Aller directement à la navigation

A Lahore, des musulmans se mobilisent pour protéger des chrétiens

Portrait de Cat-modératrice
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du blog L'Espoir :

Ce  dimanche 6 octobre 2013, à Lahore, au Pakistan, une foule de musulmans a formé une grande chaîne humaine de solidarité et de protection autour de l'église Saint-Antoine, une paroisse catholique de la ville, où avait lieu la messe dominicale, qui a duré deux heures. Au milieu de la foule, sur le parvis, un mufti a récité des versets du Coran incitant au respect des autres croyances. Puis le père Nasir Gulfam, curé de la paroisse, s'est approché de lui. Tous deux se sont tenu la main, en s'intégrant à la chaîne humaine.

[...] Des musulmans qui protègent des chrétiens pendant l'exercice de leur culte : l'initiative se veut une réponse fraternelle à la sanglante attaque commise deux semaines plus tôt, le 22 septembre, à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, à la sortie l’Eglise de tous les Saints, provoquant la mort de 82 personnes et en blessant 130 dont des femmes et des enfants en grand nombre. Membres d’une faction du Mouvement des talibans pakistanais (TTP), deux kamikazes  avaient choisi leur moment : la sortie de la messe suivie par quelque 400 fidèles. Il s’agissait là de l’attaque la plus sanglante jamais menée contre la petite communauté chrétienne du Pakistan depuis la fondation du pays, en 1947.  Selon les complices de ce lâche attentat de Terreur Antichrétienne, le but de la tuerie était de riposter aux  attaques de drones menées par la CIA contre certains de leurs dirigeants.

Une initiative de solidarité  même nature avait eu eu lieu à Karachi, autour de l’église Saint-Patrick, cathédrale de l'archidiocèse catholique de Karachi au Pakistan dès le 29 septembre – une semaine après le drame. Elle avait été organisée

par une association appelée "Pakistan pour tous", un collectif de citoyens mobilisés contre la vague de violences touchant toutes les minorités du pays.
Portant des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Une seule nation, un seul sang » ou « Plusieurs religions, un seul Dieu », quelques centaines de chrétiens, de musulmans et de croyants d'autres confessions s’étaient donné la main pour former une chaîne humaine sur le parvis.

La chaîne avait pour objectif de « montrer que l'harmonie interreligieuse entre Pakistanais est possible ». Parmi les manifestants, de simples habitants, femmes et hommes, chrétiens et musulmans, mais aussi hindous et sikhs, des personnalités politiques,  des acteurs de cinéma, des membres du clergé chiite, des muftis sunnites...

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting