Aller directement à la navigation

La Cour européenne ordonne le maintien en vie de Vincent Lambert

Portrait de Cat-modératrice
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du site du Figaro :

Alors que le Conseil d'État a décidé mardi soir l'arrêt de l'alimentation de Vincent Lambert, ce jeune tétraplégique dont le sort divise la famille depuis plus d'un an, la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), quelques heures après, a suspendu cette décision en indiquant en urgence des mesures provisoires à l'État français. Autrement dit, la CEDH fait obligation au CHU de Reims où est Vincent Lambert de continuer à l'alimenter. La cour a également interdit tout transfert de ce patient. Les requérants craignaient en effet que Vincent Lambert ne soit déplacé en Belgique, où réside son épouse depuis peu, et où l'euthanasie est légale.

La CEDH avait été saisie dès lundi par les parents et deux frères et sœurs de Vincent Lambert, opposés depuis toujours à l'arrêt des soins, dans la perspective d'une décision défavorable à son maintien en vie. [...]

Mardi soir, après quatre jugements en dix-huit mois en faveur de son maintien en vie, la justice française avait validé la légalité du processus de mort entrepris par deux fois par le CHU de Reims, engendrant ainsi l'arrêt de l'alimentation du jeune handicapé.

Les 17 juges avaient ainsi suivi la position du rapporteur public Rémi Keller qui, vendredi dernier, avait préconisé l'arrêt des soins de Vincent Lambert. Le Conseil d'État a jugé que, sans capacité de communication, avec un état de conscience dégradé et aucun espoir d'amélioration, le maintien de l'alimentation et de l'hydratation du jeune homme avait «pour seul effet de le maintenir artificiellement en vie», ce qui, pour lui, constitue une «obstination déraisonnable», contraire à la loi. [...]

 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting