Aller directement à la navigation

Déclaration du pape François concernant la place des femmes dans l'Église

Portrait de Cat-modératrice
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du Figaro :

« On ne peut pas prendre une décision dans l'Église sans entendre les femmes »

« [Concernant le diaconat des femmes] Ce qui est certain c'est que des femmes aidaient l'évêque dans sa mission aux premiers temps de l'Église. Elles l'aidaient pour le baptême des femmes qui se faisait par immersion, pour les onctions avant et après le baptême, et puis, cela fait rire aujourd'hui, elles vérifiaient le fait que des femmes qui venaient se plaindre d'être battues par leurs maris, l'avaient effectivement été, en contrôlant leur corps ! À des religieuses qui m'ont demandé si on pouvait réétudier cela aujourd'hui j'ai donc répondu que l'on pouvait le faire à travers une commission. Mais voilà comment la presse l'a traduit le lendemain : « l'Église ouvre les portes aux diaconesses ».

« Je me suis alors un peu fâché contre les médias car ce n'est pas dire la vérité aux gens ! Je suis donc en train de constituer la liste des personnes qui composera cette commission. Beaucoup d'études ont déjà été menées à ce sujet, il ne sera donc pas difficile de faire la lumière sur ce thème. (…) Le travail de la femme dans l'Église est très important. Ce n'est pas tant la fonction de la femme qui est importante dans l'Église que la pensée de la femme. La femme pense autrement que l'homme et on ne peut prendre une décision sans entendre les femmes comme j'en ai souvent eu l'expérience à Buenos Aires où je demandais l'avis des femmes qui était toujours très fécond. Ce n'est donc pas la fonction qui compte mais le mode de penser, de voir les choses, des femmes. L'Église, enfin, est une femme. Ce n'est pas une femme citadelle, c'est une femme, épouse du Christ. »
 

Retour aux bonnes nouvelles 

Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)

 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting