Aller directement à la navigation

Colombie : les FARC relâchent des prisonniers sans conditions

Portrait de Filippo-modérateur
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du site du Point :

Répondant aux exigences du gouvernement, les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont livré mardi à une mission humanitaire deux militaires enlevés lors de combats et devaient remettre samedi en liberté l'officier le plus haut gradé (un général) jamais détenu en son pouvoir en un demi-siècle de conflit.

 

Le président colombien Juan Manuel Santos a vu dans cette récent épisode une preuve de « la maturité du processus de paix », afin de résoudre un conflit qui a fait 220.000 morts et 5,3 millions de déplacés, selon des chiffres officiels.

 

« Le facteur militaire a perdu du poids, non seulement parce que les principaux chefs de l'aile militaire (des Farc) sont morts, mais aussi peut-être parce que c'est la dernière opportunité de trouver une sortie suffisamment digne », avance un spécialiste.

Une partie des 9.517 armes saisies aux Farc et à l'ELN dans la benne d'un bulldozer avant d'être fondues et recyclées, le 25 novembre 2014 à Sogamoso, en Colombie © AFP - Guillermo Legaria

Les FARC sont une guérilla communiste créée en 1964. Leur fondateur Manuel Marulanda est mort en 2008, affaiblissant considérablement le mouvement. On considère généralement que les FARC comptent encore 8000 membres armés. Les FARC ont pratiqué tout au long de leur histoire le terrorisme sous de nombreuses formes : massacre de civils, bombardements de villes, prises et exécutions d'otages (simples citoyens ou personnalités), enfants-soldats, trafic de drogue...

Image : une partie des 9.517 armes saisies aux FARC et dans la benne d'un bulldozer avant d'être fondues et recyclées, le 25 novembre 2014 à Sogamoso.

 

Retour aux bonnes nouvelles Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting