Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Connaissez-vous des saints auxquels s'identifier ?

Portrait de Filippo-modérateur
Question développée: 

Je connais un livre qui s'appelle "Dix mille saints". Je constate que l'immense majorité de ceux-ci rentrent dans des catégories auxquelles nous simples laïcs ne pouvons pas nous identifier facilement. C'est pourquoi je voudrais savoir si vous connaissez des saints laïcs (et qui le sont restés toute leur vie), non martyrs, n'appartenant pas à des familles royales ou princières, qui n'ont pas eu d'apparitions, ne sont pas morts d'une manière ou d'une autre en liaison avec leur foi (type Thomas More ou Maria Gorreti), et qui ne sont pas de la famille d'un ou d'une autre saint.

Spontanément, il me vient les noms de Pier Giorgio Frassati et du couple Quattrocchi. J'aimerais beaucoup que vous veniez enrichir cette liste, en décrivant un peu la vie de ces saints ou bienheureux.

 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Est-ce que Louis et Zélie Martin sont acceptables pour ta liste ? Ils sont de la famille d'une sainte religieuse, mais ils sont devenus saints avant que leur fille devienne religieuse, en tous cas Zélie qui est morte quand Thérèse était toute petite.

Portrait de Filippo-modérateur

Oui bien sûr !!!

En fait, je pensais surtout aux familles où il y a eu des canonisations "en grand nombre", mais il s'agit surtout de religieux et de rois et princes. Donc j'élargis volontiers ma liste aux personnes apparentées à des saints plus connus.

Pour le plaisir, voici deux cas étonnants de familles où la sainteté semble la norme. Puisse le Seigneur nous accorder de telles familles de nos jours !

  • Saint Grégoire de Nysse, sa grand-mère Sainte Macrine l'Ancienne et deux de ses frères, Saint Basile de Césarée et Saint Pierre de Sébaste
  • Saint Ethelbert, roi du Kent (mort en 616). Ses trois filles sont toutes des saintes : sainte Sédride, moniale à l’abbaye de Faremoutiers ; sainte Aubierge, moniale à l’abbaye de Faremoutiers ; sainte Etheldrède ou Audrey, fondatrice du monastère d'Ely
Portrait de Cat-modératrice

Si les parents de saints connus sont acceptés, il y a aussi Sainte Monique, la maman de saint Augustin.

Bienheureuse CHiara Lucce

Portrait de Filippo-modérateur

Alors dans l'idée de pouvoir s'identifier, je propose de resserrer un peu le propos. Certes, sainte Monique est laïque, mais elle est tellement loin de nous dans le passé que je souhaite plutôt connaître des saints qui ont vécu pendant l'époque moderne, c'est-à-dire après 1850.

Merci pour Louis et Zélie Martin, ainsi que pour Chiara Badano. Ce sont effectivement des saints qui peuvent inspirer respectivement les gens mariés et les jeunes.

Avez-vous aussi des exemples de saints restés célibataires ? Qu'ils le soient restés jusqu'à la fin de leurs jours ou bien qu'ils soient rentrés dans les ordres dans les derniers temps de leur vie ?

Portrait de Cat-modératrice

Est-ce qu'ils doivent avoir été canonisés ou béatifiés ? Si non, il y a Faustino Perez, dont je connais le père spirituel. Il est mort très jeune, de maladie. Il avait une vie spirituelle très profonde. Son père spirituel pense qu'il était vraiment saint.

Portrait de Filippo-modérateur

Bien sûr ! Pourquoi ne pas citer ceux dont le procès de béatification a été ouvert (appelés Serviteur de Dieu) ?

Ainsi on peut citer Pierre Goursat, fondateur de la Communauté de l'Emmanuel. Objection possible : c'est un fondateur, donc quelqu'un d'exceptionnel. Réponse : il est resté laïc engagé dans le monde pendant très longtemps et n'a fondé l'Emmanuel que vers 60 ans.

En fouillant un peu, j'ai trouvé Frédéric Ozanam, homme marié fondateur des Conférences de Saint Vincent de Paul, et Gianna Beretta Molla, la mère de famille qui a préféré mourir plutôt que de survivre en sacrifiant son enfant à naître.

D'autres idées ?

Portrait de Cat-modératrice

Sur Facebook, quelqu'un propose Jacques Fesch (http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Fesch).

Un nom à rajouter à la liste des saints ? le votre ! le mien, celui de chacun des chrétiens. Du moins, s'il s'agit de s'identifier.
Les saint sont dans l'Unité de Dieu, ils ne sont pas des héros, simplement des serviteurs, accueillis dans la pleine Grace de Dieu. Ils ont fait, chacun, le choix de Dieu, plus ou moins tot dans leur vie. ce choix est le seul qu'ils aient fait, parfois. nettement plus rarement le choix d'imiter un autre homme... y aurait il un lien de cause à effet, quelque chose à comprendre ?
Il est certes plus facile de se donner un exemple tangible, pour se conformer à sa vie, son mode de vie, son oeuvre, son caractère... ou d'avoir à disposition un catalogue de personnes qui offrent autant d'exemples (ou de contre exemples !)
Cependant, chacun est personnellement appelé là où il est, comme il est, à avancer sur le chemin de sainteté. Les degrés de sainteté ne nous appartiennent pas, c'est pourquoi il semble préférable donc lacher les mains, oublier nos propres capacités et limites, se lancer dans ce choix de Dieu, Lui et Lui seul, en acceptant de ne pas avoir d'autre maitre que lui.
Pourrait on imaginer alors que "naturellement", les saints liés à notre vocation et charisme propres, viendront orienter notre personne. Et donc, cela se produit à l'inverse des héros que l'on veut imiter, ce sont "eux", qui viennent à nous pour nous montrer le chemin que l'on a choisi ensemble, à des moments différents de l'existence du monde.

Portrait de Filippo-modérateur

Merci pour votre contribution Mathieu. Je n'avais pas réalisé que je n'avais pas écrit que je souhaitais plutôt des saints béatifiés ou canonisés par l'Église.

Vous avez raison en mentionnant les saints qui sont dans la communion de Dieu, ce qu'on appelle la communion des saints, un dogme qui figure dans le credo. J'aime ce que vous écrivez.

Comme nous sommes, nous les chrétiens, heureux et privilégiés, nous que la Parole de Dieu appelle des saints !!! En effet, Paul écrit : "Ne savez-vous pas que les saints jugeront le monde ? Et si c'est par vous que le monde est jugé, êtes-vous indignes de rendre les moindres jugements ?" (1 Corinthiens 6, 2)

De plus, le jour de la Toussaint, nous célébrons tous les saints qui ne sont ni béatifiés, ni canonisés. Quelle joie ! Ils sont des millions ou des milliards ! Ils nous attendent ! Ils contemplent la face de Dieu !

Quant à "avoir à disposition un catalogue de personnes qui offrent autant d'exemples", c'est justement l'Église qui, dans sa sagesse, nous donne ces exemples. En effet, elle nous propose (et ne nous impose en rien) des modèles non pas pour que nous entrions dans des moules, mais pour les prier et nous aider à écouter Dieu et accomplir sa volonté. Dieu nous révèle son amour et nous demande de faire certaines choses individuellement, certainement pas comme d'autres personnes, saintes ou pas. Donc, aucune crainte à avoir : Dieu ne fait jamais de "photocopies", tous les saints sont différents, nous compris.

La béatification et la canonisation sont des "garanties". Nous sommes sûrs que ces saints-là sont auprès de Dieu, l'Église engage son infaillibilité à ce sujet. Nous pouvons donc nous inspirer d'eux en toute sécurité.

Oui, vraiment, nous sommes bienheureux, nous catholiques, d'avoir le culte des saints. Nous pouvons prier pour nos frères protestants qui n'ont malheureusement pas cette richesse à leur disposition.

Alors, d'autres idées ?

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting