Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Est-ce que j'ai commis un péché mortel ?

Question développée: 
Bonjour et merci d'avance pour notre aide. Je vous explique ma situation: je suis sacristain et donneur de communion dans ma paroisse. Dernièrement lorsque je donnais la communion à un homme, lorsque celui-ci a prit la Sainte Hostie, une parcelle s'est détachée et est tombée par terre. A ce moment, j'allais immédiatement la ramasser mais ne sachant le pourquoi de la chose je ne l'ai pas fait. Je tiens à préciser que je suis un fervent défenseur de l'Eucharistie et m'horrifie des outrages fais à l'Eucharistie. Cependant, devant la foule de personnes qui attendait pour communier, et victime de la fatigue j'ai malheureusement laissé cette parcelle du Saint-Sacrement par terre. Ainsi, je voudrais savoir si cela est considérée comme un péché mortel sachant dés ce moment j'ai ressenti un "martyr" spirituel. 
Merci pour vos éclaircissements.

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Monsieur,

Le péché mortel consiste à se révolter volontairement contre Dieu, à le rejeter en connaissance de cause.

La doctrine de l'Église catholique nous enseigne qu'il y a trois conditions pour qu'un péché soit mortel : qu'il s'agisse de quelque chose de grave (manquer de respect envers l'Eucharistie fait partie des péchés graves), que la personne ait conscience qu'il s'agit d'un péché grave, et qu'elle ait commis ce péché en toute liberté.

Visiblement vous savez qu'il est grave de manquer de respect envers l'Eucharistie. Les deux premières conditions sont présentes, mais en vous lisant je pense que vous n'avez pas agi en toute liberté. Vous étiez fatigué, et malgré la souffrance spirituelle que cela vous procurait, vous n'avez pas eu la force d'arrêter la distribution de la communion pour prendre soin de ce morceau d'hostie. Votre volonté n'était pas d'offenser Dieu.

Je pense donc que vous n'avez pas commis de péché mortel, mais ce n'est pas le plus important de savoir cela.

Le plus important, c'est de savoir si vous avez confiance en l'amour de Dieu pour vous. Que vous ayez ou nous commis un péché mortel, votre regret d'avoi offensé Jésus vous permet d'obtenir son pardon dans la confession. Le plus important est de croire en ce pardon, Jésus serait bien plus offensé de voir qu'à cause de votre manque de confiance vous n'arriviez pas à vous remettre d'avoir commis ce péché, quand bien même il serait mortel.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting