. En acceptant l'amour de Dieu, je pense avoir la victoire.
Je suis dans cette phase durant laquelle je me sens forte mais pour combien de temps?

Portrait de Cat-modératrice

Vous ne parlez pas de Dieu comme si c'était votre père qui vous aime et qui veut vous aider à grandir.
Si Dieu veut que nous évitions la masturbation, c'est pour notre bien, comme un père qui éduque ses enfants.
Vous dites que lorsque vous vous masturbez, c'est Dieu qui a le cœur en peine. En réalité, il est beaucoup plus en peine de vous voir désespérée.

Dans la vie spirituelle, la confiance en Dieu doit venir en premier, et la pureté est un chemin qui en est la conséquence.
Nous sommes des êtres faibles. Un enfant de 3 ans qui fait une bêtise, son père n'a pas le cœur en peine, il le reprend pour l'aider à grandir. Par contre, si cet enfant de 3 ans s'enfuie ou se donne la mort parce qu'il n'arrive pas à arrêter les bêtises, c'est là que le père aura vraiment mal... Devant Dieu nous sommes faibles et ignorants comme des enfants de 3 ans.

Si nous nous rapprochons de Dieu et de son amour dans la confiance, à travers la prière, la messe et la confession, ensuite nous ne pourrons pas nous résigner à pécher, car notre amour pour lui sera de plus en plus grand.

Bonjour,

je ne sais pas si la pornographie est un élément qui entre dans vos difficultés, en particulier via internet.

Il existe plusieurs pistes pour se battre.

- Internet:
http://www.covenanteyes.com
pour ne plus surfer seul, même quand on est seul chez soi

- Livre:
"Parcours libre pour aimer : Sortir de la pornographie"
de Eric Jacquinet

Et puis l'adoration quotidienne, la messe, etc.
Et éventuellement un accompagnement psychologique pendant un moment, en fonction des difficultés rencontrées.

Si besoin d'autres références… me demander ;)

Bon courage à tous.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting