Aller directement à la navigation

Un vétéran de la révolution vietnamienne annonce sa conversion au christianisme

Portrait de Cat-modératrice
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du site Églises d'Asie :

Tô Hai, compositeur célèbre, militant révolutionnaire de la première heure, avait fait connaître son retrait du Parti communiste vietnamien, dans un livre resté célèbre : Journal d’un lâche. Depuis lors, un blog portant son nom fait régulièrement connaître au public son jugement sur les événements importants et la situation générale de son pays.

À la date du 28 mai 2014, on peut lire, sur son blog, l’unique phrase suivante : « Un immense bonheur à la fin de ma vie… ». La veille, le 27 mai, après un certain nombre de considérations inspirées par la situation tragique vécue par le Vietnam aujourd’hui, il avait écrit dans ce même journal : « Après de nombreuses nuits sans sommeil, j’ai enfin trouvé le chemin vers une raison de vivre, une voie que j’ai repoussée depuis mon enfance : Je me suis tourné vers Dieu ! Mon cœur sera désormais en paix avec ma foi en Dieu : Le mal a été chassé, je vivrai libre d’angoisse jusqu’au jour où je fermerai les yeux dans cette vie. »

Il fait suivre ces réflexions du texte de l’annonce de son baptême par l’agence de presse des rédemptoristes vietnamiens, VRNs, et de sa plus récente composition musicale, intitulée : « Dieu vient au secours des égarés ! »

Ce sont les lignes suivantes qui informent de son adhésion à la foi chrétienne : « Le musicien Tô Hai vient de recevoir le sacrement de la foi chrétienne dans l’église des rédemptoristes du 36 de la rue Ky Dông à Saigon. Depuis le 25 mai, à 22 heures, il porte le nom de François Tô Hai. »

[...] Dans son livre, Tô Hai explique qu’après avoir suivi pendant une longue période le Parti communiste vietnamien, il s’est aperçu de son erreur et a voulu s’en échapper. Il explique longuement que sa rupture a été totale lorsqu’avec beaucoup d’efforts, il a chassé de lui la peur et la crainte de représailles contre lui ou sa famille. Il a résolu de cesser d’être « un lâche ».

Pour résumer l’itinéraire du compositeur, son guide spirituel, le P. Mathêu Vu Khoi Phung a rappelé le texte du P. Chân Tin : « En ce monde, toutes les révolutions commencent par la libération de l’homme et s’achèvent par son esclavage. En fin de compte, seul le Seigneur accomplit une œuvre permanente lorsqu’il nous libère » 

Retour aux bonnes nouvelles Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)
 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting