Aller directement à la navigation

La greffe, espoir des femmes nées sans utérus

Portrait de Cat-modératrice
La bonne nouvelle: 

Réserves : Cette nouvelle est une bonne nouvelle en soi, car elle représente un espoir immense pour les femmes nées sans utérus, ou ayant subi une ablation de l'utérus pour des raisons médicales. Cependant, l'article explique que les femmes ayant reçu un nouvel utérus vont se faire implanter des embryons conçus par fécondation in vitro. La greffe d'un utérus n'oblige en rien à avoir recours à la fécondation in vitro. Ces femmes on des ovaires fonctionnels, et plusieurs d'entre elles on déjà eu leurs règles suite à la greffe. Il y a donc des chances qu'elles puissent concevoir d'une manière naturelle. Si elles ne le peuvent pas encore, il n'y a pas de raisons que la médecine ne puisse pas encore progresser dans ce sens. La fécondation in vitro pose des problèmes bioéthiques graves, en dehors mêmes des questions liées à la foi. Les différentes objections ont été expliquées ici : « Église catholique et FIV ».

Par ailleurs, l'article lui-même soulève la question des problèmes éthiques liés à la pratique des greffes d'organes humains.

Nouvelle du site du Figaro :

L'absence d'utérus est un handicap discret mais qui peut peser lourd dans la vie d'une femme. Elles seraient des milliers en France, certaines nées sans utérus (syndrome MRKH) ou avec un utérus dysfonctionnel, d'autres ayant subi une hystérectomie lors d'un cancer. Mais les greffes expérimentales conduites ces deux dernières années en Suède ou en Turquie rendent vraisemblable la possibilité pour ces femme de porter un jour un enfant.

Le Dr Mats Brannstrom de Göteborg en Suède, l'un des pionniers en la matière, a ainsi fait savoir lundi que son équipe avait transplanté neuf jeunes femmes depuis septembre 2012. Selon le Dr Brannstrom, les patientes, âgées d'une trentaine d'années, se portent bien et certaines ont déjà eu leurs règles dans les six semaines suivant l'opération, un premier signe de bon fonctionnement de l'utérus. 

Retour aux bonnes nouvelles Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)
 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting