Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Commettre un péché grave sans le savoir et je n'ai pas reçu l'absolution

Question développée: 

Bonjour,

Je suis une jeune femme de 30 ans. Je suis baptisée et j'ai fait ma première Communion étant enfant. J'ai grandi et j'ai été élevée en revanche dans une famille dans laquelle Dieu n'avait de place malheureusement. Aujourd'hui à 30 ans, je chemine seule vers Dieu, que je découvre avec une grande joie. Malheureusement pour moi, ma vie jusqu'ici d'adolescente et de jeune adulte n'a pas été exemplaire aux yeux de Dieu et j'ai commis des péchés graves sans bien sûr aucune intention de le faire : mes parents m'ont offert un mariage à l'église avec un homme qui m'a rendue malheureuse... Violent physiquement et verbalement, me laissant la charge du ménage pendant qu'il jouait. La catastrophe de cette union s'est terminée en séparation mais je ne me suis jamais remariée. Aujourd'hui on me dit que je suis morte spirituellement ce qui m'a atterrée... Le prêtre à qui je me suis confessée ne m'a pas donné l'absolution. Je suis désespérée parce que Dieu est aujourd'hui tout ce que j'ai pour avancer et ne pas obtenir son pardon pour mes fautes est un supplice. Ces péchés ont été commis sans intention. Depuis cette confession je sens une distance entre Dieu et moi, je ne me sens plus digne de Lui parler, de Le prier. Je parviens à peine à entrer dans une église pour prier. Aidez-moi. Merci

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour Kyris,

Je ne comprends pas, il n'y a aucun péché dans ce dont vous nous avez parlé !

Quel est le péché que vous reproche ce confesseur ?

Pour qu'un confesseur puisse refuser l'absolution, il faut que la personne qui a péché ne regrette pas du tout son péché, ou bien qu'elle ne veuille pas essayer d'arrêter, ou bien qu'elle refuse de réparer alors qu'elle le pourrait.

Or vous dites que si vous avez péché, c'était sans le savoir et sans mauvaise intention.

Est-ce que ce confesseur vous reproche de vous être séparé de votre mari ? Mais l'Église n'interdit pas de se séparer quand cela est nécessaire, surtout s'il y a violence ! Je ne vois pas quel est votre péché là-dedans.

Kyris, rien ne peut empêcher Dieu de vous aimer, même si vous n'avez pas reçu l'absolution. N'attendez pas de recevoir l'absolution pour le prier. Jésus ne rejette jamais celui qui se tourne vers lui, quel que soit son péché.

Je vous conseille de vous confesser à un autre prêtre. Ce prêtre n'avait pas le droit de vous refuser l'absolution, à moins qu'il y ait autre chose que vous ne nous avez pas dit.

Notre péché n'empêche jamais Dieu de nous aimer, c'est nous mêmes qui sommes empêchés d'aimer Dieu par notre péché. Donc quand nous avons le désir de nous tourner vers lui, il ne faut JAMAIS nous retenir. Il n'attend que cela ! Relisez la parabole de fils prodigue.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting