Aller directement à la navigation

13 novembre : parmi les héros des attaques de Paris et du Stade de France

Portrait de Filippo-modérateur
La bonne nouvelle: 

Nouvelle du site RTL.fr :

Lors des attaques de Paris vendredi 13 novembre 2015, plusieurs personnes ont fait preuve d'un courage exemplaire pour sauver leurs proches et des inconnus, souvent au péril de leur propre vie.

Au milieu du chaos, leur courage a été exemplaire. Spectateurs, voisins, policiers, agents de sécurité, ils étaient tous anonymes avant les attaques de Paris et de Saint-Denis. Qui sont ces personnes qui ont su faire face, malgré le danger et l'horreur de la situation ?

L'un des héros de ces attaques est commissaire de police. Lorsque le Bataclan est attaqué par un commando de trois terroristes, le policier, alerté, décide d'entrer dans la salle de spectacle accompagné de son chauffeur. L'un des terroristes le vise, mais les deux policiers réussissent à s'abriter. Le commissaire riposte, touche le terroriste. Celui-ci s'écroule par terre tandis que sa ceinture d'explosifs se déclenche. Les deux hommes s'enfuient alors, pris pour cible par les deux autres assaillants.

Le commissaire BeldonUn autre commissaire de police, Arnaud Beldon (à gauche sur la photo), affecté en Normandie, a également fait preuve d'un courage exceptionnel selon les personnes présentes dans la salle. Alors qu'il avait été touché par une balle dans le dos et qu'il était à terre, sombrant dans l'inconscience, le policier aurait continué à crier aux autres personnes de s'échapper. Transporté en urgence à l'hôpital des armées de Clamart, le commissaire est grièvement blessé à la colonne vertébrale.


La femme qui a conduit son patron jusqu'à une infirmerie de fortune

Il est 21h20 à Saint-Denis lorsqu'une détonation retentit dans la rue Jules Rimet, à proximité du Stade de France. Isabelle, qui travaille dans un des camions de vente de produits dérivés disposés autour du stade, entend la détonation. Elle court alors jusqu'au Quick pour prévenir son équipe, qui prenait sa pause repas. C'est alors qu'une seconde explosion retentit : son patron est blessé au pied. Isabelle l'emmène alors dans un restaurant japonais, transformé en hôpital de fortune pour venir en aide aux autres blessés.

L'habitante du quartier qui a secouru l'un des blessés

Isabelle était en train de prendre l'apéritif chez elle, au 42, boulevard Voltaire, lorsqu'elle entend des coups de feu dans la rue. Elle prend alors conscience de la gravité de la situation quand elle aperçoit, par la fenêtre, un homme « blessé qui se tenait le ventre », comme elle le raconte au JDD. Elle décide alors de descendre dans la rue, pour mettre l'homme à l'abri dans le hall de son immeuble. « Je suis d'abord allée chercher des compresses puis des serviettes tellement il perdait de sang », explique-t-elle. Elle est ensuite remontée dans son appartement et a signalé la présence de l'homme aux secours en criant par la fenêtre.

 

Retour aux bonnes nouvelles 

Publier une bonne nouvelle (réservé aux inscrits)

 

Ajouter un commentaire



Dr. Radut Consulting