Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

L'Église catholique condamne-t-elle la masturbation et pourquoi ?

Domaine:
Question développée: 

 

 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Je me permets de remarquer que ce qu'a fait ermort n'est pas une analogie. Il n'a pas dit que se masturber ressemble à étrangler ou violer.
Il a volontairement exagéré un propos, mené une logique jusqu'à son terme insensé, procédé courant dans une argumentation.

Madame Poilàgratter
S'il vous plaît, usez d'un peu de bienveillance. Et évitez les mélanges et autres procès d'intention.
Si vous pensez avoir compris quelque chose, pourquoi ne pas poser une question pour vous assurer que vous avez bien perçu, ou pas? Au lieu d'affirmer, sans savoir.

Je souhaite simplement exprimer que la personne ne se réduit pas à son corps ni à des envies de plaisirs.
Tous les plaisirs ne sont pas bons, et ne construisent pas. J'en ai donné quelques exemples.
Maintenant, si vous voulez tout mélanger… libre à vous. Mais ne prétendez pas comprendre ni même entrer dans une discussion.
D'ailleurs, pourquoi être venue commenter ici, si c'est simplement pour déverser votre haine de points de vue qui ne sont pas les vôtres?
Pouvez-vous comprendre qu'il y a des personnes qui n'ont pas la même perception que la vôtre, et qui trouvent leur bonheur dans des comportements invitant à se respecter soi et à respecter autrui?
Pouvez-vous comprendre que votre discours peut nous sembler pervers, destructeur, avilissant, matérialiste, etc.?
Ce n'est pas pour cela que je vais vous insulter, ni vous condamner. Une chose est ce que vous pensez, pratiquez, déclamez, une autre est ce que vous êtes en tant que personne.

Je viens de lire les échanges "musclés","tendus" et peu profitables de "poilàgratter" et "emor".
Je suis catho pratiquant et je me masturbe fréquemment.
C'est dommage que vous ne soyez pas parvenu à un échange plus apaisé.
Les pulsions ne sont pas toujours seulement sexuelles.
Chaque être est unique. Chaque être est magnifique.
Je n'ai pas de culture comme certains. J'aime Dieu, je L'adore et Il me le rend bien. Se masturber n'est pas le top pour bien s'épanouir. Et trop de frustration n'est pas envisageable. Je pense que chaque personne trouvera, avec les années, un équilibre particulier. Nous ne sommes pas parfaits. Trop de plaisir solitaire isole. Pas de plaisir du tout concerne une minorité. Je ne suis donc pas sûr qu'il fasse en faire une référence. Tomber, nous tombons tous. Nous n'avons pas forcement besoin d'être montré du doigt lorsque cela arrive. La vie est belle... et nous galérons ici-bas... Soyez bénis, tous autant que vous êtes, avec vos idées bien arrêtées. Cependant, ne pensez pas détenir la Sagesse, la Vérité, les Réponses. Dieu Est.
Claude (58 ans)

Portrait de Cat-modératrice

Merci Claude pour votre commentaire.

Oui, nous tombons tous, et il y a des péchés bien plus destructeurs de l'âme que la masturbation.

Non, personne n'est assez pur pour se permettre de montrer du doigt ceux qui tombent, et d'ailleurs une personne pure n'aurait pas envie de montrer du doigt son prochain qui tombe, mais plutôt de l'aider à comprendre la miséricorde de Dieu.

Il ne me semble pas avoir lu dans cette discussion des commentaires où les personnes qui se masturbent soit montrées du doigt. D'après ce que je comprends, quand Ermort dit à Poilàgratter : « Pouvez-vous comprendre que votre discours peut nous sembler pervers, destructeur, avilissant, matérialiste, etc.? », il ne traite pas les personnes qui se masturbent de perverses, matérialistes, viles, etc., mais c'est le fait d'inciter les adolescents à céder à toutes leurs pulsions qu'il dénonce.

Vous avez raison quand vous dites que la pureté sexuelle totale, le fait de ne jamais tomber, concerne une minorité. Je ne serais pas étonnée d'apprendre qu'un grand nombre de saints canonisés aient pu eux-mêmes tombers régulièrement dans ce domaine, et s'en confesser tout aussi régulièrement.

Oui, nous galérons tous...

Mais je pense qu'il faut surtout faire attention à ne pas rabaisser nos désirs. Si nous nous disons : « De toutes façons, nous retombons sans cesse, il ne faut plus y faire attention, il faut trouver un équilibre où nous tolérons certains péché et combattons d'autres. », cela ressemble à cette tiédeur condamnée par Jésus.

Je ne dis pas que telle est votre attitude, ce sont juste les réflexions que m'inspirent les mots que vous avez employés.

Désirons ressembler à Jésus dans tous les domaines, demandons-lui la grâce, confessons-nous... mais ne nous inquiétons pas lorsque nous tombons. Si nous sommes surpris de tomber, c'est que nous pensions être des anges... Si nous sommes inquiets de tomber, c'est que nous ne croyons pas que l'amour de Dieu nous prend entièrement, qu'il peut nous relever quand il veut, et qu'il peut nous unir à lui sans attendre de nous relever.

Pourriez-vous me citer, les uns et les autres, un texte de référence, tiré de l'Ancien Testament ou du Nouveau Testament, qui condamne explicitement la masturbation, s'il vous plait ?
Merci d'avance pour vos lumières.

Portrait de Cat-modératrice

La Bible ne parle pas de la masturbation.

Contrairement aux églises protestantes, l'Église catholique reçoit la Révélation à la fois de la Parole de Dieu dans la Bible, et de la Tradition, c'est-à-dire le magistère, c'est-à-dire l'enseignement officiel de l'Église catholique, qui interprète le sens de la Bible.

C'est pour cela que, même si la Bible ne parle pas directement de la masturbation, l'Église catholique a toujours enseigné qu'un acte sexuel ne doit jamais être déconnecté de sa double finalité, que la Bible nous enseigne.

La Bible est une source pour les chrétiens. Cependant, il y a aussi la Tradition, le Magistère, etc.

Si l'on se réfère à l'enseignement de l'Eglise sur la sexualité, qui dit que l'union conjugale concourt et à l'union des époux, et à l'ouverture à la vie, il est manifeste que la masturbation contrevient à cela.
Le CEC 2352 est clair sur cela. "Quel qu’en soit le motif, l’usage délibéré de la faculté sexuelle en dehors des rapports conjugaux normaux en contredit la finalité "

Cat
Merci pour ce doux commentaire.
Je ne fais pas l'éloge de la masturbation, ni du vol, ni du meurtre, ni du mensonge, surtout pas du mensonge.
Je ne fais pas non plus l'éloge de la faiblesse, de la lassitude, de la lâcheté.
Notre saint ami Pierre a questionné Jésus et a obtenu cette simple et jolie réponse :
Matthieu 19
…25Les disciples, ayant entendu cela, furent très étonnés, et dirent: Qui peut donc être sauvé? 26Jésus les regarda, et leur dit: Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. 27Pierre, prenant alors la parole, lui dit: Voici, nous avons tout quitté, et nous t'avons suivi; qu'en sera-t-il pour nous?…

Ne nous querellons pas pour des questions qui après tout touchent à l'intime de chacun. Soyons un. Aucun de nous ne sera sauvé grâce à sa merveilleuse conduite. Par contre, un grand nombre entrera victorieux dans les Cieux... parce qu'il aura aimé; parce que Dieu en chaque homme aura aimé, et ce malgré les tares et les défauts.
Le Père n'a-t-Il pas envoyé ses serviteurs par les routes et les chemins pour rassembler des pauvres et des estropiés, pour ce repas de noces... Et je suis invité. Et je m'y rendrai. Et je sais qu'en chemin, le Père sautera dans mes bras, le Cœur rempli de joie. Et ce sera la fête.
Qu'est-ce que la perfection? De quoi parle Paul, l'homme à l'écharde qui dit que ce n'est pas lui mais le péché en lui qui pèche; de quoi parle-t-il lorsqu'il dit : "Nous, les parfaits..."?
Sans la charité, tout n'est que poussière. En la Charité, aucune Puissance... rien ne pourra faire obstacle à l'union.
Soyons humbles face aux Écritures. Et n'oubliez pas que la Loi fait pécher et que la foi justifie. Que celui qui n'a jamais péché...
Soyons remplis d'humilité. Acceptons le pardon. Avançons, tels que nous sommes; soyons vrais, soyons, tout simplement.
Lorsque Jésus s'adresse à moi, il ne me parle pas de mes défauts. Il connaît mon cœur. Parfois, Il me demande :"M'aimes-tu ?". Et à cette question simple, je ne peux pas répondre sans m'appuyer sur Lui, Lui, le Garant de cet amour que je Lui porte.
Et tandis que je ne sais rien, voici qu'Il me dit : "Tu sais, tu aimes, donc, tu es!". Jésus est si simple en l'amour.
Connaissez-vous mon Roi?
Je vous bénis mes frères. Soyez cléments, aimants et pacifiques, et vous serez heureux.
Claude

Je souhaitais partager mon histoire. Je lutte contre moi-même depuis des années pour ne plus commettre cet acte. J'avais réussi durant plusieurs années à ne pas le faire. J'étais contente car il s'agissait d'une victoire sur ce mal. Cela correspondait à une période durant laquelle je fréquentais une personne. Nous partagions ce moment. Je ne ressentais plus l'envie de le faire. Mais, j'étais frustrée de ne pas être mariée. A chaque fois que j'avais des relations avec cette personne, je me sentais mal et je ressentais un sentiment de culpabilité. Je pleurais de honte à chaque fois.
Depuis, les circonstances de la vie nous ont éloignés. Nous ne nous voyons plus vraiment. Je suis soulagée de ne plus avoir de relations sexuelles avec cette personne. Mais je dois lutter de nouveau contre la masturbation. Depuis quelques mois, j'ai rechuté. J'ai honte. Cela commence par des pensées puis je passe à l'acte. Je vais à la messe pour me purifier. Mais à quoi cela sert-il si je rechute encore?
Une fois l'acte commis, je me sens terriblement mal. J'ai ce sentiment d'avoir pris quelque chose qui ne m'appartenais pas. Ce plaisir je voudrais le partager avec mon futur mari (que j'attends). J'ai toujours eu l'impression que cette partie de mon corps ne m'appartenais pas. J'ai aussi des idées suicidaires. J'ai tellement honte à tel point que j'ai envie de me supprimer. Je me sens pas digne aux yeux de Dieu.
Je voulais en parler car il y a des jours comme celui-ci où je ne suis pas maître de mon corps et que mes pulsions sont incontrôlables.
En parler fait du bien.

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour MKS,

La chose la plus importante à dire en réponse à votre commentaire, c’est que Dieu vous aime d’un amour immense, et qu’il tient bien plus à votre vie qu’à votre pureté sexuelle.

Dieu est heureux que nous souhaitions être purs pour lui plaire. Mais si Dieu nous demande d’être purs, c’est pour notre bonheur, pour notre bien, par pour nous détruire si nous n’y arrivons pas.

Jésus préfèrerais que vous ayez confiance en son amour pour vous, plutôt que vous réussissiez à vous maîtriser en croyant qu’il vous aime pour cette raison. Jésus a dit qu’il est venu pour les malades et non pour les bien-portants, qu’il est venu pour nous sauver et non pour nous juger.

Vous avez le désir d’être pur, ce désir est l’essentiel. Confessez-vous régulièrement, Dieu vous pardonnera aussi souvent que nécessaire.

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting