Aller directement à la navigation

La survie des grands prématurés s'améliore en France

Portrait de Filippo-modérateur
La bonne nouvelle: 

Une bonne nouvelle sur le site de BFMTV :

Les grands prématurés survivent en plus grand nombre. L'amélioration globale de la prise en charge ces 15 dernières années des 8.500 enfants nés chaque année entre le 5e et le 7e mois de grossesse explique ces progrès.

La plupart (80 à 85%) naissent dans maternités de type 3, autrement dit pour grossesses à haut risque, dotées de réanimation néonatale, relève Pierre-Yves Ancel, responsable de l'équipe Inserm à l'origine de l'étude, et dont les premiers résultats ont été publiés dans la revue spécialisée Jama Pediatrics.

Tout enfant né avant 37 semaines d'aménorrhée, soit au 8e mois de grossesse, est considéré comme prématuré. La grande (et la très grande) prématurité se situant schématiquement entre la 22e semaine (5 mois) et la 31e semaine (7 mois).

C'est à partir de la 25e semaine que les chercheurs constatent une amélioration significative de la survie des prématurés ces 15 dernières années, et par comparaison avec la 1ère étude Epipage.

Plus les enfants sont prématurés, plus le taux de survie diminue: la survie est de 94% chez les grands prématurés, nés entre la 27e et la 31e semaine, de 60% à 25 semaines et de moins de 1% avant 24 semaines.

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting