Aller directement à la navigation

Nord de l'Irak : première messe à Qaraqosh, après 27 mois d'occupation

Portrait de Filippo-modérateur
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du site Arte.tv :

L'évêque syriaque catholique de Mossoul de retour à QaraqoshIls ne sont que quelques dizaines dans la cathédrale aux colonnes encore noires de suie, mais pour la première fois après deux ans d'occupation jihadiste, ils ont célébré la messe à Qaraqosh, qui fut la plus grande ville chrétienne d'Irak. "Après deux ans et trois mois d'exil, je reviens enfin célébrer l'Eucharistie dans la cathédrale de l'Immaculée Conception que l'Etat islamique a voulu détruire. Mais dans mon cœur, elle a toujours été là", assure avec calme Monseigneur Petros Mouché, archevêque syriaque catholique de Mossoul et de Qaraqosh, entouré de quatre prêtres.

La cité aux "dix églises", située dans le nord de l'Irak, vient tout juste d'être libérée du groupe Etat islamique (EI) qui s'en était emparée en août 2014 forçant des dizaines de milliers d'habitants chrétiens à fuir.

Devant un autel improvisé, face à une assistance principalement constituée de miliciens chrétiens de la Force de la plaine de Ninive (NPF), l'archevêque, vêtu d'une chasuble et une étole étincelantes, célèbre la messe en arabe et en araméen, la langue utilisée au quotidien par les chrétiens de la région.

« Je ne peux pas vous décrire ce que je ressens. Ici, c'est ma terre, mon église », proclame Samer Kham Shabaoun, un milicien chrétien qui a combattu à Qaraqosh.

 

Retour aux bonnes nouvelles 

Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)

 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting