Aller directement à la navigation

Le Vatican avance à grands pas sur la transparence financière

Portrait de Cat-modératrice
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du site News.va :

Le Vatican a fait des pas importants en matière de transparence financière. L’agence de notation indépendante Standard Ethics a élevé la note de l’Etat de la Cité du Vatican. L’écart s’est réduit entre le Vatican et les demandes internationales en matière de transparence financière, en particulier en ce qui concerne la lutte contre le blanchiment, les délits financiers et le financement du terrorisme. La loi promulguée le 8 octobre dernier est considérée comme un pas significatif. Le Vatican sorti ainsi d’un groupe de pays, dont font partie à titre d’exemple le Brésil et la Pologne et entre dans le groupe dont font partie entre autres le Japon et l’Italie.

Des efforts constants et reconnus

Le Vatican augmente ainsi d’un nouveau cran la surveillance de ses opérations et services financiers, dans le cadre de sa coopération avec le comité d’experts européens Moneyval dans la lutte contre le blanchiment d’argent sale. Le Saint-Siège, qui veut figurer sur la liste des Etats irréprochables, entend se conformer aux paramètres internationaux sur la transparence, la vigilance interne et l’échange des informations avec les organismes internationaux. "Nous sommes parvenus à 90% du travail normatif sur ce terrain. Le plus gros est donc accompli" a estimé le père Federico Lombardi, porte-parole du Saint-Siège.

François avait renforcé les fonctions de l’Autorité d’information financière (AIF), instituée en 2010 par Benoît XVI, la chargeant de l’évaluation et de l’approbation de tous les services de nature financière rendus par les différentes institutions du Vatican et du Saint-Siège.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting