Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Des incitations sexuelles dans la Bible ?

Domaine:
Question développée: 

Fille de prince, que tes pieds sont beaux dans ta chaussure! Le contour de tes hanches est comme un collier travaillé de la main d'un excellent ouvrier.
Ton sein est une coupe arrondie, pleine d'un vin aromatisé; ton ventre est un tas de blé entouré de lis.
Tes deux mamelles sont comme deux faons jumeaux d'une gazelle.
Ton cou est comme une tour d'ivoire (...) 

Ta tête est élevée comme le Carmel, et les cheveux de ta tête sont comme de l'écarlate. Un roi serait enchaîné par tes boucles.
Que tu es belle, et que tu es agréable, mon amour et mes délices!
Ta taille est semblable à un palmier, et tes mamelles à des grappes de raisins.
J'ai dit: Je monterai sur le palmier, et je saisirai ses branches; que les mamelles soient pour moi comme des grappes de vigne, et le parfum de ton souffle comme l'odeur des pommes (...)

Je suis à mon bien-aimé, et son désir tend vers moi.
Viens, mon bien-aimé, sortons aux champs, passons la nuit aux villages...

J'aimerais comprendre ce que font dans un livre saint censé contenir la parole de Dieu ces poèmes érotiques provoquant l'excitation sexuelle ?

 
 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Votre question est très intéressante, elle est même cruciale !

Les passages que vous citez appartiennent au Cantique des Cantiques, poème d'amour attribué au roi Salomon.

Pendant longtemps, les théologiens ont plutôt interprété ces lignes au sens spirituel  : cet amour fougueux aurait symbolisé l'amour de l'âme séduite par son Dieu.

Au cours de ses catéchèses sur la Théologie du corps, Jean-Paul II a abordé cette question en affirmant fermement que le Cantique des Cantiques est en premier lieu un éloge de l'union conjugale physique humaine, matérielle et concrète. Il n'est pas interdit de comparer l'amour entre l'âme et Dieu à ces élans, mais le sens premier de ce texte concerne l'amour physique, le désir naturel d'un homme pour une femme et d'une femme pour un homme.

Pourquoi y voir une contradiction avec la Parole de Dieu ? N'est-ce pas Dieu qui nous a créés homme et femme, et qui nous a dit « soyez féconds, (…) croissez et multipliez », en sachant très bien que pour cela nous aurions besoin de la sexualité créée par Lui ? N’est-ce pas Lui qui a créé le désir sexuel ainsi que le plaisir lié à l’union entre un homme et une femme ?

Dieu a créé l’homme et la femme à Son image et ressemblance. La création de l’homme et de la femme, la blessure de leur relation à la suite du péché originel, est le drame d’ouverture de l’aventure humaine. L’homme et la femme, créés l’un pour l’autre, sont à l’image de Dieu quand ils s’unissent l’un à l’autre. La sexualité a été créée comme quelque chose de sublime, prévue pour être le lieu d’un amour infini. En s’éloignant de Dieu, l’homme a aussi déconnecté la sexualité de Lui. Mais la sexualité reste le lieu sublime d’un combat spirituel qui peut conduire les époux à un amour de très haute qualité.

La convoitise est destructrice, mais le désir n’a rien de mauvais. Dieu Lui-même est désir. Une sexualité où la tendresse remplace toute convoitise est le lieu d’un amour où toutes les dimensions de l’être humain sont réunies.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting