Aller directement à la navigation

Vous pouvez aussi nous contacter en privé, si votre question est confidentielle.
QUESTIONSDieu | L’Église Catholique | La prière et la vie spirituelle | La Bible | L’amour | Morale et éthique | Autre ———— POSTER UNE QUESTION

Église catholique et FIV

Question développée: 

Bonjour,

J'ai récemment eu une discussion avec des amis qui, après un long cheminement, ont eu recours à une FIV pour avoir leur fille.

Ces derniers me disaient que les valeurs chrétiennes étaient très importantes pour eux et qu'ils auraient aimé les transmettre à leur fille par le baptême et le catéchisme mais qu'ils étaient mal à l'aise...

En effet, ils savent que l'église n'approuve pas la FIV. Or pour eux, c'est un choix qu'ils ne remettront jamais en cause, ils sont très heureux d'avoir cette petite fille et me disent : "Si nous avions écouté l'Eglise, notre fille ne serait pas la, du coup, on est très mal à l'aise vis-à-vis du baptême et incohérents si nous la faisons baptiser..."

Pourriez-vous SVP me rappeler les raisons pour lesquelles l'Eglise catholique condamne la FIV ? Que puis-je répondre à mes amis ?

Merci pour votre aide

 

Les réponses sont dans les commentaires

Retour à la rubrique Questions

Publier une question

 
Réseaux sociaux: 

Commentaires

Portrait de Cat-modératrice

Bonjour, et merci pour votre question si importante. L'Église est opposé à la FIV pour une raison principales, et plusieurs autres raisons liées aux conditions nécessaires pour faire une FIV. 

Raison fondamentale :

- La raison pour laquelle l'Église catholique rejette la fécondation in vitro en elle-même est qu'elle considère qu'il est fondamental dans le plan de Dieu de ne pas dissocier union conjugale et procréation. C'est pour le bien de l'enfant qu'il doit être conçu à travers un acte d'amour conjugal.

Raisons conjoncturelles :

- La raison la plus grave, encore plus grave même que la raison fondamentale, est celle du sort des embryons fabriqués in vitro. Beaucoup d'entre eux seront congelés et parmi eux beaucoup mourront. Selon le choix des parents, les embryons "surnuméraires" seront détruits dans des laboratoires de recherche, seront donnés à "l'adoptions" et donc portés par une femme qui n'est pas leur mère, ou seront tout simplement détruits sans autre utilisation.

- Une raison beaucoup, beaucoup moins grave est que l'homme doit se masturber pour donner son sperme en vue de la FIV.

- Enfin, il y a le cas des FIV "hétérologues" où l'on fait appel à un donneur de sperme ou une donneuse d'ovocites. Ce qui pose encore d'énormes problèmes, et il y a de nombreux témoignages sur les difficultés psychiques éprouvées par les enfants conçus ainsi, une fois adultes.

 

Cependant, si l'Église considère que la FIV est une mauvaise chose, elle considère aussi que les enfants nés de FIV sont des enfants de Dieu, des merveilles qui ont autant de dignité et de raison de vivre que les autres !

Vous pouvez dire à vos amis que l'Église n'exige pas, pour le baptême, que les parents soient d'accord en tout point avec la doctrine de l'Église catholique. L'engagement demandé est d'élever les enfants dans la foi. C'est la seule condition, et les personnes qui baptisent leur enfant en adhérant à tous les points de l'enseignement de l'Église catholique sont vraiment minoritaires en France.

Portrait de giby

On ajoute sur le point de vu doctrinal qu'il s'agis d'un refus de la souveraineté de Dieu sur la vie.
Autre point pratique, pour chaque enfant née d'une FIV, 30 meurent dans le procédé…

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting