Aller directement à la navigation

Sainteté

Portrait de Filippo-modérateur

Un peu de recul pour lire les « vies de saints »

Temps de lecture estimé : 11 min

Tout chrétien est amené un jour ou l'autre à lire des vies de saints. Les nouveaux convertis, en particuliers, sont avides d'avoir des exemples pour suivre fidèlement Jésus, et c'est très bien ainsi : puissions-nous avoir la même soif qu'eux.

Mais voici une difficulté : dès que l'on quitte les biographies des saints du XXe siècle, on est confronté à des récits « à risque ». En effet, ces vies de saints risquent de causer de graves ennuis à ceux qui sont tentés d'imiter à la lettre les comportements de ces saints tels qu'ils sont décrits.

Ces ennuis, je vais en décrire quelques uns. J'espère que cela nous aidera, dans notre ferme volonté de devenir des saints, à ne pas tomber dans des pièges qui ne peuvent que nous entraver dans notre marche, au lieu de la favoriser.

Il doit être bien clair que tout ce que je vais mentionner ci-dessous relève de la généralisation. Il y a heureusement beaucoup de vies de saints d'avant l'époque moderne qui ne tombent pas dans ces travers.

Voici donc les ennuis que j'ai identifiés. Si vous en voyez d'autres, merci de nous les signaler dans vos commentaires, ça sera sûrement utile à nos lecteurs.

1. les austérités, grands jeûnes, mortifications, macérations, et toutes autres pratiques pénitentielles poussées ;

2. l'insistance sur les souffrances endurées ;

3. la surreprésentation extrême des consacrés et martyrs ;

4. l'insistance sur la force physique et surtout morale ;

5. l'insistance sur le mépris des réalités du monde commun ;

6. l'admiration pour les parcours sans tâche.

Portrait de Filippo-modérateur

Louis et Zélie Martin, mariés et pourtant saints !

Temps de lecture estimé : 6 min

Portraits de Louis et Zélie Martin à Notre Dame des Victoires à ParisCe titre se veut volontairement provocant. Il serait absurde de croire que l'Église a jamais refusé la canonisation de personnes mariées. Mais nous allons voir comment cette canonisation est une preuve supplémentaire de la sagesse de Dieu, qui donne à ses enfants ce dont ils ont besoin en temps voulu.

Saints Louis et Zélie Martin ont été canonisés en ce mois d'octobre 2015. En quoi cela nous concerne-t-il, nous baptisés du XXIe siècle ?

Leur canonisation est, entre autre, un fort encouragement, pour nous laïcs, à croire que Dieu veut notre sainteté. Il veut pour nous une sainteté qui n'a ni moins de valeur, ni moins de beauté, ni moins d'exemplarité que celle des consacrés, clercs, rois et reines, et martyrs.

La châsse contenant la relique des époux Martin
Portrait de Filippo-modérateur

Saint Thomas d'Aquin, les reliques cachées

Temps de lecture estimé : 1 min 30

L'église des Jacobins (Dominicains) à ToulouseMi-août, j'ai eu l'occasion de visiter Toulouse. J'ai donc admiré la superbe église des Jacobins (autre nom des Dominicains) une des attractions majeures du centre-ville. Les touristes allaient et venaient comme dans un couvent désaffecté, glorieux témoin d'un passé révolu, comme par exemple l'abbaye de Fontenay en Bourgogne.
 
Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir près d'une chapelle latérale un autel sous lequel se trouvent les reliques de saint Thomas d'Aquin, un des piliers centraux de la théologie de l'Église, célébré par le pape Pie XI comme le « docteur commun ou universel1 » de l'Église catholique !

Saint Thomas d'Aquin
Portrait de Cat-modératrice

Il en est du règne de Dieu…

Temps de lecture estimé : 2 min 30.


Ceux qui sont allés à la messe ce matin ont pu entendre l’Évangile selon saint Marc :

En ce temps-là, parlant à la foule, Jésus disait : « Il en est du règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence : nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit, il ne sait comment. D’elle-même, la terre produit d’abord l’herbe, puis l’épi, enfin du blé plein l’épi. Et dès que le blé est mûr, il y met la faucille, puisque le temps de la moisson est arrivé. »  (Mc  4, 26-29)

Quelle espérance nous donne cette parole ! Une fois que le Royaume de Dieu a été semé en nous, la graine poursuit sa croissance, quoi que nous fassions. Il n’est pas en notre pouvoir de devenir saint, Dieu seul peut nous purifier.

Portrait de Filippo-modérateur

Un pèlerinage méconnu : les Grottes de saint Antoine

Temps de lecture estimé : 1 mn 30

Il y a une grotte, il y a eu une apparition mariale et il y a une source miraculeuse, mais ce n'est pas Lourdes... À Brive-la-Gaillarde (Massif Central) se trouve un « petit » sanctuaire niché dans un bois dominant la ville. Ici, en l'an 1226, saint Antoine (appelé habituellement « de Padoue », mais il est né à Lisbonne) est venu prêcher la Bonne Nouvelle comme il l'a fait dans de nombreuses villes et villages du quart sud-ouest de la France.

En pleine hérésie cathare, sa simplicité, sa douceur, son humilité et la puissance de sa prédication font merveille, des milliers de personnes passées au catharisme reviennent à la foi catholique. Sur son chemin, Antoine fonde de nombreux couvents franciscains, dont celui de Brive, en plein centre ville.

Une tentative de reconstruction du visage de saint Antoine
Portrait de Filippo-modérateur

Sainteté 2/2 : les fruits du désir de sainteté

Temps de lecture estimé : 9 min

Cet article est une adaptation d'un enseignement qui a été donné dans le cadre d'un des week-ends pour célibataires chrétiens à Ars, en février 2014. Ces week-ends sont organisés par l'association Homme et femme Il les créa.

Dans les manifestations du temps de la période communiste, dans les années 1980, les polonais brandissaient des pancartes où était écrit : « Nous voulons Dieu ! ». Ils avaient compris quel était leur besoin le plus fondamental : Dieu lui-même, au-dessus de tout bien créé.

A. Vivre en Dieu

1. Une vie transfigurée

Ma décision pour la sainteté, pour Dieu, porte de multiples fruits dans ma vie. Elle va progressivement me rendre plus heureux, je vais entrer dans le bonheur de Dieu, le bonheur en Dieu. Ce processus commence avec le désir de la sainteté. Dieu me donne sa grâce pour que ce désir dure et puisse porter son fruit.

« Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète. » Jean 15, 11

Vivre une vie transfigurée par le Christ
Portrait de Filippo-modérateur

Sainteté 1/2 : accueillir l'authentique sainteté à pleins poumons et oublier ses caricatures

Temps de lecture estimé : 9 min

Cet enseignement a été donné dans le cadre d'un des week-ends pour célibataires chrétiens à Ars, en février 2014. Ces week-ends sont organisés par l'association Homme et femme Il les créa.

I.   Nous sommes déjà tous saints par le baptême

Voici ce que dit la première phrase de l’exhortation Evangelii Gaudium, « programme » du pape François : « La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus ».

Dieu me crée par amour. Son but est de me faire devenir comme lui. Il veut que je devienne saint comme lui-même est saint.

La joie de Dieu est pour moi. En rencontrant Jésus, je trouve la vraie joie, la joie d'être ce pour quoi j'ai été créé. Cette joie, c'est d'être uni à Dieu, être bienheureux de sa béatitude, être saint de sa sainteté.

Saint Claude la Colombière
Portrait de Filippo-modérateur

Les trois appels : servir annoncer adorer

Temps de lecture estimé : 4 min

Un trou dans un arbre abrite une colonie de papillons.
 
Un premier papillon sort du trou et s'approche d'un grand feu. Il en est tout réchauffé et, dans sa joie, il revient dans le trou pour diffuser la chaleur reçue auprès des autres papillons.
Un autre papillon sort du trou et s'approche lui aussi du feu. Il est réchauffé et se dit que les autres papillons devraient sortir pour s'approcher du feu et être eux aussi réchauffés. Il va leur annoncer cette bonne nouvelle qu'ils peuvent sortir pour s'approcher du feu.
Un troisième papillon sort du trou. Il est tellement saisi par la beauté et la chaleur du feu qu'il y entre pour n'en plus ressortir. Comme c'est un feu bienfaisant, le papillon brûle sans se consumer, lui-même devient flamme ardente.

Portrait de Cat-modératrice

Dans les prisons philippines, à la découverte de l'espérance

Temps de lecture estimé : 6 min

Témoignage de Séverine Dubois, membre du mouvement Points-Cœur.

Manille, Philippines, le 6 mai 2013


Parfois, l’Évangile semble une histoire lointaine, sans trop de rapport avec notre vie. Et pourtant, en est-il vraiment qui cessent de désirer, au moins secrètement, de voir s’accomplir aujourd’hui les paroles de l’Écriture ?

Points-Cœur est une plongée quotidienne au cœur de la Bonne Nouvelle. Cette expérience, nous la faisons particulièrement à la prison de Maximum Security, de Muntinlupa, ou à la prison de Navotas, plus près de notre quartier. Et si je peux affirmer avec autant de certitude que dans ces lieux se vit l’Évangile, c’est que nos amis eux-mêmes le confirment : “Vous vivez auprès de nous, cette parole de Jésus : ce que vous avez fait à l’un de ces plus petits qui sont mes frères…

L'équipe de foot de la prison de Muntinlupa
Portrait de Filippo-modérateur

France, fille aînée de l’Église

Temps de lecture estimé : 6 min

Le 1er juin 1980, dans son homélie du Bourget, le pape Jean‑Paul II a utilisé ce titre qui semblait oublié depuis bien longtemps : « La France : la Fille aînée de l’Église ! Aujourd’hui, dans la capitale de l’histoire de votre nation, je voudrais répéter ces paroles qui constituent votre titre de fierté : Fille aînée de l’Église. » Ce titre fut d’abord appliqué au roi de France, désigné comme fils aîné de l’Église, puis par extension à la France elle-même.

Pages

Souscrire à RSS - Sainteté


Dr. Radut Consulting