Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Comment résister à la tentation de la chair ?

Domaine:
Question développée: 

De famille catholique pratiquante, j'ai toujours été éduquée dans l'idée de trouver un jour un mari, de fonder un foyer, une famille, et de cheminer ensemble vers le Ciel, et on ne m'a rien imposé, c'est ce dont je crois.


J'ai 27 ans, je suis sage et sérieuse, les gens me trouvent belle, gracieuse, gentille, agréable, bref, j'ai selon eux absolument tout pour être une bonne épouse. Pourtant, j'ai beau prier, réciter des neuvaines, me confier à Dieu, à la Ste Vierge, fréquenter du monde (soirées, diners, mais aussi veillées de prières, camps cathos, JMJ, etc), je n'ai toujours pas rencontré l'homme de ma vie. Personne. Je dois être sortie en tête à tête avec un garçon qu'une seule fois dans toute mon existence, et ça n'a abouti à rien. Et il est aussi très rare que je tombe sous le charme de quelqu'un.


Pourtant, depuis quatre ans déjà, je vois de temps en temps, dans ces événements, un homme qui m'a toujours attiré, mais que je fuis raisonnablement car il est libertin. Je crois qu'il ne peut se passer quelque chose de sérieux entre lui et moi, alors je préfère le fuir, malgré l'attirance que j'ai pour lui, la seule fois dans ma vie que j'éprouve cela pour quelqu'un. Mais voilà, on ne fait pas exprès de se revoir dans ces événements, nous avons le même cercle d'amis. Et on ne peut s'empêcher de se parler dans ces événements, alors on apprend à se connaître, et le courant passe malgré la distance que je mets entre lui et moi. Et lui respecte mon choix. Mais cette année, il m'a avoué avoir des sentiments pour moi et qu'il ne pouvait plus tenir. Et moi je reconnais être attirée par lui. Et tout ce que j'ai cru construire sur ma Foi est prête à vaciller car j'hésite à me laisser aller, au risque de tout perdre.

Mais si c'est le seul homme qui m'a jamais attiré ainsi, est-ce que vous croyez que c'est la mission que j'ai, d'arriver à le convertir ? A lui faire comprendre quelle est ma vie, quelles sont mes espérances et ce qu'est la Foi ? Ou dois-je le fuir ? Si je le revois (ce que je m'applique à ne pas faire depuis 4 ans pour éviter le drame), est-ce jouer avec le feu ? Plus je le vois et plus il m'est difficile de ne pas céder à ses avances... Et d'un autre côté, je me dis aussi que peut être, je resterai seule toute ma vie, et alors le fait de m'être laissé aller une fois avec le seul homme que je n'ai jamais aimé, ce n'est pas tant pécher que ça.... C'est de plus en plus dur de le fuir et j'aimerais beaucoup avoir vos impressions et conseils. Merci beaucoup

 
 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 

Réseaux sociaux: 

Commentaires

Le meilleur père spi que nous ayons est l'Esprit Saint. C'est Lui le guide...

Portrait de Cat-modératrice

Jésus a fondé l'Église pour que l'Esprit Saint puisse exercer son action par la médiation des hommes.

Pour nous parler, l'Esprit Saint utilise des guides humains, et Il utilise notre raison.

Portrait de Evangéline

Fleur, moi, j'ai besoin d'un père spir., car bien sûr, l'Esprit-Saint sait mieux que quinconque ce qui est bon pour nous. Mais, avec notre raisonnement, nous pouvons être à côté. Le discernement avec un père spir. est important et comme l'écris Catherine, l'E.S. nous a donné des personnes pour nous aider à discerner nos choix de vie.

 

Pages

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting